Arroser un bambou en pot : comment faire ?

Il est assez facile de cultiver le bambou en pot. Cette solution peut non seulement vous permettre, à l’extérieur, de canaliser cette plante, qui, lorsqu’elle a des rhizomes traçants, est réputée pour être envahissante, mais aussi de pouvoir en profiter dans votre intérieur. Nous vous proposons donc de découvrir comment arroser votre bambou en pot pour le maintenir en bonne santé et favoriser son développement.

Bambou En Pot
© istock

Les caractéristiques du bambou

Originaire d’Asie, le bambou est une plante vivace connue pour être résistante. Il pousse rapidement et, selon les variétés, peut atteindre les 20 m de haut. Pour la culture en pot ou en bac, vous devez, bien évidemment, vous tourner vers une variété naine. Vous pouvez, entre autres, choisir le bambou fargesia qui se prête bien à ce type de culture. Et pour cause, il a une croissance lente et un aspect très décoratif, il garde son feuillage même en hiver et ne nécessite que peu d’entretien.

L’arrosage du bambou en pot

Le bambou est une plante qui nécessite beaucoup d’eau. En effet, il a tendance à puiser l’eau pour la stocker dans ses rhizomes. Ces réserves d’eau ainsi constituées vont ensuite favoriser la croissance de nouvelles pousses l’année suivante. Par des arrosages copieux, vous assurez donc le bon développement des rhizomes et, par conséquent, la capacité de stockage de l’eau.

  • À la belle saison, vous pouvez arroser abondamment votre bambou 1 à 2 fois par semaine. Toutefois, observez votre plante pour savoir si la fréquence d’arrosage que vous avez adoptée lui convient. En effet, en fonction des conditions climatiques, il peut nécessiter d’être arrosé plus souvent, surtout s’il est placé en extérieur. Par exemple, en cas de vents importants qui assèchent la terre, en période de canicule, etc..
  • En hiver, chaque fois que la terre est sèche, procédez à un arrosage abondant. Si votre bambou est installé en extérieur, il peut être nécessaire de le protéger du froid en le mettant sous abri, ou avec un voile d’hivernage ou un paillage, selon la région dans laquelle vous habitez.

Observer la terre pour déterminer la fréquence d’arrosage

Le bambou ayant de grands besoins en eau, il est nécessaire de rester vigilant pour être sûr de toujours lui assurer tout l’apport en eau qui lui est nécessaire. Pour ce faire, vous pouvez observer la terre, elle sera un bon indicateur.

Ainsi, avant de procéder à un nouvel arrosage, vous pouvez vérifier ce qui suit :

  • La terre est mouillée : inutile d’arroser votre bambou. Et pour cause, un apport trop important d’eau n’est pas bon non plus.
  • Sur une profondeur de 5 centimètres à partir de la surface, la terre est fraîche à sèche : vous pouvez procéder à l’arrosage de votre plante.

Pour déterminer si votre terre est sèche ou non, il suffit d’enfoncer votre doigt dans la terre. Par contre, si vous voyez visuellement que la terre est très sèche, vous pouvez alors procéder à l’arrosage sans plus tarder.

Quelle quantité d’eau ?

La quantité va dépendre de la taille de votre bambou et de son pot. Toutefois, vous allez repérer la quantité nécessaire à votre plante au fil des arrosages. Pour un bon arrosage, il convient de tremper la motte de terre.

Reconnaître un manque ou un excès d’eau

Si vous pouvez savoir quand arroser son bambou en observant le sol, votre bambou, pour sa part, vous indiquera si la quantité d’eau que vous lui apportez lui convient. En effet, il vous enverra certains signaux qui vous informeront d’un manque d’eau ou, au contraire, d’un excès d’eau.

  • Si vous constatez que les feuilles de votre bambou s’enroulent depuis la nervure centrale et qu’elles commencent à sécher, cela veut dire que votre bambou a soif. Il est important de l’arroser aussitôt avant qu’il ne sèche complètement.
  • Lorsque les feuilles deviennent pâles et se flétrissent avant de sécher, c’est signe que votre bambou est trop arrosé. Il est alors en train de mourir asphyxié. Pour remédier à ce problème, stoppez les arrosages le temps que le sol ait drainé toute l’eau en surplus. Si votre bambou survit à cette épreuve, vous pourrez à nouveau l’arroser dès que la terre aura commencé à sécher.
  • Si vous remarquez que les feuilles de votre bambou deviennent jaunes, il peut également s’agir d’un excès d’eau. Le sol étant trop mouillé, il asphyxie la plante qui agonise. Là encore, il est nécessaire d’attendre que la terre ait drainé l’eau avant de procéder à un nouvel arrosage. Mais il peut aussi s’agir d’un problème d'insectes ou de parasites qu’il faudra donc surveiller.

L’apport d’engrais

Les arrosages printaniers sont importants, puisque c’est à ce moment que votre bambou développe de nouvelles pousses. De ce fait, c’est une période qui demande beaucoup d’énergie à la plante. Il est alors important de l’arroser avec soin pendant cette période et, éventuellement, d’apporter un engrais. Cet apport permet d’éviter que la terre ne s’épuise trop rapidement et offre au bambou tout ce dont il a besoin.

À savoir pour la culture d’un bambou en pot

Pour le bon développement de votre bambou, il est important de bien choisir le diamètre du pot en fonction de votre plante, mais surtout, il faut qu’il soit percé au fond pour permettre à l’eau de s’écouler. En effet, si l’eau stagne au fond, les racines risquent de pourrir.

A lire sur Minutes Maison :

Aucun commentaire à Arroser un bambou en pot : comment faire ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires