Aeschynanthe (Aeschynanthus)

Venant d’Asie du Sud, l’aeschynanthus – de la famille des Gésneriacées – est une plante vivace rampante. Ces plantes tropicales sont particulièrement adaptées à la culture en paniers suspendus. Ses tiges pendantes et retombantes d’environ 60 cm (et jusqu’à 1 mètre selon l’espèce) portent des feuilles charnues, persistantes, parfois velues, ovales et arrondies à leurs extrémités. Vertes et luisantes, les aeschynanthus peuvent aussi « s’habiller » de taches pourpres ou de marbrures. De l’orange, au rouge, du jaune vif, à calice pourpre, ces plantes d’intérieur méritent une place de choix dans votre intérieur.

Aeschynanthus
© istock

Fiche descriptive :

Nom Scientifique Aeschynanthus
Famille Gentianaceae
Ethymologie Le nom de ce genre, connu aussi sous son ancienne appellation Trichosporum, dérive du grec aischyne, « honte », et anthos, « fleur ». Ce nom fut choisi par W. Jack qui voulait peut-être suggérer que les fleurs rouges chez la majorité des espèces auraient rougi de honte ou de pudeur.
Origine Himalaya, sud de la Chine, Birmanie, Thaïlande, Malaisie, Indonésie, Papouasie-Nouvelle-Guinée.
Couleur(s) des fleurs JaunesOrangesRouge-OrangesRougesPourpres
Type de plante Fleur, Plante rampante
Végétation Vivace
Feuillage en hiver Persistant
Floraison
Jan.
Fév.
Mar.
Avr.
Mai
Juin
Juil.
Août
Sept.
Oct.
Nov.
Déc.
Les variétés Aeschynanthus « lobbianus », A. « speciosus » - A. radicans », A. « pulcher» , A. « parviflorus », A. « marmoratus », Aeschynanthus « japhrolepis », A. « Black Pagoda », A. « evrardii »

Fiche culture :

Plantation
Jan.
Fév.
Mar.
Avr.
Mai
Juin
Juil.
Août
Sept.
Oct.
Nov.
Déc.
Exposition Soleil, Mi-ombre, Lumière vive
Sol Drainé, Riche en humus
Humidité Modérée
Utilisation Pot, Jardinière, Bac, Panier suspendu, Serre, Plante d'intérieur
Multiplication Bouture, Division
Maladie et nuisibles Pucerons

Description

  • Feuilles : de 3 à 5 cm de long, opposées, simples, ovales, coriaces, vert vif, lustrées.
  • Fleurs : de juin à octobre, des tubes allongés de 3 à 4 cm de long, orange, rouge ou jaune vif, à calice pourpre.
  • Température : 15-22 °C
  • Terre : vous pouvez opter pour un mélange de terreau d’écorce, de terre de bruyère et de perlite, en mélange à parts égales.
  • Engrais : de mai à septembre, un engrais pour plantes fleuries tous les 15 jours.
  • Humidité de l’air : vaporisez le feuillage plusieurs fois par semaine avec une eau non calcaire à la température de la pièce.
  • Arrosage : 1 fois par semaine toute l’année, avec de l’eau non calcaire, sans détremper ni laisser l’eau stagner.
  • Rempotage : chaque année, en mars.
  • Dimensions : de 20 à 80 cm de long – de 30 cm à 1 mètre de large.
  • Multiplication : boutures d’extrémités de tiges, en mini serre, à l’étouffée, avec hormones et chaleur de fond, en été (difficile).
  • Longévité : de 1 à 3 ans, à la maison.

Les conseils Minutes Maison

  • Ne déplacez pas la potée lorsque les boutons sont formés car ils tombent facilement, Au printemps, pincez les extrémités des tiges pour obtenir un port plus ramifié.
  • Surveillez très soigneusement les insectes ; les pucerons s’attaquent aux jeunes feuilles.
  • L’aeschynanthus réussit mieux en suspension.
  • Placez une couche de cailloux humidifiés sous les tiges rampantes, et bassinez la plante tous les jours pendant la période de floraison.

Fiche de culture détaillée de l’aeschynanthus

Lumière

Les aeschynanthus exigent un bon éclairage, mais ne doivent pas recevoir plus de deux ou trois heures de soleil par jour.

Température

Ces plantes se satisfont de la température normale d'une pièce dans la mesure où leur besoin d'humidité est équilibré.

Arrosage

Les aeschynanthus en fleur exigent des arrosages copieux. En période normale, arroser modérément, mais suffisamment pour bien humidifier la motte. Laisser sécher sur 1 ou 2 cm avant d'arroser de nouveau. Gardées dans un endroit chaud et humide, ces plantes n'ont pas de période de repos et exigent d'être arrosées de la même façon toute l'année.

Engrais

Enrichir d'engrais liquide contenant une dose égale d'azote, de phosphate et de potassium, et dilué dans huit volumes d'eau.

Aeschynanthus Variété
© iStock

Empotage et rempotage

Comme ces plantes croissent en milieu acide, elles se satisfont de tourbe mal décomposée ou encore d'un mélange composé d'un volume égal de tourbe, de perlite et de vermiculite. Ne pas trop tasser le mélange car les racines ont besoin de respirer. Empoter plusieurs jeunes plants dans des contenants peu profonds (de 12 à 15 cm). Rempoter n'importe quand pendant l'année.

Quand les racines remplissent le pot, rempoter ou, mieux encore, secouer celles-ci pour enlever le compost qui y adhère, en couper le tiers et remettre les plantes dans le même pot rempli de mélange frais.

Multiplication

Des boutures de 10 à 15 cm mettent trois ou quatre semaines à faire des racines. Planter dans des pots de 6 ou 7 cm remplis du mélange humide recommandé ci-dessus. Enfermer dans des sachets de plastique transparent et garder à une température normale, dans un endroit bien éclairé. A l'apparition des racines, retirer les sachets et n'arroser que pour maintenir un minimum d'humidité.

Au bout d'une semaine, mettre plusieurs de ces plants dans un même contenant de 12 à 15 cm. Leur donner exactement les mêmes soins qu'aux plantes adultes. Ne jamais négliger l'arrosage : les aeschynanthus sont très avides d'humidité.

Les plus belles variétés d’Aeschynanthus

Aeschynanthus speciosus

Aeschynanthus speciosus en fleur, jolies fleurs rouges oranges, plante ornementale
Aeschynanthus speciosus © istock

Plante grimpante adaptée à la culture en paniers suspendus. Arbuste sempervirent, à croissance vigoureuse mais d'aspect quelque peu désordonné. Les branches, décombantes, peuvent atteindre 60 cm de long. Les feuilles sont grandes, vertes, coriaces et lancéolées. Les fleurs, très voyantes, sont groupées au bout des branches en bouquets qui peuvent comprendre jusqu'à 20 fleurs. Elles ont un calice plutôt court pour ce genre, une corolle tubulaire longue, recourbée et renflée, présentant deux lèvres d'où sortent les étamines. Leur couleur est rouge-orange ou rouge flamme et la gorge de la corolle est jaune tacheté de brun-rouge. Feuilles vertes, ovales, pointues, longues d'une dizaine de centimètres, par groupes de deux ou de trois. A l'extrémité de la tige, apparaît, de juillet à septembre, une touffe de fleurs tubuleuses jaune orangé vif, entourée de 4 à 8 feuilles.

  • Hauteur : 20 à 35 cm, diamètre 30 à 40 cm (Fleurs longues de 1 à 8 cm et légèrement tomenteuses.)
  • Habitat d’origine : originaire de Java, Indonésie
  • Température hivernale minimale : 16 °c.
  • Culture : très forte luminosité sans insolation directe, pour obtenir la floraison qui n'apparaîtrait pas en situation ombragée. Humidité ambiante élevée. En hiver, température minimale de 9°c. Les plantes gardées dans la maison n'entrent pas en repos en hiver et doivent être continuellement arrosées : en abondance en été pendant la floraison, très modérément aux autres périodes.
  • Humidité atmosphérique : elle doit être très importante. C'est un des facteurs qui rendent la floraison plus sûre en serre qu'en appartement.
  • Arrosages : abondants en été, accompagnés d'engrais liquide pendant toute la période de croissance ; ils seront très réduits de novembre à février, mais toujours avec une forte humidité atmosphérique.
  • Mélange terreux : comme pour toutes les épiphytes, très poreux de façon que l'eau ne puisse jamais stagner ; du terreau de feuilles mélangé à de la tourbe et du sable et si possible un peu de sphaignes hachées conviendra très bien. Les pots doivent être petits, juste suffisants pour assurer la stabilité de la plante et être bien drainés sur une bonne épaisseur.
  • Multiplication : par boutures (à n'importe quel moment de l'année) de branches non ligneuses, dans un terreau sableux gardé humide à une température d'au moins 24 °c. Il n'y a besoin d'aucune protection et la multiplication peut être effectuée à n'importe quelle saison, bien qu'il soit préférable d'attendre la reprise de croissance. Couper des portions de tige longues de 10 cm et les planter dans des pots avec le mélange décrit. Couvrir le pot d'un sachet de plastique et exposer à la lumière tamisée (21°c). L'enracinement se produit au bout de 1 à 2 mois.
  • Pendant la floraison : vaporiser la plante avec de l'eau à température ambiante. Cultiver dans un terreau acide et poreux, formé de trois parts de tourbe poreuse et d’une de mousse, ou bien de tourbe, vermiculite et perlite en parties égales.
Bon à savoir :
  • Une variété Aeschynanthus x splendidus provient d'un croisement interspécifique : A. grandiflorus x A. speciosus.
  • Éviter les stagnations d'eau.
  • Engrais liquide tous les mois au printemps et en été.
  • Rempoter tous les 2 à 3 ans.
  • Utiliser des écuelles de 12 à 15 cm ou des paniers.

Aeschynanthus lobbianus

Plante à port prostré, avec de longues tiges retombantes portant des feuilles elliptiques légèrement dentées, vert foncé avec les bords violacés. Fleurs tubuleuses, longues d'environ 5 cm ; un calice presque noir, de consistance soyeuse corolle rouge avec la gorge et une partie des lobes blanc crème. Les fleurs sortent par groupes de deux pendant l'été.

Aeschynanthus Lobbianus Espèce Type
Aeschynanthus lobbianus © File Upload Bot/CC BY 2.0/Wikimedia
  • Lieu d'origine : Indonésie.
  • Culture : Plante très adaptée à la culture en paniers suspendus aime la lumière intense mais ne tolère pas le soleil direct. A besoin d'une forte humidité ambiante. Peut vivre à la température normale des appartements pendant toute l'année mais, dans ce cas, elle n'observe pas de repos en hiver. Arroser en abondance pendant la floraison et pulvériser la plante avec de l'eau à température ambiante ; aux autres périodes, arroser modérément. Mélange de culture acide et bien drainé, composé de trois parts de tourbe et d’une de mousse, ou bien de tourbe, vermiculite et perlite en quantités égales.
  • Engrais liquide tous les mois au printemps et en été. Rempoter tous les 2 à 3 ans.
  • Multiplication : On peut prélever des boutures à tout moment. Couper les tiges en fragments longs de 10 cm que l'on plantera dans un mélange de culture bien humidifié, dans des pots de 6 à 8 cm. Enfermer les pots dans des sachets de plastique et les exposer à une lumière tamisée et à température ambiante. Après enracinement (4 à 1 semaines), retirer le sachet ; maintenir sol et atmosphère humides. Au bout de 1 semaine, mettre les plantules à demeure dans un même récipient bas.

Aeschynanthus marmoratus

Aeschynanthus marmoratus, au beau feuillage vert foncé avec des motifs jaune-vert et marron. Les fleurs, rares en culture, sont tubulaires, vert ponctué de marron.

Aeschynanthus Marmoratus
Aeschynanthus Marmoratus © Coweel Garden C.

Comme chez beaucoup d'autres espèces, la plante est un arbuste épiphyte aux rameaux prostrés, dressés aux extrémités. Les feuilles, opposées, sont plutôt grandes et coriaces, lancéolées-pointues. Elles sont striées par un gracieux réseau de lignes jaunâtres qui apparaissent sous l'épiderme transparent et cristallin. Les mêmes dessins sont visibles en vert pâle sur le côté inférieur rouge-brun des feuilles. Les fleurs, contrairement aux autres espèces, sont peu apparentes, verdâtres avec des taches brunes.

  • Habitat d’origine : elle provient de Thaïlande.
  • Température hivernale minimale : environ 16 oc, bien qu'elle puisse supporter plusieurs degrés de moins si elle est gardée complètement sèche.
  • Lumière : la luminosité doit être bonne, pour maintenir les stries, mais diffuse, sans exposition directe au soleil.
  • Humidité atmosphérique : la plus élevée possible.
  • Arrosages : fréquents en été, très espacés en hiver, selon la température. L'eau ne devra jamais stagner au fond des pots. Ceux-ci devront être les plus petits possible et les meilleurs résultats seront obtenus en suspendant la plante.
  • Mélange terreux : léger et le plus poreux possible, composé de terreau de feuilles et de tourbe en parties égales et d'une bonne quantité de sable ou de perlite.
  • Multiplication : Par boutures herbacées ou semi-ligneuses, en n'importe quelle saison mais à une température supérieure à 22°c. Les boutures seront plantées dans du sable ou du terreau humide sans aucune protection.

Autres espèces et variétés

Comme Aeschynanthus « lobbianus », et « speciosus » - les « radicans », « pulcher », et « parviflorus » développent de grandes fleurs d'un rouge vermillon vif et des calices pourpres.

Aeschynanthus radicans Jack
Aeschynanthus radicans © istock

« Black Pagoda », à port étalé, aux feuilles allongées. Fleurs dressées jaune et rouge. « Aeschynanthus hildebrandii », aux fleurs plus étroites, orangées à calice vert.

A lire sur Minutes Maison :

Aucun commentaire à Aeschynanthe (Aeschynanthus)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires