Comment utiliser l’huile de lin pour traiter le bois ?

Pour le traitement de vos surfaces en bois, vous pouvez opter pour une solution non seulement écologique, mais également peu coûteuse. Il s’agit de l’huile de lin. Grâce à cette huile, votre bois sera nourri et il pourra ainsi mieux résister au temps ou aux insectes. En plus de protéger vos surfaces, elle va redonner au bois tout son éclat. Nous vous proposons donc de découvrir comment utiliser ce produit pour un entretien facile et efficace de votre bois.

Entretien Du Bois
© istock

L’huile de lin

L’huile de lin est obtenue à partir de graines de lin, une plante herbacée facile à cultiver. Lorsque les graines sont à maturité, elles sont récoltées, puis mises à sécher. L’huile est ensuite obtenue par pression à froid ou à chaud. Il s’agit donc d’une huile totalement naturelle. Certaines huiles de lin sont obtenues en utilisant des solvants. Dans ce cas, elles sont réservées à l’industrie ou à l’art. Si tel est le cas, cette information est précisée de façon claire sur l’emballage.

Les propriétés de l’huile de lin

Cette huile de couleur jaune permet d’entretenir le bois. Elle peut être utilisée aussi bien pour le bois à l’intérieur qu’à l’extérieur et ce, quelle que soit son essence. Toutefois, il faut éviter de l’utiliser sur du teck au risque de voir noircir la surface de façon irrémédiable. Si le bois est clair, au moment de l’application de l’huile, vous pouvez constater qu’il prend une teinte légèrement plus foncée. Il est également possible d’utiliser cette huile pour entretenir les tomettes ou le carrelage issu d’une matière naturelle, comme l’ardoise.

L’huile de lin permet de nourrir le bois, mais aussi de le protéger de différentes manières.

Pour traiter la surface, il convient de l’appliquer de manière uniforme. Le bois est ainsi protégé contre :

  • les intempéries et les rayons du soleil ;
  • les champignons ;
  • les insectes ;
  • les rayures ;
  • le grisaillement ;
  • la poussière.

Votre bois est ainsi recouvert d’un film protecteur naturel et hydrofuge. Si lorsque vous appliquez l’huile de lin, l’odeur peut vous sembler très prononcée, ne vous inquiétez pas, elle va s’estomper en séchant jusqu’à disparaître totalement.

Les types d’huile de lin

L’huile de lin se présente sous des types différents. Nous vous proposons de découvrir les 3 types les plus courants.

L’huile de lin crue

Aussi appelée huile de lin clarifiée, c’est une huile qui n’a pas subi de cuisson. Autrement dit, la pression des graines est réalisée à froid. Elle se caractérise par un pouvoir de pénétration plus important. Les peintres l’utilisent pour diluer leur peinture sans en modifier la couleur. Elle a un aspect plus clair lorsqu’elle est exposée au soleil. Toutefois, avec le temps, elle a tendance à jaunir et son séchage est assez long.

L’huile de lin cuite

Connue également sous l'appellation d’huile de lin standolie, elle est obtenue par un traitement thermique de polymérisation. Elle possède ainsi l’avantage d’être la plus résistante, mais elle pénètre moins bien dans le bois.

L’huile de lin dure naturelle

Elle se compose de matières premières végétales, mais également de dérivés végétaux et oléagineux. Pour le traitement de votre bois, elle constitue un bon compromis. Certes, elle reste moins pénétrante que l’huile crue, mais elle l’est suffisamment pour offrir à votre bois un traitement et une protection suffisants. De plus, son temps de séchage est plus rapide.

Huile De Lin
© istock

Appliquer l’huile de lin

Matériel nécessaire :

  • papier de verre à grain fin (si nécessaire) ;
  • brosse ;
  • pinceau plat ;
  • huile de lin.

Il est recommandé de vous équiper de gants et de lunettes de protection. Pour travailler, privilégiez l’extérieur ou un espace bien aéré.

  1. Avant de commencer à appliquer de l’huile de lin ou n’importe quel traitement, d’ailleurs, il est nécessaire de préparer la surface : elle doit être propre et lisse. Pour cela, il peut être nécessaire, au préalable, de procéder à un ponçage léger. Dans ce cas, veillez à bien suivre le sens du bois. Vous devez donc toujours poncer dans le sens des nervures. Terminez en nettoyant la surface pour la débarrasser de toute la poussière engendrée. Le bois ne doit plus présenter de trace des finitions qui peuvent avoir été appliquées précédemment.
  2. Vous devez ensuite vous munir d’un pinceau dont la largeur est adaptée à la surface. Pour un travail plus aisé, il peut être utile d’avoir différents formats de pinceau.
  3. Appliquez une première couche d’huile de lin en respectant le sens du bois. Autant que possible, ne vous arrêtez pas. De cette façon, vous aurez un résultat plus homogène. Pour rendre l’huile de lin plus fluide et, donc, faciliter son application, vous pouvez la faire tiédir dans un bain-marie.
  4. Laissez sécher. Cela peut prendre entre 12 et 24 h selon l’huile de lin que vous avez choisie. Si le bois n’a pas pu tout absorber, il est recommandé d’essuyer l’excédent d’huile à l’aide d’un chiffon.
  5. Une fois la première couche sèche, poncez légèrement à l’aide d’un papier abrasif à grain très fin. Cela vous permettra d’obtenir un résultat plus lisse.
  6. Vous pouvez ensuite appliquer la deuxième couche.
  7. Selon l’état du bois, il peut être utile d’appliquer une troisième couche. Pour ce faire, laissez sécher la deuxième couche, procédez à un ponçage léger et appliquez la dernière couche.

Pour vos bois qui sont mis à rude épreuve au quotidien, vous pouvez renouveler l’application d’huile de lin tous les 6 mois.

L’huile de lin et l’essence de térébenthine

L’huile de lin est fréquemment associée à l’essence de térébenthine qui agit comme solvant. Cette dernière est une huile essentielle de résineux. Elle va venir fluidifier l’huile de lin et donc, lui permettre de mieux pénétrer dans le bois. Elle est incolore. Toutefois, son odeur étant assez forte, il convient de la manipuler avec précaution dans un espace ventilé. Il est également recommandé de s’équiper de gants. Pour doser la quantité d’essence de térébenthine à mélanger avec l’huile de lin, tout dépend du type de bois. En effet, pour un bois dur, tel que le chêne, vous devez mettre plus d’essence de thérébentine pour favoriser la pénétration. À l’inverse, sur un bois tendre, tel que le pin, il faut en mettre moins.

D’une façon générale, le mélange va être constitué comme suit :

  • Première couche : 50 % d’huile de lin avec 50 % d’essence de térébenthine ;
  • Deuxième couche : 70 % d’huile de lin avec 30 % d’essence de térébenthine ;
  • Troisième couche, uniquement de l’huile de lin.

A lire sur Minutes Maison :

Aucun commentaire à Comment utiliser l’huile de lin pour traiter le bois ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires