Deprecated: La fonction wp_make_content_images_responsive est obsolète depuis la version 5.5.0 ! Utilisez wp_filter_content_tags() à la place. in /home/povi2926/maison.20minutes.fr/wp-includes/functions.php on line 5379

Deprecated: La fonction wp_make_content_images_responsive est obsolète depuis la version 5.5.0 ! Utilisez wp_filter_content_tags() à la place. in /home/povi2926/maison.20minutes.fr/wp-includes/functions.php on line 5379

Kentia (howea) : un palmier d’intérieur très apprécié

Le kentia est l’un des palmiers qui rend le mieux en intérieur. Ce palmier de la famille des Arécacées forme un bouquet de feuilles arquées dur un stipe court. Il en existe deux espèces : Howea belmoreana et Howea forsteriana toutes deux originaires des îles du Pacifique Lord Howe (Kentia, capitale de ces îles). C’est la seconde espèce qui est cultivée dans nos régions pour ses palmes élégantes finement pennées et un peu plus allongées. Cultivé dans de bonnes conditions, un howea atteint plusieurs mètres de haut.

Gros plan d’un palmier kentia howea
© istock
Fiche descriptive :
Nom Scientifique Howea forsteriana
Famille Araceae , Palmier
Autre nom Howea, Palmier frisé, Kentia de Forster, Kentia forsteriana
Origine Île de Lord Howe, à 1 000 km au sud-est de l'Australie. C’est une plante rare dans son milieu naturel.
Dimensions De de 1,50 m à 3 m, en pot.
Couleur(s) des fleurs Jaunes
Couleur(s) des feuilles Vertes foncées
Aspect des fleurs Sur les sujets adultes, des inflorescences non ramifiées, de 1 m de long.
Aspect des feuilles De palmes souples, de 1 à 2 m de long, longuement pétiolées, vert foncé, aux pinnules étroites et effilées.
Type de plante Palmier
Végétation Arbustive
Feuillage en hiver Persistant
Floraison
Jan.
Fév.
Mar.
Avr.
Mai
Juin
Juil.
Août
Sept.
Oct.
Nov.
Déc.
Fiche culture :
Plantation
Jan.
Fév.
Mar.
Avr.
Mai
Juin
Juil.
Août
Sept.
Oct.
Nov.
Déc.
Exposition Mi-ombre, Protégé des courants d’air, Lumière vive
Sol Bonne terre, Terreau, Riche en humus, Sableux
Humidité Elevée
Utilisation Pot, Jardinière, Bac, Serre, Véranda
Multiplication Semi
Maladie(s) et nuisible(s) Cochenilles, Araignée rouge, Acariens, Thrips

Kentia (howea) : fiche détaillée de culture

Les jeunes plantes sont disponibles dans le commerce par un, par deux ou encore par trois pieds. Pouvant vivre 5 à 10 ans dans la maison. Le kentia craint les atmosphères confinées, les pièces enfumées, les courants d'air froid et l'eau stagnante dans la soucoupe. Tous nos conseils d’entretien.

Kentia
© istock

Lumière

Un éclairement vif ou moyen convient aux howeas. On peut donc les placer indifféremment près d'une fenêtre ensoleillée ou d'une autre qui n'est pas exposée au soleil. Cependant, si l'intensité lumineuse n'est pas suffisante — par exemple, si les sujets se trouvent loin d'une fenêtre — ils dépérissent lentement. Dans ce cas, les exposer quelques heures tous les deux jours à la lumière du soleil tamisée. Cette cure de lumière leur permettra de rester en bonne santé. Le soleil tamisé est d'ailleurs idéal toute l'année.

À retenir : Le kentia apprécie les grandes baies vitrées, exposées au sud-est et voilées aux heures les plus chaudes de l'été.

Température

Les jeunes plants doivent être élevés dans une atmosphère chaude supérieure à 20°c de préférence. Mais les plantes plus âgées supportent très bien des températures moins élevées qui, la nuit, peuvent même atteindre temporairement 15 °c.

Important : Ne pas les exposer à des températures inférieures à 13°C.

Humidité de l'air

Minimum 50%. Un court séjour dehors, sous la pluie, est apprécié en été. Vaporisez en hiver.

Bon à savoir : Des pulvérisation sur le feuillage peuvent être utile en été.

Arrosage

En période de croissance, arroser généreusement (2 ou 3 fois par semaine en été) le mélange doit être très humide, mais ne jamais laisser d'eau dans la soucoupe. En période de repos, arroser parcimonieusement, de sorte que le mélange ne se dessèche jamais complètement (laissez sécher le terreau sur 5 ou 6 cm si la pièce est assez fraîche (18 °c)).

Bon à savoir : Si l'eau est trop calcaire, elle fait jaunir le bout des feuilles.
Palmier Kentia
© istock

Mélange terreux

Pour la culture en pot (et plus tard en caisse), on utilise de la terre ordinaire pour plante verte du commerce en la mélangeant à un peu de terre de jardin riche en humus et à du sable.

Engrais

D’avril à octobre, enrichir d'engrais liquide ordinaire (ou « agrumes ») tous les 15 jours, en période de croissance.

Rempotage

Utiliser un mélange à base de terreau pourvu d'un bon drainage et garni d'un compost acide. Bien le presser contre les racines. Rempoter les plantes à la fin du printemps (dans un bac spécial pour palmier idéalement) tous les deux ou trois ans, jusqu'à ce qu'elles logent dans des pots de 25 à 30 cm. Par la suite, renouveler annuellement le mélange en surface.

Bon à savoir : Surfacer les gros sujets début mars et fin août.

Multiplication

Elle se fait par semis seulement et la germination exige une température de 27 °c.

C’est donc un travail délicat à moins de disposer d'un germoir ou d'un bac spécial permettant d'assurer aux graines la chaleur et l'humidité dont elles ont besoin (caissette de multiplication chauffante).

Le semi du kentia étape par étape :

  1. Préparer un germoir ou un bac avec une couche de drainage et du terreau pour semis,
  2. Eparpiller les graines régulièrement ; ajouter une minée couche de terreau, pas plus épaisse que la couche de semis. Bien arroser.
  3. Recouvrir le germoir. Retirer le couvercle 5 minutes par jour pour éviter la pourriture. Garder le terreau humide. Température : 27°C.
  4. Retirer le couvercle après germination des semis.
  5. Dès que les plants pourront être manipulés, éliminer les plus faibles, laisser un intervalle de 2 ou 3 cm entre ceux qui restent.
  6. Lorsque les plants restants poussent bien, les empoter séparément dans de petits pots.
Bon à savoir : La croissance ne se fait que très lentement : on doit parfois attendre six ans pour obtenir une plante qui présente les traits distinctifs du genre.

Taille des palmes du kentia

Couper aussi près que possible de la tige principale, les palmes mortes du bas. Si les pointes des palmes sont brunes et sèches, les couper avec des ciseaux juste au-dessus de la partie saine.

Maladie et nuisibles

Ces palmiers peuvent être attaqués par des cochenilles et des araignées rouges qui se manifestent surtout quand les plantes sont placées dans les courants d'air. Les acariens également lorsque l'été est sec.

A lire sur Minutes Maison :

Aucun commentaire à Kentia (howea) : un palmier d’intérieur très apprécié

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires