Modèle gratuit de lettre de résiliation de bail

Lorsque vous êtes locataire, dès que vous souhaitez quitter votre logement, vous devez en faire part au propriétaire bailleur. Pour cela, vous devez rédiger une lettre de résiliation de bail pour mettre fin à votre contrat de location. Un délai de préavis va alors s’appliquer. Il est initialement d’une durée de trois mois, mais dans certains cas, il peut être réduit à un mois, par exemple en zones tendues. Nous vous proposons, en plus d’un modèle de lettre type de résiliation de bail, de bien comprendre quel délai de préavis s’applique à votre situation et comment le calculer.

Lettre Résiliation Bail
© istock

Lettre type de résiliation de bail

Coordonnées du locataire                                         Coordonnées du propriétaire

Le --/--/----, à (lieu)

Objet : lettre de résiliation de bail

Monsieur, (ou Madame selon le destinataire)

je suis actuellement locataire du logement situé au (adresse complète), depuis le --/--/-----. Je vous informe par la présente de mon intention de mettre un terme au contrat de location qui nous lie.

Le délai de préavis de 3 mois débutera à la réception de ce courrier envoyé en recommandé avec accusé de réception et conformément aux articles 12 et 15 de la loi n° 89-462 du 6 juillet 1989.

Je me tiens à votre disposition pour fixer un rendez-vous, selon nos emplois du temps respectifs, pour effectuer l’état des lieux de sortie et vous remettre les clés du logement.

Veuillez agréer l’expression de mes salutations distinguées.

Signature

Comment mettre fin à un contrat de location

Pour résilier votre bail de location, c’est très simple. Vous pouvez le faire à tout moment et sans motivation. Il n’est pas obligatoire d’attendre la fin de la durée de votre contrat. Pour cela, vous devez rédiger une lettre de résiliation de bail comportant les informations nécessaires, comme dans le modèle, puis vous pouvez au choix :

  • la remettre en main propre à votre propriétaire ;
  • l'envoyer en recommandé avec accusé de réception ;
  • ou procéder par acte d’huissier.

Dans le cas où vous remettez votre lettre de résiliation directement au propriétaire, pensez à demander un reçu. Ensuite, vous avez la possibilité de quitter le logement quand bon vous semble. Néanmoins, les loyers resteront dus jusqu’à la fin du délai de préavis, sauf en cas d’accord avec le propriétaire, par exemple, si un nouveau locataire prend votre place. De plus, vous devez continuer à entretenir votre logement. En effet, l’état des lieux de sortie se déroulera à la fin du délai de préavis.

Lettre Preavis Logement
© istock

Résilier son bail : quel délai de préavis ?

Pour résilier votre bail, vous devez, conformément à votre contrat de location, respecter un délai de préavis généralement fixé à 3 mois pour la location d’un bien non meublé. Néanmoins, dans certains cas, ce délai peut être réduit à 1 mois. En effet, si vous louez un bien dans une zone tendue, c’est-à-dire où il y a une forte demande de logement, le préavis est de seulement un mois. Il existe une liste détaillée des communes considérées comme zones tendues. Vous pouvez également profiter de cette réduction du délai de préavis dans les cas suivants :

  • mutation professionnelle ;
  • licenciement ;
  • premier emploi ;
  • retour à l’emploi après une période de chômage ;
  • état de santé ;
  • obtention d’un logement social ;
  • titulaire du RSA ou de l’allocation adultes handicapés.

Si l’un de ces motifs vous concerne, vous avez la possibilité de bénéficier du délai de préavis d’un mois, en accompagnant votre lettre de préavis d’un mois des justificatifs nécessaires.

Comment calculer le délai de préavis ?

Pour connaître avec précision la date de fin de votre délai de préavis, vous devez vous fier au moment auquel le bailleur a reçu la lettre de résiliation du bail. Pour connaître cette date :

  • si vous avez envoyé votre lettre en recommandé avec accusé de réception, la date de remise sera précisée sur le bordereau qui vous est retourné et qui sert de justificatif de réception de la lettre. Il s’agit de la date à laquelle le propriétaire a eu la lettre entre ses mains. Autrement dit, s’il n’était pas présent lorsque le facteur est passé et qu’il est allé récupérer le recommandé directement au bureau de poste, il peut s’écouler quelques jours supplémentaires par rapport à ce que vous aviez prévu.
  • Dans le cas où vous auriez donné votre lettre en main propre à votre propriétaire, la date prise en considération sera le jour même. Il est préférable d’avoir un reçu pour éviter tout malentendu.
  • Il en est de même si vous procédez par acte d’huissier, la date du début du délai de préavis correspond au jour où le propriétaire bailleur est notifié de votre intention de résilier votre bail.

À partir de ce jour, comptez trois mois.

Par exemple : votre courrier a été réceptionné le 18 juin, la date de fin de préavis est donc le 18 septembre. Vous devrez alors payer votre loyer jusqu’au jour où vous êtes libéré de votre contrat, donc dans ce cas, le propriétaire vous facturera 18 jours pour le mois de septembre.

Pour les mois n’ayant pas le même nombre de jours, par exemple en février, le montant dû sera calculé en divisant le loyer par le nombre de jours du mois, puis en le multipliant par le nombre de jours du 1er jusqu’à la date de fin du préavis.

Resiliation De Bail
© istock

Modèle de lettre de résiliation de bail en zones tendues

En France, 28 communes sont situées en zone tendue. Comme nous l’avons évoqué précédemment, il s’agit des villes où les locations sont difficiles à trouver et, de ce fait, les loyers plus élevés. C’est, par exemple, le cas à Annecy, Paris et en Île-de-France, Lyon, Toulouse, etc.. Votre délai de préavis peut alors être réduit à un mois. Pour cela, vous devez envoyer une lettre de résiliation contenant les informations suivantes :

Coordonnées complètes du locataire                                               Coordonnées du propriétaire

Le --/--/----, à (lieu)

Objet : résiliation de bail en zone tendue

Madame, Monsieur,

locataire du logement situé au (adresse complète), depuis le --/--/----, je vous fait part, par la présente, de mon intention de mettre un terme au contrat qui nous lie.

Le bien étant situé dans une commune située en « zone tendue » et conformément à l’article 15 de la loi n° 89-462 du 6 juillet 1989, le délai de préavis est réduit à un mois et débutera le jour de la réception de la présente lettre.

Je me tiens à votre disposition pour convenir d’un rendez-vous, en fonction de nos emplois du temps respectifs, pour effectuer l’état des lieux de sortie.

Veuillez agréer l’expression de mes salutations distinguées.

Signature

Dans le cas où votre propriétaire bailleur refuserait ce délai de préavis réduit, vous pouvez saisir la Commission départementale de conciliation.

A lire sur Minutes Maison :

Aucun commentaire à Modèle gratuit de lettre de résiliation de bail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires