Les soins à apporter à une orchidée en pot

Pour profiter d’orchidées qui fleurissent année après année, il convient de leur apporter des soins adaptés. Dès lors, elles ne sont pas des plantes aussi fragiles que ce que l’on peut imaginer. Si, pour mieux contrôler leur environnement, il est possible de les cultiver dans un terrarium ou une serre, elles peuvent aussi être installées dans une pièce de votre maison.

Sois Orchidée En Pot
© istock

Les orchidées d’intérieur

Les orchidées, des plantes à tubercules, appartiennent à la grande famille des orchidacées qui regroupe un très grand nombre d'espèces, plus de 25 000. Parmi elles, on trouve les orchidées terrestres, c’est-à-dire, qui se développent dans la terre. Seule une espèce d’orchidées terrestres est cultivée dans nos intérieurs, c’est le paphiopedilum. Les autres sont des orchidées épiphytes, autrement dit, des plantes qui n’ont pas besoin de terre et qui se développent sur des arbres, des arbustes ou encore des rochers. Grâce à leurs racines épaisses, elles peuvent grimper sur les surfaces.

La lumière

L’orchidée a besoin d’être placée dans une pièce lumineuse. Veillez cependant à la protéger du soleil direct. Il est possible de l’installer, par exemple, derrière une fenêtre dont la lumière est tamisée par un voilage. Sinon, pour son installation, vous pouvez privilégier une fenêtre exposée à l’est, de cette façon, votre orchidée profitera du soleil du matin qui est moins brûlant. Si vous n’avez pas de fenêtre à l’est, vous pouvez opter pour une fenêtre qui lui permettra de profiter du soleil couchant, à l’ouest, donc. Néanmoins, les lycastes, les miltonias ou encore les paphiopedilums préfèreront une exposition moyennement lumineuse tout au long de la journée.

La température

Pour une orchidée, la température doit se situer entre 18 et 21°C. L’idéal, pour une meilleure floraison, serait de pouvoir suivre les écarts de température entre le jour et la nuit et entre les saisons dont elle bénéficie à l’état naturel. En effet, de novembre jusqu’en mars, la plante va rentrer dans une phase de repos. Dans son milieu naturel, la température est alors légèrement plus basse. Elle se situe entre 15 et 21°C, puis la température va remonter et ce sera alors la période de floraison. L’orchidée a besoin d’un air correctement renouvelé. La ventilation est donc importante. Enfin, une atmosphère humide fera le bonheur de votre orchidée.

L’arrosage

C’est bien souvent l’arrosage qui est en cause lors d’un échec de culture. Et pour cause, un arrosage trop copieux risque de faire pourrir les racines. Pour ne pas risquer de noyer votre plante, procédez à l’arrosage dès que le substrat devient sec. Vous pouvez aussi vous fier aux couleurs des racines : lorsque celles-ci deviennent pâles, c’est que la plante a besoin d’être arrosée.

En hiver, vous constaterez que vous avez moins souvent besoin de l’arroser par rapport à l’été. Vous pouvez alors la bassiner, c’est-à-dire plonger le pot dans un récipient d’eau durant quelques minutes avant de laisser égoutter. Vous êtes ainsi certain de ne pas trop arroser. Si votre pot est trop volumineux pour être bassiné, arrosez directement dans celui-ci, puis videz l’eau qui stagne dans le cache-pot ou dans la soucoupe. Pour créer un environnement plus humide pour l’orchidée, il est également possible de surélever le pot sur un lit de billes d’argile ou de gravillons dans lequel l’eau peut stagner sans être en contact avec les racines. Procédez à l’arrosage avec de l’eau à température ambiante et, si possible, avec de l’eau de pluie. En effet, l’orchidée est très sensible au calcaire.

Prendre Soin Orchidée En Pot
© istock

Le substrat et le rempotage

Lorsque votre orchidée devient trop grosse, c’est-à-dire lorsque vous constatez que des racines s’échappent du pot, il est temps de rempoter votre plante. Le rempotage n’est généralement nécessaire qu’une fois tous les deux ans. Pour le substrat de votre orchidée, il doit s’égoutter facilement. Vous pouvez trouver des mélanges tout prêts dans le commerce, mais il est également possible de le préparer vous-même à base de végétaux tels que des écorces d’arbres, brindilles, etc. Veillez à tasser correctement le mélange et à bien le faire pénétrer entre les racines en vous aidant, pour cela, d’un crayon, par exemple.

Les soins à apporter à votre orchidée

  • Il est possible d’apporter de l’engrais à votre orchidée, mais de façon modérée. Ce peut être fait une fois tous les trois ou quatre arrosages, mais seulement en période de croissance. Néanmoins, ce n’est pas vraiment nécessaire.
  • Si vous constatez que des racines ont séché, ne vous inquiétez pas, il s’agit du cycle normal de la plante. Il suffit de les couper à l’aide d’un sécateur. De même, si certaines racines sont devenues molles par excès d’eau.
  • Lorsqu’une fleur est fanée ou qu’une partie de la hampe florale a séché, veillez à les éliminer au fur et à mesure. En plus d’être inesthétiques, elles peuvent être des nids à parasites.
  • Si vous constatez des feuilles qui jaunissent, ce sont généralement les feuilles les plus vieilles. Il suffit de tirer dessus à la main pour les retirer. Cependant, si elles ont tendance à brunir, ce peut être lié à un excès d’eau. Retirez-les également pour éviter de laisser la pourriture se propager et assurez-vous de ne pas trop arroser votre plante.
  • Les feuilles peuvent présenter une couche de poussière ou, si votre eau est calcaire, des taches blanches. Vous pouvez alors les nettoyer à la main, sans utiliser de lustrant pour leur rendre leur bel aspect.

Votre orchidée a fleuri durant plusieurs semaines et ses fleurs ont fané, ne vous inquiétez pas, elle fleurira à nouveau si elle reçoit les soins qui lui sont appropriés. Cependant, il vous faudra être patient, car plusieurs semaines, voire mois, peuvent s’écouler avant qu’elle ne vous ravisse à nouveau de ses superbes fleurs.

A lire sur Minutes Maison :

Aucun commentaire à Les soins à apporter à une orchidée en pot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires