Vrillette : comment s’en débarrasser ?

La vrillette du bois est un insecte xylophage, dont les larves s’attaquent au bois en y creusant des galeries. Si vous voyez des petits trous dans la charpente, un objet ou un meuble, cela peut être une attaque de vrillettes. Voici un petit guide pour les identifier et s’en débarrasser.

Vrillette Du Bois Jardin
© istock

La vrillette du bois : définition et caractéristiques

Comme le capricorne des maisons et les termites, la vrillette est un insecte xylophage qui appartient à la famille des anobiidae. C’est la forme de son capuchon et de ses antennes qui est différente.

La vrillette est un insecte qui ne se contente pas de vivre dans la nature, elle aime également nos maisons et particulièrement les vieux meubles en bois où elle s’infiltre en creusant des trous. Le problème de cet insecte est dû aux dégâts considérables qu’il peut faire. Elle peut détruire une charpente, une étagère, une chaise, un manche de pioche… si vous laissez ces insectes s’installer. Elle préfère les bois tendres. Il faut savoir qu’une fois adulte, la vrillette sort du bois à la recherche de la lumière et ne vit que quelques semaines.

Ses caractéristiques

La larve est reconnaissable grâce à :

  • Son corps : recouvert de poils ;
  • Sa taille : elle se situe entre 5 et 10 mm ;
  • Sa couleur : elle est d’un blanc tirant sur le jaune.

Les œufs des vrillettes : ils sont très petits et invisibles à l’œil nu puisqu’il mesure entre 0.4 et 0.6 mm et il est d’un blanc très laiteux.

Parmi les caractéristiques que l’on retrouve sur tous les types de vrillettes une fois adultes :

  • Une paire de mandibules ;
  • Trois paires de pattes ;
  • Élytres : c’est la carapace qui recouvre les ailes et se soulève lors de l’envol. Elles sont couvertes de poils ;
  • Sa taille : elle est comprise entre 2 et 8 mm ;
  • Ses antennes : elles sont longues ;
  • Sa couleur : elle varie entre le brun légèrement rouge et le brun très foncé presque noir ;
  • Son corps : il est allongé.

La femelle est souvent plus grosse et sa couleur est plus claire que celle du mâle.

Vrillette Bois Danger Jardin
© istock

Vous trouverez 4 types de vrillettes :

  • La grosse vrillette: Elle se distingue par son œuf de couleur ivoire, sa taille est de 0.6 mm et sa coque est lisse. Les larves sont plus grosses, sa taille peut aller jusqu’à 10 mm. Leur couleur crème et leur consistance charnue avec sa forme arquée et sa pilosité jaune. Elle n’aime que les températures comprises entre 22 et 25 °C, et l’air ambiant humide. D’ailleurs, elles apparaissent souvent après une fuite d’eau et ce sont les champignons qui leur permettent de se développer.
  • La petite vrillette: les œufs de la vrillette sont blanc laiteux et présente une forme de gland, ils sont pratiquement invisibles. La larve est couverte de fins poils blonds, et elle mesure entre 5 et 7 mm. Elle se contente d’un taux d’humidité de 10% contrairement à la grosse vrillette.
  • La vrillette des bibliothèques : Les œufs blanc laiteux mesure environ 0.5 mm en général ils sont regroupés par deux ou trois lors de la ponte. Une femelle en pond une trentaine environ. La larve fait de 5 à 7 mm, elle est de couleur blanc jaunâtre, mais la partie buccale est brune. Ses pattes sont bien visibles et elle a de grosses mandibules sur la tête.
  • La vrillette du pain : elle ressemble énormément à la petite vrillette. La couleur des œufs est blanc laiteux, il est ovale et de 0.4 mm. Sa larve est de 5 mm de longueur au dernier stade. Elle est recouverte d’une pilosité dorée et importante et sa tête est brune.

Détecter la présence de vrillette : comment faire ?

Souvent les problèmes causés par les insectes xylophages sont dus aux larves, en effet les vrillettes une fois adultes, ne consomment plus de bois. Ce sont les larves qui creusent les galeries pour se nourrir, c’est d’ailleurs ce qui caractérise les xylophages.

Prenons un exemple : la larve de capricorne fait des galeries de 3.50 mètres au cours de sa vie.

Vous repèrerez la présence des vrillettes grâce aux trous que vous allez voir dans vos meubles en bois, généralement ces derniers sont présents quand l’animal est parti.

Il faut également connaitre le cycle de vie des larves de ces insectes :

  • La petite vrillette possède un cycle larvaire compris entre 1 et 4 ans.
  • La grande vrillette possède elle un cycle de vie à l’état de larve qui est compris entre 3 et 10 ans.

Ce sont ces petits trous généralement assez réguliers qui doivent vous alerter. Ils peuvent être localisés ou dispersés un peu partout et plus ou moins nombreux. Il faut savoir que les trous faits par les attaques de grandes vrillettes sont plus gros et présentent un diamètre de 3 à 4 mm contre 1 à 2 mm pour les petites vrillettes.

Souvent à l’intérieur du meuble, vous allez constater la présence d’une sciure assez fine. Dans ce cas, essayez tout de suite d’en comprendre la raison.

Une fois adultes, ces insectes aiment la lumière du jour, vous pourrez alors les voir sur les voilages, les vitres ou le rebord des fenêtres. La petite vrillette est beaucoup plus difficile à voir en raison de sa taille minuscule. Ils ne vivent que très peu de temps.

En prenant le temps de bien regarder la vermoulure avec une loupe, vous pourrez confirmer ou infirmer votre diagnostic. Les excréments de la grande vrillette sont comparables à une petite lentille, ceux de la petite vrillette sont plus petits encore. Ils sont généralement cylindriques et allongés. Généralement si la petite vrillette est présente la grande vrillette l’est également. Il arrive d’ailleurs que d’autres xylophages le soient également, mais également des coléoptères sans danger.

Les dangers de la vrillette ?

Tout d’abord, il faut savoir que le danger provient des larves et non de l’insecte une fois adulte, puisqu’il sort du bois. Les larves ont un cycle de vie s’étalant de neuf mois à 10 ans, ce qui leur laisse le temps de faire de gros dégâts dans le bois si vous êtes victime d’une infestation.

Un plancher, une charpente ou une poutre infestée présente un vrai danger qui peut mettre en cause la solidité de votre habitation. Cela est principalement dû au fait que les vrillettes restent des larves à l’appétit féroce, et ce, pendant un temps qui peut être très long. Elle peut provoquer un effondrement de la charpente par la destruction des poutres. Le bois préféré des vrillettes est l’aubier, mais il faut savoir que tous les bois tendres sont susceptibles de subir ses attaques. La grande vrillette par exemple affectionne le chêne. Elles peuvent également endommager vos meubles en les fragilisant. Elle peut également détruire des sculptures et des objets en bois de valeur. Ces parasites du bois sont d’autant plus gênants qu’ils sont difficiles à détecter.

Les traitements pour se débarrasser des vrillettes : les traitements

Il existe différents traitements suivant les supports, mais également en fonction de la gravité de l’infestation.

Traitement de charpente ou du parquet

Sur une charpente ou un parquet encore peu envahi par les vrillettes, vous pouvez vous contenter d’appliquer un insecticide résiduel une fois par an et pendant trois années.

Si vous en avez beaucoup et que l’attaque est importante, vous devrez passer par plusieurs étapes : il faudra changer le bois, ventiler la zone infestée, ensuite vous devrez peut-être faire appel à un spécialiste qui suivra le protocole suivant :

  • Le sondage du bois pour trouver les endroits atteints.
  • Le bûchage : cela consiste à enlever le bois endommagé.
  • Le brossage et le dépoussiérage : le brossage est destiné à retirer la vermoulure dans les galeries ensuite, le dépoussiérage permet de nettoyer les surfaces où vous allez appliquer le produit de traitement.
  • Le traitement en profondeur : cette étape consiste à injecter le produit de préservation dans les trous.
  • Le nettoyage destiné à éliminer les déchets.
  • L’application en surface : il faut tout d’abord dépoussiérer, décaper la surface pour qu’elle soit parfaitement propre.

Vous pouvez grâce à des traitements efficaces éviter de passer par un professionnel pour réaliser la désinfection du bois. C’est une solution quand l’attaque est localisée.

Le traitement des objets en bois et des meubles

Dans le cas d’un objet peu infesté : décapez-le et employez un insecticide résiduel.

Pour des objets sans valeur : enveloppez-les et jetez-les.

Si votre meuble est infesté de manière importante : vous pouvez utiliser l’anoxie, cette méthode consiste à enfermer les meubles et les objets dans une housse étanche pour tuer les insectes par asphyxie ou grâce à la fumigation, grâce à un gaz qui tue les insectes.

Les produits les plus efficaces contre les vrillettes sont ceux qui sont généralement destinés aux termites.

Trou Bois Vrillette
© istock

Le traitement préventif

Pour éviter l’infestation par les vrillettes et son étendue, il suffit de prendre quelques bonnes habitudes :

Ne pas surchauffer en hiver et regarder avec attention de manière régulière vos meubles et objets en bois.

Il ne faut pas laisser s’installer un taux d’humidité important chez vous et veillez aux infiltrations notamment ainsi qu’aux champignons qui peuvent se développer. L’humidité ne doit pas dépasser dans tous les cas 20 %.

A lire sur Minutes Maison :

Aucun commentaire à Vrillette : comment s’en débarrasser ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires