Décaper Volet Bois
© istock

Décaper un volet en bois : les solutions possibles

Vous trouvez que vos vieux volets sont abîmés et qu’ils ne sont plus esthétiques, vous avez donc décidé de les repeindre ou de les vernir, mais avant tout il faut passer par la phase décapage. En effet, les finitions s’abîment et s’écaillent au fil du temps et sous l’effet des intempéries et du soleil. C’est une phase incontournable et assez simple à condition de bien s’y prendre.

Retirer les volets en bois

Décaper un volet est important avant l’application d’une peinture, d’une lasure ou de tout autre traitement.

Pour retirer les volets de leurs gonds, il est toujours préférable d’être deux :

  • Il faut veiller à adopter la bonne posture pour être bien stable lorsque vous allez dégonder du volet.
  • Bien entendu, il faut ouvrir le volet avant de pouvoir effectuer cette opération.
  • Prenez-le par le bas et soulevez-le à la verticale. Faites-le tourner pour l’aider à quitter son logement.
  • Enlevez-le de ses gonds.
  • Posez le volet à plat sur les tréteaux dans un endroit dégagé et sur un terrain plat.

Si vos volets sont à l’étage, utilisez un échafaudage pour plus de stabilité. Votre sécurité est primordiale et le faire d’une échelle est dangereux.

Les volets à charnières

Si vos volets sont fixés dans un cadre en bois encastré dans le mur, ouvrez-les complètement pour exposer les charnières.

Enlevez les charnières en les dévissant. Si elles sont attaquées par la rouille, mettez de l’huile dessus et réessayez.

Vous pouvez maintenant enlever les volets de leur cadre.

Attention : les volets peuvent être lourds.

Techniques et étapes pour décaper un volet en bois

Il existe différentes méthodes pour retrouver de beaux volets : méthode manuelle, sablage, aérogommage, décapeur chimique…

Le décapage manuel (ponçage)

Le ponçage peut être effectué manuellement après avoir solidement attaché les volets sur les tréteaux. Vous aurez alors besoin de matériel :

  • Une ponceuse avec disque abrasif ou patin et papier de verre fin, moyen et gros, elle est préférable à la ponceuse à bande qui peut être agressive.
  • Une balayette pour ôter la poussière.
  • Un masque de protection.
  • Des gants et des lunettes de protection
Poncer Volet Bois
© istock

Comment poncer vos volets ?

  • Pour dégrossir le travail, commencez par prendre un gros grain.
  • Vous passerez ensuite au grain moyen. Il faut respecter le sens du bois et poncer dans la hauteur du bois généralement.
  • Enfin, la dernière étape consiste à poncer avec le grain fin pour lisser la surface et ôter tout défaut.
  • Ôtez toutes poussières avec une balayette.

Si vous voulez travailler dans de meilleures conditions, prenez une ponceuse avec système d’aspiration qui permet d’enlever au fur et à mesure les poussières et les débris de bois. Sachez également qu’en choisissant le ponçage à la main, vous protégez votre bois, mais cela vous demande du temps et du travail.

Attention : Il faut bien entendu préférer un ponçage en extérieur en raison de la poussière et des substances toxiques dégagées par les peintures ou autres revêtements.

Le décapage thermique

Le décapage thermique se pratique sans produits chimiques, mais il risque de brûler le bois. Il faut savoir également que vous risquez de ne pas retrouver la même teinte de bois que les volets avaient à l’origine. Il est possible de retirer le vernis, la cire et la peinture, en effet quand ils chauffent ces revêtements ramollissent et peuvent ensuite être retirés simplement en grattant.

Petit bémol : le bois brûle un peu, se colore et noircit.

Il faut utiliser cette méthode en prenant des précautions :

  • Vous devez passer le décapeur thermique en ne vous approchant pas à plus de 10 cm du support. Avec la spatule, grattez les cloques au fur et à mesure de l’action du décapeur.
  • Certaines peintures se grattent à chaud, et d’autres à froid, évitant les risques de brûlures.
  • Il faut protéger votre main avec des gants, protégeant de la chaleur pour éviter de vous brûler avec l’air brûlant.
  • Il ne faut pas creuser le bois au risque de l’abîmer.
  • Une fois que vous avez enlevé les traces de vernis, de peinture ou de cire, il faudra poncer au grain fin pour obtenir une surface lisse.
Decapeur Thermique Volet
© istock

Le décapage chimique

C’est une solution très populaire, les solvants assurent un travail efficace sur les peintures et les vernis. Ils contiennent du chlorure de méthylène ou du dichlorométhane. Ce dernier est cependant interdit à la vente en raison de sa dangerosité, seuls quelques professionnels l’utilisent encore, mais il va complètement disparaître.

Attention : Pour ce type de travail, il faut être à l’extérieur et avoir un masque.

Ces produits permettent de faire cloquer la peinture que vous retirez facilement ensuite avec une spatule. Il faut le faire plusieurs fois pour ôter ainsi chaque couche de peinture. Le produit peut poser entre 5 minutes et 12 heures.

Une fois que toute trace de peinture est partie, il faut rincer et ensuite nettoyer au White-Spirit. Vous devrez laisser sécher complètement ensuite (une semaine environ), puis vous le poncez avec un papier au grain fin.

Le plus rapide et efficace reste le trempage dans un bain de chlorure de méthylène au pH rectifié. Des ateliers assurent ce procédé et le résultat est bluffant, d’autant que le produit ne pénètre pas dans le bois. Ils sont ensuite rincés et c’est ensuite dans un bain acide ou alcalin qu’ils sont plongés pour ôter les derniers résidus éventuels. Ils seront ensuite terminés par un léger ponçage.

Le décapage à la soude

La lessive de soude est sans doute le moyen le plus naturel pour décaper vos volets en toute sécurité et sans produit dangereux. Cependant, seuls les volets assez récents et peu endommagés peuvent bénéficier de ce traitement. Elle convient à certains vernis et à toutes les peintures. Il faudra utiliser le décapant plusieurs fois, la peinture partant par couche.

Sur des petites surfaces, imprégnez votre éponge de soude pure ou diluée. Les spécialistes trempent vos volets directement dans un bain de soude. Dès que la finition craquelle, ils rincent le volet en ôtant parfaitement tous les cristaux pour qu’ils ne restent pas coincés empêchant le séchage.

Bon à savoir : tous les bois ne supportent pas ce traitement, c’est le cas du chêne, du noyer et du châtaignier. Ils deviendraient noirs. Les bois contenant de la cellulose ne peuvent pas être traités ainsi non plus.
Attention : Ce traitement est corrosif, vous devez vous protéger efficacement au niveau de la peau et des yeux des risques de brûlures.

Le sablage

Le sablage est un procédé qui consiste en la projection d’un abrasif et plus précisément le sable. Vous choisissez son calibre selon le type de bois. Il est possible de louer un outil spécialement dédié à cet effet, et muni d’une buse. Grâce à l’air qui sort à grande pression, le sable décape facilement les surfaces résistantes. Pour les bois tendres, cette méthode n’est pas valable, ce traitement les déformerait et les abîmerait.

Dérivé du sablage, l’aérogommage est plus doux et n’abime pas le bois. Contrairement au sablage, le sable rond est envoyé à très basse pression. Il est cependant déconseillé sur les volets en sapin qu’il endommagerait sans enlever la peinture pour autant.

En revanche, ce traitement ne demande pas d’autres opérations par la suite, vos volets sont prêts à recevoir la finition : lasure, peinture, vernis…

Combien coûte le décapage d’un volet en bois ?

Voici quelques repères pour avoir une idée du prix que vous coûterait le décapage des volets en bois pleins :

  • Le décapage classique : il faudra compter entre 600 et 1 000 euros pour un volet plein.
  • L’aérogommage à domicile : il vous revient à une somme de 45 à 65 euros, le prix du traitement étant compris entre 20 à 30 euros du m².
  • Le bain de solvant : entre 15 et 25 euros du m². Si c’est par immersion : comptez plutôt de 15 à 30 euros le m². Les frais de transport ne sont pas inclus.

Si vous avez des persiennes, contentez-vous de les poncer ou utilisez les manières alternatives. Les confier à un professionnel n’est pas utile.

Peut-on utiliser un karcher ou un nettoyeur haute pression pour décaper un volet en bois ?

Quand le bois est sale et noir, qu’il a subi les agressions de la pollution, vous pouvez opter pour un nettoyage à haute-pression. Il faut un karcher avec une rotobuse. On ne s’en sert qu’à 40 cm du bois sinon vous prenez le risque de l’abîmer. Pour parfaire le résultat, vous pouvez ensuite faire un brossage.

A lire sur Minutes Maison :

Aucun commentaire à Décaper un volet en bois : les solutions possibles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires