Rempoter une orchidée : comment faire ?

Au cours de la vie de votre orchidée, il sera nécessaire de procéder à son rempotage. D’une façon générale, il est nécessaire environ tous les deux ans ou trois ans. Nous vous expliquons comment procéder pour redonner de la vigueur à votre plante d’intérieur, mais aussi pourquoi cela lui est essentiel.

Rempoter Orchidee
© istock

Pourquoi rempoter une orchidée ?

Procéder au rempotage de l’orchidée est nécessaire pour favoriser son bon développement. En effet, la granulométrie, c'est-à-dire la taille des morceaux du substrat, s’affaiblissant progressivement, l’aération n’est plus assurée et les racines vont finir par être asphyxiées. De plus, le substrat dans lequel la plante est placée contient des nutriments permettant de la nourrir. Petit à petit, au fil du temps, la plante va tous les consommer et finir par en manquer. De plus, votre plante peut se retrouver à l’étroit dans son pot actuel. Ce n’est le cas que lorsque vous constatez que les racines sortent du pot. Vous pouvez ainsi l’installer dans un pot légèrement plus grand, pour lui permettre de continuer à se développer avec un nouveau substrat qui va lui apporter une « nourriture » nouvelle. Votre orchidée est alors dans de meilleures conditions pour continuer à s’épanouir.

Quand rempoter une orchidée ?

Habituellement, le meilleur moment pour procéder au rempotage est lorsque les racines reprennent leur croissance, c’est-à-dire, généralement, au printemps ou en été. La croissance reprend après la floraison de votre orchidée. La Cattleya, par exemple, fleurit, quant à elle, en été ou en automne, donc vous allez procéder au rempotage en automne ou en hiver.

Toutefois, si le rempotage est recommandé tout de suite après la floraison, il est possible de procéder à n’importe quel moment de l’année dès lors que la floraison est terminée ou qu’elle n’est pas sur le point d’avoir lieu. Autrement dit, si votre orchidée est en fleurs ou si elle a des boutons de fleur, il ne faut surtout pas procéder au rempotage. Ne procédez au rempotage qu'une fois tous les deux ou trois ans seulement, car l’orchidée n’aime pas trop être dérangée. Pour savoir s'il est temps de changer de pot, appuyez sur le substrat avec votre doigt, en l’absence de résistance, c’est qu’il doit être changé.

Rempoter Une Orchidée
© istock

Quel pot pour votre orchidée ?

Pour choisir le bon pot, vous devez vous fier à votre orchidée. En effet, il ne doit pas être trop petit, car il doit contenir toutes les racines et la plante doit être suffisamment stable dedans, mais il ne doit pas être trop grand non plus, car les racines ont besoin d’être un peu à l’étroit pour permettre une belle floraison. Une solution peut être de se baser sur la taille de votre pot actuel pour savoir quel pot choisir. Il vous suffit alors d’en choisir un d'une taille légèrement supérieure à celle de celui que vous avez actuellement. Pour la culture de votre orchidée, il est possible de choisir un pot en grès ou en terre cuite, mais aussi un panier, par exemple, avec des lattes en bois ou en fil métallique. Les pots en plastique transparent comme ceux dans lesquels les orchidées sont vendues peuvent aussi convenir et permettent de surveiller l'état des racines. Si les racines ne semblent pas à l’étroit dans le pot, il n’est pas systématiquement nécessaire de le changer. Dans ce cas-là, procédez simplement à son nettoyage. Lorsque les racines sortent par les trous du pot ou en surface, c’est que le pot actuel est devenu trop petit.

Quel substrat pour votre orchidée ?

Comme vous avez pu le constater, les orchidées ne s’épanouissent pas dans un terreau ordinaire. Le leur est un mélange constitué de morceaux d’écorce, de sphaigne, de fibre d’osmonde qui peut être remplacée par de l’écorce de sapin broyé, des perlites, de la fibre de coco, etc.. Il doit permettre à votre plante de profiter d’un bon drainage. On trouve dans le commerce des mélanges tout prêts « spécial orchidée » sinon, il est possible de le préparer vous-même.

Rempotage Orchidée
© istock

Procéder au rempotage

Commencez à réunir le matériel dont vous aurez besoin. Il vous faut :

  • un pot si vous en souhaitez un légèrement plus grand ;
  • un substrat ;
  • un sécateur que vous aurez préalablement désinfecté ;
  • éventuellement un crayon.

Vous pouvez alors vous lancer et suivre les étapes ci-dessous.

  1. Commencez par retirer le tuteur et procédez au nettoyage de la plante. Pour cela, vous devez contrôler chaque feuille et retirer celles qui pourraient avoir jauni, enlever les fleurs fanées, mais aussi les morceaux de tiges séchées.
  2. Vous pouvez ensuite retirer tout le substrat qui se trouve entre les racines. De cette façon, vous allez pouvoir les contrôler. Si certaines sont sèches vous pouvez alors les couper. De même si certaines racines sont pourries. C’est alors le signe d’un arrosage trop copieux. Vous ne devez conserver que les racines saines, elles sont charnues et de couleur verte.
  3. Avant d’utiliser le nouveau substrat, humidifiez-le soigneusement.
  4. Avant de commencer à mettre du substrat dans votre pot, vous pouvez, si vous le souhaitez, placer au fond une épaisseur de cailloux pour éviter tout contact entre les racines et l’eau qui peut parfois stagner. De plus, cela permettra de lester le pot et de lui offrir une meilleure stabilité. Vous pouvez alors installer votre orchidée en veillant à répartir les racines de façon équilibrée. Si votre plante a une seule tige, installez-la au centre du pot, dans le cas d’une plante rhizomateuse, il est préférable de la placer sur un bord du pot pour permettre au rhizome de se développer.
  5. Finissez de remplir votre pot en tassant le substrat au fur et à mesure. C’est alors que vous pouvez vous aider du crayon pour bien répartir le substrat entre les racines. Procédez alors avec délicatesse pour ne pas risquer de les endommager. Assurez-vous sans cesse que votre plante est bien équilibrée et qu’elle ne risque pas de basculer.
  6. Selon la variété de votre orchidée, elle peut avoir besoin d’un tuteur, il est alors important de bien penser à le réinstaller.
  7. Si vous avez correctement humidifié le substrat, il n’est pas nécessaire d’arroser votre orchidée tout de suite. Néanmoins, si celui-ci vous semble encore un peu trop sec, vous pouvez procéder à un bassinage : trempez le pot dans une bassine d’eau et laissez égoutter. Puis, laissez votre orchidée s’adapter tranquillement à son nouvel environnement.

A lire sur Minutes Maison :

Aucun commentaire à Rempoter une orchidée : comment faire ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires