Amaryllis (Hippeastrum) : une magnifique fleur d’hiver

L’amaryllis est une magnifique plante bulbeuse fleurissant en automne ou en hiver dans nos intérieurs. Se démarquant grâce à ses superbes et très grandes fleurs en trompette de couleurs intenses, l’amaryllis fait le bonheur des jardiniers amateurs ou confirmés. Attention, nous parlons ici de l’Hippeastrum (plante d’intérieur non rustique) qu’il ne faut pas confondre avec l’Amaryllis Belladona ; une plante d’extérieur faite pour nos jardins.

Amaryllis rouge Hippeastrum
© istock
Fiche descriptive :
Nom Scientifique hippeastrum
Famille Amaryllidaceae , Liliaceae
Origine Amérique du Nord, Amérique Centrale
Dimensions De 30 à 60 cm de haut.
Couleur(s) des fleurs BlanchesJaunesRougesRoses
Aspect des fleurs Une longue hampe creuse porte une ombelle de 2 à 4 fleurs en trompette à l’odeur agréable, formées de 6 pétales rouge vif, blancs, roses, saumonés ou bicolores – avec parfois des stries blanches. Chaque fleur mesure plus de 10 à 15 cm de diamètre et dure en moyenne de 2 à 3 semaines.
Aspect des feuilles En touffe sortant du bulbe, de 30 à 50 cm de long, vert clair, rubanées, épaisses, arquées, Elles se développent par paire, apparaissant après les fleurs.
Type de plante Fleur
Végétation Bulbe
Feuillage en hiver Caduc
Floraison
Jan.
Fév.
Mar.
Avr.
Mai
Juin
Juil.
Août
Sept.
Oct.
Nov.
Déc.
Fiche culture :
Plantation
Jan.
Fév.
Mar.
Avr.
Mai
Juin
Juil.
Août
Sept.
Oct.
Nov.
Déc.
Exposition Lumière vive, Pas de soleil direct
Sol Bonne terre, Terreau, Tourbe
Humidité Modérée
Utilisation Pot, Potée
Multiplication Semi, Rejets, séparation des caieux
Maladie(s) et nuisible(s) Pourriture bactérienne, Viroses, Mouches du narcisse
Nos conseils et remarques
  • Achetez de très gros bulbes pour obtenir une floraison aussi spectaculaire que possible
  • L’amaryllis peut vivre 3 à 4 ans dans le même pot.
  • Lorsque les feuilles ont complètement jauni, « oubliez » le bulbe dans un endroit sec, obscur et hors gel, pendant au moins 3 mois, avant de le remettre en végétation au chaud.
  • Débarrasser les bulbes du feuillage mort avant la période de dormance. Les laisser dans leur pot et les placer dans un endroit sec à 10°C.
  • L’hippeastrum qui produit beaucoup de feuilles au début de la période de croissance ne fleurira probablement pas, le premier organe à apparaître étant d’habitude le bouton floral.
  • Penser à tuteurer les tiges des inflorescences.

Fiche de culture détaillée de l’amaryllis

L'espèce Hippeastrum équestre, d'où proviennent la plupart des hybrides actuellement sur le marché, est originaire d'Amérique du Sud, de Jamaïque et des Antilles. A l'état sauvage, il fleurit en hiver ou au printemps et ses grandes fleurs en forme de trompe sont vert pâle et rouge. On peut traiter la plante comme une vivace à feuillage persistant et ne pas lui réserver de période de repos. Explications de culture détaillées.

Lumière

Les amaryllis requièrent une lumière vive et un peu d'ensoleillement durant leur période de croissance. Un manque de lumière produit des feuilles démesurées et empêche une nouvelle floraison que favorise, par contre, une exposition continue à la vive lumière du soleil, de la fin de la floraison à la mi-automne. L'éclairement est sans importance en période de dormance.

En résumé, placez l'amaryllis près d'une fenêtre, tout en lui évitant le soleil direct.

Amaryllis Picotee
Amaryllis Picotee © istock

Température

De 18 à 20°C pendant la floraison. Mettez les bulbes à hiverner à 10 ou 12 °c.

Bon à savoir : L'atmosphère d'une pièce chaude stimule la croissance des amaryllis et hâte leur floraison, mais un excès de chaleur diminue de beaucoup la longévité des fleurs.

Arrosage de l’amaryllis

Humidifier à peine le mélange des bulbes nouvellement empotés. Quand ils ont fait des racines (ce qu'indiquent de nouvelles pousses saines), arroser un peu plus, mais laisser le mélange sécher à moitié entre les arrosages.

Lorsque la plante est en pleine croissance, maintenir le mélange humide. Cesser les arrosages à la mi-automne pour que le bulbe soit forcé d'entrer en dormance. Le feuillage jaunit alors et se fane.

Garder le mélange tout à fait sec durant la période de dormance, qui se termine au moment où une nouvelle pousse apparaît (généralement, la pointe du bouton floral).

Certains horticulteurs continuent d'arroser pendant assez longtemps les plantes dont la période de croissance est terminée ; toutefois, si ces arrosages se prolongent trop, le feuillage, tout en demeurant vert, perd de sa beauté. À éviter, donc.

En résumé : Arrosez régulièrement (tous les 3 à 6 jours) en petite quantité (pour ne pas détremper la terre) jusqu'à l'apparition des premières pousses. Arrêtez les arrosages pendant la période de repos.

Mélange terreux

Utilisez une terre argilo-siliceuse, contenant de la tourbe, ou une terre prête à l'emploi du commerce. Plantez les bulbes à l'automne dans de grands pots (un bulbe par pot) et placez-les dans un local tempéré. Ils mettent parfois deux ans à pousser.

Engrais

Enrichir d'engrais liquide ordinaire (engrais pour plantes à fleurs) tous les 15 jours, depuis la fin de la floraison jusqu'à la mi-été. Utiliser alors un engrais à tomates, riche en potassium, qui aidera le bulbe à acquérir sa maturité et à produire une nouvelle hampe florale l'année d'après. Ne plus fertiliser à partir de la mi-automne.

Bon à savoir : Certains amateurs laissent la plante pousser en automne, mais sans lui donner d'engrais, et ils la rempotent en hiver dans du compost frais.
amaryllis Apple Blossom Hippeastrum
Amaryllis 'Apple Blossom' © istock

Humidité de l'air

L’atmosphère normale de nos appartements convient bien comme pour sa cousine, la clivia.

Rempotage de l’amaryllis

Plantez le bulbe à la fin de l'hiver, en l'enterrant des deux tiers de sa hauteur dans un pot assez étroit.

Utiliser un mélange riche à base de terreau et tapisser le fond des pots d'une épaisse couche de tessons de grès. Enfouir à demi chaque bulbe dans un pot de 13 à 18 cm. Certains horticulteurs recommandent de faire tremper la base des bulbes dans l'eau pendant 24 heures. Bien tasser le mélange autour du bulbe et sur les racines, s'il y en a.

Pendant les trois ou quatre années qui suivent le premier empotage, dépoter le bulbe en veillant à ne pas toucher la motte de racines ; enlever le mélange qui se dégage facilement et remettre le bulbe dans son pot en rajoutant du mélange frais au besoin. Faire cette opération quand de nouvelles pousses commencent à apparaître au tout début de la période de croissance.

Rempoter tous les trois ou quatre ans, en changeant complètement le mélange terreux.

Bon à savoir : Les racines des bulbes se dessèchent parfois. On les fera tremper dans l'eau avant l'empotage. C'est d'abord le bouton floral qui apparaît, suivi des feuilles qui persistent jusqu'à la dormance.

Multiplication de l’amaryllis

Par rejet : Des caïeux (bulbilles) se forment à la base du bulbe ; les détacher lorsqu'ils ont 2,5 à 4 cm de diamètre en leur laissant le plus de racines possibles. Pratiquer cette opération au moment du rempotage. Planter chaque caïeu dans un pot de 8 cm et le traiter comme un bulbe adulte, mais le rempoter tous les ans jusqu'à ce qu'il soit de taille à fleurir, c'est-à-dire qu'il ait 8 ou 9 cm de diamètre.

Par semis : On peut aussi obtenir des hippeastrums par semis, mais il faut attendre trois à cinq ans pour les voir fleurir, période pendant laquelle ils ne prennent pas de repos. En mars, semer à 2,5 cm de profondeur, en pots de 10 cm remplis de terreau. Mettre en serre à une température de 16 °c. Les jeunes plants ainsi obtenus prennent jusqu'à huit années pour fleurir, et la floraison est variée en taille, en nombre et en couleurs.

Bon à savoir : La multiplication par rejets est bien plus facile (et très conseillée pour les amateurs), mais les semis peuvent réserver de belles surprises en fait de coloris et de panachures.

Maladies et nuisibles

L’amaryllis est sensible aux maladies cryptogamiques (champignon). Traitez préventivement par poudrage des bulbes pendant l'hivernage et trempage dans une solution anticryptogamique au moment de la plantation.

  • Maladies : Pourriture du bulbe en sol humide. Une virose provoque des taches jaunâtres irrégulières sur les feuilles et affaiblit les plantes.
  • Nuisible : La mouche du narcisse peut attaquer les bulbes et détruire le bourgeon.

Avec quelles plantes l'associer ?

Cette plante se plante seule ou en potées. Si vous le souhaitez, vous pouvez les associer à d'autres plantes vertes (branches d'eucalyptus, ) ou fleuries en Janvier (au début de la floraison).

Comment faire refleurir une amaryllis à la maison ?

Plante bulbeuse, l'amaryllis a besoin d'une période de repos très marquée. Après la floraison, maintenez le terreau légèrement humide et donnez de l'engrais liquide tous les 15 jours, jusqu'à la fin de l'été, pour que se développent les grandes feuilles rubanées. Le bulbe profite de cette période végétative pour reconstituer ses réserves nutritives pour la floraison suivante.

En septembre, réduisez progressivement les arrosages, et laissez jaunir les feuilles. Coupez-les à la base quand elles sont sèches et rentrez le pot dans un endroit frais et sec (entre 7 et 12°C) pour une période de repos végétatif, qui durera 3 ou 4 mois. Ensuite, rempotez le bulbe dans du terreau sableux. Installez le pot en situation lumineuse, plus chaude et reprenez peu à peu les arrosages. La hampe florale ne tardera pas à apparaître !

Espèces et variétés de l’hippeastrum

Il existe 80 espèces du genre.

Amaryllis Hippeastrum
© istock

Parmi les hybrides :

  • 'Picotee', aux sublimes pétales blancs, striées de rouge.
  • 'Red Lion', à fleurs géantes, d'une couleur rouge vive.
  • 'Papillon', à fleurs jaune-crème, teintées et rayées ou mouchetés de bordeaux, avec quelques reflets verts.
  • 'Apple Blossom' est blanc et rose.
  • 'Belinda' est rouge foncé.
  • 'Pasadena' fleur très double rouge avec un cœur blanc.
  • 'Hecube' & 'Beautiful Lady' toutes deux aux fleurs saumon.

Certains hybrides sont parfumés, d'autres ont des pétales dentelés.

A lire sur Minutes Maison :

Aucun commentaire à Amaryllis (Hippeastrum) : une magnifique fleur d’hiver

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires