Comment créer une butte de permaculture ?

Il est très probable qu’au cours de vos recherches pour en savoir plus sur la permaculture pour votre potager, vous ayez entendu parler des buttes de permaculture. Peut-être êtes-vous d’ores et déjà convaincu de l’intérêt de l’une d’elles dans votre jardin et recherchez-vous les étapes à suivre pour sa création ? Sinon, nous vous invitons à découvrir les avantages et les inconvénients de la butte de permaculture dans votre potager bio. Mais avant tout, il est important de bien comprendre ce que c’est, au-delà d’un support de culture potagère.

Butte Permaculture
© istock

Une butte de permaculture, qu’est-ce que c’est ?

La permaculture est une façon de penser les aménagements d’espace pour créer un mode de vie permanent à l’image de celui de la nature. On peut donc l’intégrer dans notre potager et, dans ce cas, créer ou non une butte. Elle n’est pas obligatoire et doit répondre aux besoins de votre jardin. Par exemple, si vous êtes dans une zone où le vent souffle souvent, la réalisation d’une butte n’est pas recommandée. En effet, ce serait contre-productif, car les plantes seraient encore plus exposées au vent. La butte est un support de culture surélevé par rapport au sol. Cette définition est assez générale, car il existe différentes sortes de buttes. Les différences entre elles résident dans leur composition, leur forme et éventuellement, leurs contours. Dans tous les cas, une butte se compose de plusieurs couches. Celles-ci peuvent être une couche de terre ou de compost, une couche de bois qui va se décomposer ainsi qu’une couche de matières organiques comme des mauvaises herbes. Une fois terminée, la butte ne doit jamais être laissée nue, il faut utiliser un paillage en fonction de ce que l’on a à disposition (paille, carton, etc.). Le sol d’une butte ne doit pas être retourné, il peut éventuellement être aéré grâce à une grelinette.

Les avantages

Nous l’avons vu, il existe autant de possibilités de créer des buttes de permaculture que de permaculteurs, mais quelle que soit la méthode choisie, les avantages que celle-ci peut apporter sont dans l’ensemble les mêmes.

  • Le premier est sans conteste la possibilité de l’adapter à vos besoins, mais aussi à ce dont vous disposez.
  • Elle n’est donc pas coûteuse.
  • Le fait de surélever les zones de culture, favorise le drainage des eaux. Ainsi, le problème des eaux qui stagnent est résolu.
  • En surélevant le sol, les racines ont plus d’espace et ainsi le système racinaire peut se développer plus facilement permettant aux plantes de mieux se développer tout en étant en meilleure santé.
  • De plus, sa position surélevée et, par là même bien visible, protège les plantes des piétinements.
  • La zone où se situe la butte est laissée telle quelle, ce qui permet au sol de ne pas être travaillé ou que très peu. De cette façon, la vie du sol peut continuer à se développer aisément sans être perturbée.
  • Autre avantage, toutes les matières organiques (herbe, feuilles mortes, etc.) de votre jardin pourront être utilisées. Vous n’aurez ainsi plus à vous demander comment vous en débarrasser. La butte étant ainsi toujours recouverte et le sol jamais laissé à nu, l’écosystème et la biodiversité s’en trouvent enrichis. De plus, vous n’aurez plus de problèmes de désherbage entre vos plants.
  • Les cultures étant ainsi placées à la hauteur que vous souhaitez, votre dos peut être grandement préservé.
  • La terre étant ainsi surélevée, elle se réchauffe plus rapidement et refroidit moins vite. Ainsi, les saisons de culture peuvent être prolongées.
  • On peut aussi utiliser les volumes de la butte pour organiser ses plantations. Ainsi, on mettra au plus haut les plants qui aiment le soleil, comme les tomates, et sur les côtés, les plants qui préfèrent l’ombre, comme les laitues.

Autrement dit, l’utilisation de buttes permet d’avoir un sol vivant et fertile, ce qui offre des plants en meilleure santé et très productifs.

Butte Permaculture Potager Bio
© istock

Les inconvénients

Malgré ses très nombreux avantages, la butte présente tout de même quelques inconvénients :

  • comme nous l’avons vu la butte de permaculture n’est pas adaptée à tous les espaces. En effet, dans certaines situations, elles peuvent être contre-productives. Il est donc important de bien réfléchir son projet de butte.
  • L’installation d’une butte va nécessiter du temps et de l’énergie et ce, d’autant plus si vous souhaitez en réaliser plusieurs. Par la suite, au fil des ans, pour leur permettre de durer dans le temps et de rester productives, un peu d’entretien peut s’avérer nécessaire.
  • Les buttes permanentes vont être très sollicitées, car l’espace de culture reste le même. C’est pourquoi vous devrez veiller à maintenir la fertilité dans vos buttes. Pour cela, il existe différentes techniques permettant de favoriser la création d’humus, etc.. On peut apporter du mulch équilibré à la fois en carbone et en azote, etc..
  • Il est également important de bien organiser la rotation des cultures.

Les étapes pour créer sa butte

Comme nous l’avons vu précédemment, il existe différentes sortes de buttes. On peut se contenter de prendre une botte de paille que l’on arrose généreusement, puis dans laquelle on place directement la plante en godet. Néanmoins, nous vous proposons de découvrir les étapes de création d’une butte autofertile et plus durable. Vous pourrez ensuite apporter des modifications à ce modèle type en fonction de vos besoins.

  1. Commencez par déterminer les limites de votre butte.
  2. Dans un second temps, décaissez cette zone sur environ 20 cm de profondeur. Conservez la terre, elle vous servira ensuite.
  3. Placez-y des branches plus ou moins épaisses de manière à recouvrir tout le fond de cet espace sur 20 cm de hauteur.
  4. Entre chaque couche, arrosez généreusement afin que votre butte soit bien humide. Vous activerez ainsi la décomposition des matériaux et favoriserez la vie du sol.
  5. Vous pouvez ensuite mettre 15 cm de paille et de branches fines.
  6. Placez par-dessus 10 cm de feuilles de mortes.
  7. Puis, répandez vos déchets de tonte sur 10 cm. Vous pouvez remplacer cette couche par du compost ou du fumier selon ce dont vous disposez.
  8. Il est alors temps de remettre la terre que vous aviez au préalable.
  9. Enfin, recouvrez entièrement votre butte de paillis.

Votre butte est terminée, il ne vous reste plus qu’à faire vos plantations. Cette façon de procéder est une parmi tant d’autres. Vous avez donc la possibilité de procéder différemment en fonction de ce dont vous disposez.

A lire sur Minutes Maison :

Aucun commentaire à Comment créer une butte de permaculture ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires