Bouturage laurier-rose : quand et comment le faire ?

Le laurier-rose est une plante méditerranéenne avec de jolies fleurs roses, rouges ou blanches. Une fois un beau sujet repéré, vous pouvez en faire des boutures très facilement. De cette façon, vous profiterez, chez vous, de son abondante floraison qui dure plusieurs mois et dégage une agréable odeur.

Laurier Rose
© istock

Le laurier-rose

Il existe de nombreuses variétés de laurier-rose (Nerium oleander). Cet arbuste méditerranéen est très résistant à la sécheresse et rencontre un grand succès malgré sa toxicité. Cette plante peut tout à fait quitter les régions plus chaudes, mais il devra, dans ce cas, être cultivé dans un pot pour être mis à l’abri du froid. Il préfèrera une exposition ensoleillée et vous offrira alors une longue floraison de juin jusqu’à octobre.

Quand procéder au bouturage du laurier-rose ?

Le bouturage du laurier-rose étant assez aisé, les exigences sont moindres pour un taux de réussite tout à fait satisfaisant.

Concernant la question du quand, les réponses peuvent être différentes en fonction des écoles et des techniques. Néanmoins, la période idéale s’étend d’avril à octobre.

  • Si vous avez déjà un laurier-rose, en mars ou en avril, lorsque vous allez procéder à sa taille, ne passez pas à côté de l’occasion de récupérer des tiges qui vous seront utiles pour faire vos boutures.
  • En mai et juin apparaissent de jeunes tiges herbacées qui peuvent parfaitement être bouturées.
  • Vous pouvez aussi choisir de faire vos boutures en août quand la croissance printanière est achevée. Vous pouvez alors opter pour une tige semi-ligneuse ou semi-aoûtée. C’est-à-dire une tige qui s'est développée au cours du printemps et qui commence à se transformer en bois tendre ou en bois dur.
  • En septembre ou en octobre, il n’est pas encore trop tard, grâce à la floraison qui dure. Lorsque vous allez supprimer les tiges ou se trouvent des fleurs fanées, vous pouvez les récupérer pour les bouturer.

Pour choisir à quel moment réaliser les boutures, vous pouvez vous appuyer sur le calendrier lunaire. En effet, en période de lune descendante, la montée de la sève est ralentie et la formation des racines est stimulée. Vous pouvez, en plus, choisir « un jour fleur », c’est-à-dire lorsque la lune passe devant les constellations d’air (Gémeaux, Balance ou Verseau) pour profiter de son effet favorable sur la floraison de votre futur arbuste.

Le matériel nécessaire

Voici ce dont vous devrez vous munir :

  • Un sécateur bien aiguisé dont vous aurez au préalable désinfecté la lame avec de l’alcool à 90°.
  • Pour un bouturage dans l’eau : un contenant, du charbon de bois (facultatif).
  • Pour un bouturage dans la terre : autant de pots que vous voulez faire de boutures, du terreau et du sable, un bâton. Facultatif : quelque chose qui fera office de cloche.

Prélever les boutures

Sur votre arbuste, vous pouvez constater de nombreuses tiges. On les appelle des rameaux. Il est important de bien choisir celle que vous allez bouturer.

  • On préfèrera une tige qui ne comporte pas de fleurs.
  • On ne la choisira pas trop jeune, mais pas trop ancienne non plus. Pour le savoir, vous allez opter pour un rameau dont le bois est un peu dur, mais pas trop, ce qui serait un signe de vieillesse.
  • On privilégiera une tige bien formée.
  • Elle doit être parfaitement saine, sans trace de maladies ou d’attaques d’insectes.

Une fois la tige sélectionnée, on va la couper à une vingtaine de centimètres à l’aide du sécateur préalablement désinfecté. Vous devez ensuite supprimer toutes les feuilles qui sont situées sur le bas de la tige. Vous ne devez conserver que les 3 feuilles situées le plus en haut de la tige. Pour augmenter la surface d’enracinement, vous avez la possibilité d’entailler le bas de la tige à la verticale.

Bouturer Laurier Rose
© istock

Bouturer le laurier-rose

Pour bouturer votre laurier-rose, deux solutions s’offrent à vous :

  • Vous pouvez soit utiliser la méthode de bouturage dans l’eau : dans ce cas, vous aurez la possibilité de voir, jour après jour, les racines se développer dans l’eau. Attention cependant, les racines seront fragiles et il faudra procéder au rempotage avec délicatesse.
  • Il est également possible de bouturer directement dans la terre : ainsi, vous n’aurez pas de risque de casser les racines au moment du rempotage. En revanche, il n’est pas possible de surveiller le développement de la bouture au fil des jours.

Les deux présentent donc des avantages et des inconvénients, à vous de choisir la méthode qui vous convient le mieux.

Bouturer dans l’eau

Dans un verre, un bocal ou n’importe quel contenant de taille appropriée, placez de l’eau à l’intérieur. Vous pouvez ajouter un morceau de charbon de bois au fond pour empêcher l’eau de croupir en stagnant. En plus, vous apporterez de la matière organique à la plante. Il est aussi possible de changer l’eau de façon régulière, environ une ou deux fois par semaine. Dès que vous constatez suffisamment de racines sur votre bouture,  mais ne soyez pas trop impatient, car pour ce faire, il vous faudra compter entre un et deux mois, vous pouvez la planter dans du terreau en procédant délicatement pour ne pas endommager les racines. Terminez par un arrosage pour favoriser l’enracinement.

Bouturer dans la terre

Vous pouvez également réaliser vos boutures en les plantant directement en terre.

  • Commencez par préparer vos pots en y mettant du terreau et du sable.
  • À l’aide du bâton, réalisez un trou dans le substrat, au centre de votre pot. Il ne vous reste plus qu’à insérer votre bouture dedans.
  • Tassez la terre autour du laurier-rose.
  • Terminez par un arrosage.

Il est possible de recouvrir le pot avec une cloche. Ce peut être un vase à l’envers, un sac plastique, une bouteille dont le goulot a été découpé. Ainsi, votre bouture va profiter d’un environnement qui sera à la fois chaud et humide. Dans ce cas, pour éviter tout développement de maladies cryptogamiques, veillez à ouvrir régulièrement pour aérer.

Les pots doivent être installés à l’ombre et la terre doit toujours rester humide.

Après quelques semaines, vous pourrez constater des signes de croissance. Avant d’installer votre bouture en pleine terre ou dans un autre pot, patientez jusqu’au début du printemps prochain.

A lire sur Minutes Maison :

Aucun commentaire à Bouturage laurier-rose : quand et comment le faire ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires