Quand et comment tailler un pommier ?

Bien taillé, un arbre fruitier, quel qu’il soit, vous offrira une récolte plus abondante. C’est la raison pour laquelle nous vous proposons de découvrir comment et à quel moment tailler un pommier pour vous régaler de nombreuses belles pommes la saison venue.

Tailler Un Pommier
© istock

Les outils nécessaires

Avant de vous lancer, pour parfaitement réussir la taille de votre pommier, il vous faut réunir certains outils. Au besoin, aiguisez-les avant de commencer, cela vous simplifiera le travail, mais vous permettra aussi de réaliser des coupes plus franches.

  • Pour les petites branches, un sécateur est suffisant.
  • Pour les grosses branches, vous pouvez vous munir d’un coupe-branche de préférence équipé d’une perche télescopique pour atteindre les branches même en hauteur.
  • Pour les très grosses branches, vous pouvez utiliser une scie courbe. Celle-ci s’utilise en tirant vers soi, ce qui est plus simple.
  • Si vous le souhaitez, vous pouvez utiliser du mastic de cicatrisation là où vous avez coupé des branches d’un diamètre important.

Quand tailler un pommier ?

Le pommier est un arbre fruitier à pépins comme le poirier. On procède à la taille des arbres de ce type en hiver, alors que les arbres fruitiers à noyaux sont taillés au printemps. En automne, il est important de débarrasser l’arbre de tous les vieux fruits qui n’ont pas été récoltés, d’autant plus s’ils sont touchés par la moniliose, une maladie fongique qui touche les arbres fruitiers. Après avoir nettoyé l’arbre, patientez jusqu’en hiver ou, au plus tard, au tout début du printemps pour la taille. En décembre ou en janvier, lorsque la lune est descendante, l’idéal est de choisir une journée avec un beau soleil et surtout sans risque de gel. En effet, ce dernier compromet la cicatrisation.

Pourquoi le tailler en hiver ?

Le pommier doit être taillé en hiver pour différentes raisons :

  • À cette période de l’année, les rameaux sont totalement dépourvus de feuilles. On peut ainsi mieux voir ce que l’on fait. Les bourgeons étant les plus importants, lorsque l’on taille le pommier, il est nécessaire de bien pouvoir les voir. Quand l’arbre n’a plus de feuilles, ils sont alors exposés et vous serez ainsi en mesure de les repérer et de ne pas les confondre avec les yeux à bois.
  • Les pommiers produisent des fruits sur toutes les branches, quel que soit leur âge, ce qui n’est pas le cas pour les arbres à noyaux où les fruits se forment sur les rameaux de l’année précédente.
  • Une dernière raison est que, pendant l’hiver, la sève circule au ralenti. De ce fait, les plaies causées par la taille pourront mieux cicatriser.

Comment tailler son pommier ?

D’une façon générale, la taille du pommier présente l’avantage d’aérer le cœur de l’arbre, ce qui permet de réduire le risque de maladies. C’est l’occasion de raccourcir les branches et, par la même occasion, d’inciter l’arbre à produire plus de fruits. Il faut savoir que les fruits qui se développent à proximité d’une branche charpentière seront plus savoureux, puisqu’ils profiteront au maximum de la sève. Privilégiez les branches courtes et fortes plus à même de porter des fruits et placées de manière horizontale pointant vers l'extérieur de préférence. Pour tailler votre pommier, plusieurs solutions s’offrent à vous en fonction du port de votre arbre et donc, de sa variété, mais aussi de ses besoins.

Taille Du Pommier
© istock

Selon les variétés

Selon la variété de votre pommier, son port ne sera pas le même.

Pour les pommiers avec un port érigé ou semi-érigé comme les Gala, Elstar, Idared, Melrose, Starkinson, Reine des reinettes ou encore Jonagold, vous pouvez procéder ainsi :

  • Commencez par éclaircir les variétés les plus touffues pour leur permettre de profiter d’une meilleure aération et laisser passer la lumière. Généralement, la couronne est suffisamment claire et ne nécessite pas d’être touchée.
  • Lorsque l’arbre commence à vieillir, il peut nécessiter une taille de simplification. Dans ce cas, vous devez couper les petites couronnes, c’est-à-dire les branches qui poussent sur la branche charpentière en dessous des rameaux. Vous ne devez alors conserver que les plus belles, celles qui sont bien disposées.

Les pommiers retombants ou semi-retombants comme Reinette rouge de Bretagne, Curadou, Belle de Bookshop ou encore Golden.

  • Débutez par une taille d’éclaircie afin d’aérer la couronne. Pour ce faire, vous devez supprimer les branches qui se chevauchent et peuvent se gêner. De la même façon, retirez les rameaux qui plongent vers le sol.
  • Procédez à une taille de rajeunissement en coupant les parties retombantes afin de favoriser le renouvellement des rameaux fructifères.

Les différentes types de taille en fonction de l’âge

La première année, le but de la taille est de sculpter la silhouette du pommier :

  • Pendant la première année de votre pommier, vous pouvez tailler la tige en vous plaçant au-dessus d’un bourgeon. En coupant à environ 75 cm du sol, vous allez favoriser la formation de branches larges.
  • Vous pouvez également tailler les rameaux qui sont trop à la verticale et ne garder que ceux qui se développent selon un angle correct.
  • Dans la mesure du possible, conservez 3 ou 4 des plus belles branches latérales, elles serviront de charpente pour l’arbre.
  • Une fois les autres branches retirées, raccourcissez celles-ci de moitié en coupant au-dessus des bourgeons qui pointent dans la bonne direction.

Pour la taille d’un jeune arbuste :

  • Coupez un tiers des pousses de l’année se trouvant sur les branches principales, toujours au-dessus d’un bourgeon vigoureux orienté vers l’extérieur.
  • Si les rameaux qui partent des branches charpentières sont en bonne santé, laissez-les.
  • Supprimez les pousses verticales partant du sommet de l’arbre.

Dès la deuxième année et pour les pommiers adultes, vous devez retirer entre 10 et 20 % de la ramure.

  • Débarrassez l’arbre de toutes ses branches mortes, abîmées ou malades.
  • Réduisez d’un tiers les branches de l’année précédente en coupant au-dessus du bourgeon pointant dans la bonne direction.
  • Supprimez les pousses latérales qui sont trop collées les unes aux autres ou s’entrecroisent.
  • Retirez les gourmands se développant au niveau du tronc et les pousses qui s’élèvent à la verticale.

Enfin, pour redonner de l’énergie à un pommier qui a été négligé, vous devez procéder sur deux ou trois ans. En effet, une taille trop sévère en une seule fois risquerait de complètement inhiber sa croissance.

  • Supprimez d’abord les branches mortes et abîmées.
  • Débarrassez le pommier des branches inférieures ne recevant pas assez de lumière.
  • Les branches qui sont orientées vers le centre de la ramure doivent également être coupées.
  • Retirez aussi les branches entrecroisées.

A lire sur Minutes Maison :

Aucun commentaire à Quand et comment tailler un pommier ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires