15 arbres ou arbustes qui résistent à la sécheresse

Les périodes de sécheresse étant de plus en plus fréquentes et, d’autant plus, dans certaines régions, il est important de choisir des arbres et des arbustes qui pourront supporter ces périodes pendant lesquelles pas plus les averses que les arrosages ne sont à l’ordre du jour. Dans tous les cas, même si ces arbres et arbustes peuvent résister à des périodes de sécheresse, leur bon démarrage dépend malgré tout d’un bon arrosage pendant la première année.

Arbres Résistants à La Sécheresse
© Pixabay

Le laurier-tin

Laurier Tin
© Pixabay

Le laurier-tin ou viorne tin vous offrira une floraison de novembre jusqu’au printemps. Mesure environ 3 mètres en tout sens et possédant un feuillage persistant, il peut être placé en haie. On peut aussi le planter en sujet isolé ou, encore, dans un bac ou un pot. C’est un arbuste rustique, néanmoins, dans les régions froides, on privilégiera un emplacement abrité. Il est à planter dans un sol frais exposé au soleil. Le laurier-tin n’est pas très exigeant et il ne nécessite que peu d’entretien.

Le perovskia

Perovskia
© Pixabay

Le perovskia est un arbrisseau qui devra être installé dans un emplacement bien ensoleillé. Il se caractérise par de jolies petites fleurs d’un beau bleu violet réunies en épis évoquant la lavande. Sa floraison peut durer jusqu’aux premières gelées et est extrêmement mellifère. Pour obtenir une plante assez volumineuse qui s'intégrera très bien dans un massif, il est recommandé de planter plusieurs plants espacés de 50 cm.

L’arbousier

Arbousier
© Pixabay

Petit arbre au feuillage persistant, l’arbousier vous ravira durant l’hiver. En effet, il va alors se parer d’une jolie floraison, qui laissera place à des fruits à peau rugueuse. D’une saveur aigrelette, leur goût en lui-même n’a rien d’extraordinaire, mais on peut les utiliser pour faire des confitures, de la gelée ou de la liqueur. L’arbousier supporte très bien la sécheresse estivale, néanmoins, il appréciera un air humide. Il est préférable de l’installer en plein soleil, mais à l’abri du vent.

L’eleagnus

Eleagnus
© istock

Cet arbuste étant robuste, on peut en profiter sous la plupart des climats français. De plus, il résiste à l’air salé du bord de mer, au sable, à l’air pollué des villes, au vent et surtout, à la sécheresse. Vous pouvez le planter n’importe où, bien qu’il ait une préférence pour les emplacements ensoleillés qui lui permettront d’avoir un port plus compact. Il peut mesurer de 1 à 5 mètres en hauteur et en largeur. Néanmoins, mieux vaut le maintenir à 1,50m de haut. Ses feuilles peuvent êtres persistantes ou caduques en fonction des variétés. Elles sont d’aspect brillant. En automne, il va se couvrir d’une discrète floraison qui se transformera, par la suite, en fruits.

L’olivier de Bohême

Olivier De Boheme
© istock

Ce petit arbre donnera à votre jardin des allures de bord de mer. Avec ses feuilles oblongues vertes dont l’envers argenté lui donne un aspect très décoratif, il évoque l’olivier, mais la comparaison s’arrête là. En effet, avec cet arbre, vous aurez certes des fruits, mais pas des olives. Ses fruits sont de jaune à brun rougeâtre et feront le bonheur des oiseaux. Entre mai et juin, l’olivier de Bohême se couvre de petites fleurs d’un joli jaune citron et à l’odeur de miel qui ravira les abeilles.

Le céanothe

Céanothe
© Pixabay

Cet arbuste de 2 à 5 mètres de haut vous enchantera au printemps lorsque ses fleurs bleues s’épanouiront. Dans votre jardin, il peut être placé de façon isolée ou en haie, dans un emplacement ensoleillé ou un peu ombragé. Pendant les deux premières années, il faut veiller, si besoin est, à bien l’arroser. En hiver, il résiste à des températures allant jusqu’à -10°.

Le buddléia

Buddléia
© Pixabay

Cet arbuste est facile à cultiver. On l’appelle aussi « arbre à papillons » tellement ceux-ci l’apprécient. Et pour cause, tout au long de l’été, il va s’orner de superbes grappes de fleurs colorées et parfumées. On peut l’installer en massif, en haie ou de façon isolée. Dans tous les cas, il faut veiller à lui fournir un emplacement bien ensoleillé.

L'escallonia

Escallonia
© Pixabay

Cet arbuste mesure de 1 à 3 mètres. Il se caractérise par des feuilles luisantes qui persisteront durant tout l’hiver. Ses fleurs en grappes se déclinent en blanc, en rose ou en rouge en fonction de la variété que vous choisissez. Assez rustique, il supporte des températures jusqu’à -10°. Procédez à une taille à l’automne pour obtenir une floraison encore plus jolie l’année suivante.

Le laurier rose

Laurier Rose
© Pixabay

Cet arbuste peut ne pas dépasser le mètre pour les variétés naines, sinon il fait de 3 à 4 mètres de haut. Son feuillage est persistant et, dès le printemps, il se couvrira de bouquets de fleurs qui peuvent être blanches, rouges, orangées ou roses. Il se plaira en plein soleil. Pour en profiter en pleine terre, il faut vivre dans le sud. Sinon, installez-le dans un pot pour pouvoir le mettre à l’abri en hiver.

Le laurier du Portugal

Laurier Du Portugal
© Wikipedia

Le laurier du Portugal est facile à cultiver. Vous pouvez choisir d’en profiter en haie qu’elle soit libre ou taillée, mais aussi en sujet isolé. Il peut atteindre une hauteur de 4 à 6 mètres. Son feuillage est d’un vert luisant qui lui donne un style élégant. Au début du printemps, des grappes de fleurs blanches parfumées vont apparaître. Il est rustique et supporte des températures jusqu’à -20°. Un emplacement ensoleillé fera son bonheur et dans les régions froides, il est préférable de privilégier une plantation au sud ou à l’ouest pour le protéger.

Le bougainvillier

Bougainvillier
© Pixabay

Le bougainvillier est connu pour sa floraison abondante qui débute en mai pour s’étendre jusqu’en novembre. Il se décline dans différentes couleurs. Son feuillage est persistant. Il sera nécessaire de le palisser pour lui permettre de grimper. Il peut alors atteindre de 5 à 7 mètres de haut. Peu rustique, il est préférable, dans les régions au climat plus rude, de le planter en pot pour pouvoir le rentrer dès les premières gelées.

Le cyprès d’Italie

Cyprès D'italie
© Pixabay

Ce conifère peut atteindre de 4 à 7 mètres de haut. Cependant, il a une forme conique et sa base fine fait seulement de 0,50 à 1,20 mètre de large. Il est assez rustique puisqu’il supporte des températures jusqu’à -15°C.

Le chêne vert

Chêne Vert
© Pixabay

Le chêne est majestueux et il sera parfait dans un grand jardin. En effet, il peut atteindre 20 mètres de haut pour 15 mètres de large. Il résiste non seulement à la sécheresse, mais aussi au feu. Il est donc utilisé pour reboiser les forêts du Sud. On privilégiera un emplacement ensoleillé et plein sud.

Le palmier

Palmier
© Pixabay

Le palmier Trachycarpus wagnerianus, ou palmier miniature de Chusan, est très facile à cultiver. Il résiste à des températures jusqu’à -17°, mais aussi, au vent et à la sécheresse. Il est donc le palmier idéal pour votre jardin, car il présente de nombreux avantages.

Le yucca

Yucca
© Pixabay

Le yucca est un arbuste qui pourra être planté en pleine terre, essentiellement si vous vivez dans une région où le climat est doux. Sinon, installez-le dans un pot pour pouvoir le mettre à l’abri lorsqu'il fait trop froid. Comme il s’agit d’une plante du désert, il ne nécessitera que très peu d’arrosage.

A lire sur Minutes Maison :

Aucun commentaire à 15 arbres ou arbustes qui résistent à la sécheresse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires