La bouillie bordelaise : un fongicide pour le jardin

La bouillie bordelaise est utilisée depuis très longtemps pour ses propriétés fongicides. Elles en font un allié précieux du jardinier et ce, même dans l’agriculture biologique. À la seule condition de l’utiliser correctement et avec modération.

Bouillie Bordelaise Fongicide
© istock

La bouillie bordelaise : qu’est-ce que c’est ?

La bouillie bordelaise se présente sous forme d’une poudre bleue ou de micro-granulés d’un beau bleu turquoise. La bouillie bordelaise est un fongicide composé de sulfate de cuivre, qui lui confère sa couleur, et de chaux contenant 20 % de cuivre métal. Avant de l’utiliser, on doit la diluer avec de l’eau en respectant parfaitement les dosages indiqués. Son utilisation remonte à très longtemps, puisqu’elle est apparue pour la première fois au 19e siècle. Comme elle est incluse dans la liste des fongicides minéraux, elle est acceptée en agriculture biologique. Il est néanmoins recommandé de ne pas en abuser.

À quoi sert-elle ?

  • Pour l’essentiel, la bouillie bordelaise se caractérise par ses propriétés antifongiques. De ce fait, elle est fréquemment employée dans les cultures pour inhiber l’apparition de champignons responsables des maladies cryptogamiques, c’est-à-dire les maladies dont les plantes sont atteintes sous l’influence de champignons microscopiques. On peut citer, par exemple, le mildiou, la cloque du pêcher, etc..
  • Elle a également une action bactériostatique. La prolifération de bactéries est ainsi limitée. On pourra donc l’utiliser sur les « plaies » comme un désinfectant afin d’empêcher le développement de bactéries.
  • Du fait de son action algicide, elle permet également d’éliminer les algues.

Comment utiliser la bouillie bordelaise au jardin ?

La bouillie bordelaise peut être utilisée pour lutter contre les maladies causées par des champignons et ce, de manière curative ou préventive. Il est important de veiller à ne pas traiter les plants les jours de pluie ou par temps trop chaud au risque de brûler les feuilles. De même, s’il y a beaucoup de vent, il peut s’avérer difficile d’appliquer correctement le produit.

  • Utilisée à titre préventif sur les vignes, par exemple, elle protège contre le mildiou. De la même façon, il est possible de s’en servir sur les fraisiers, les pommes de terre ou les plants de tomates qui peuvent être atteints de la même maladie ou de la bactériose. Pour ce faire, il convient de l’appliquer tous les 15 jours à partir d’avril ou mai. Il est préférable de cesser le traitement avant la récolte.
  • Pour les arbres fruitiers, tels que les pêchers, les pommiers et les pruniers, on peut procéder au premier traitement préventif à base de bouillie bordelaise au début du printemps pour éliminer les champignons qui auraient hivernés et en automne pour se débarrasser des maladies qui pourraient subsister. On procédera au traitement deux ou trois fois de suite tous les 15 jours.
  • Une fois que le champignon a fait son apparition, l’utilisation de la bouillie bordelaise peut simplement limiter son développement. Elle a alors un rôle curatif.

Pour effectuer le dosage recommandé, il convient de se référer aux consignes du fabricant. En effet, un sous-dosage serait inefficace, alors qu’un surdosage peut entraîner des brûlures, mais aussi, une pollution du sol plus importante. D’une façon générale, on utilise entre 10 et 20 grammes par litre d’eau en fonction des préconisations.

Bouillie Bordelaise Poudre Bleue
© Wikipedia

Où l’acheter ?

Pour acheter votre bouillie bordelaise, vous n’avez que l’embarras du choix. Vous pouvez la trouver aisément dans les jardineries, chez les pépiniéristes ou dans les magasins de bricolage. Vous pouvez également en acheter sur Internet. Elle est proposée sous différentes marques, mais toutes sont sensiblement similaires.

Il est également possible de la fabriquer vous-même. Pour ce faire, vous aurez besoin de :

  • 2 seaux en plastiques de 10 l (ils ne doivent pas être en métal) ;
  • 100 g de sulfate de cuivre ;
  • 150 g de chaux éteinte ;
  • un bâton ;
  • un pulvérisateur ;
  • du matériel de protection.

Voici comment procéder :

  1. Commencez par vous équiper de gants de ménage, de lunettes de protection et d’un masque.
  2. Dans le premier seau, versez 3 l d’eau.
  3. Ajoutez la chaux éteinte et mélangez.
  4. Dans le second seau, versez 2 l d’eau.
  5. Ajoutez le sulfate de cuivre et mélangez.
  6. Réunissez les deux liquides en remuant.
  7. Patientez 24 h avant de pouvoir utiliser votre bouillie bordelaise.

Les précautions à prendre

La bouillie bordelaise fait certes partie des produits dits naturels que l’on peut utiliser dans l’agriculture biologique, mais cela ne signifie pas pour autant qu'elle est inoffensive. Il convient donc de l’employer en respectant certaines précautions et en suivant les recommandations d’utilisation.

Vous devez donc toujours veiller à l’utiliser après vous être équipé d’un masque, de gants et de lunettes de protection.

Ce produit doit être tenu hors de portée des enfants, qui peuvent être attirés par sa belle couleur, mais aussi des animaux domestiques.

Pour ne pas risquer de polluer le sol, veillez à ne pas surdoser et à respecter les doses maximales autorisées en agriculture. Pour un jardin, cela correspond à 4 g pour 10 m².

À utiliser avec modération

Ce n’est pas parce qu’elle est autorisée en agriculture biologique que la bouillie bordelaise peut être utilisée à tort et à travers. Il convient donc de l’utiliser à bon escient et d’éviter de vous en servir de façon excessive dans le but de combattre toutes sortes de maladies contre lesquelles elle ne peut certainement rien :

  • elle est inefficace face à une attaque de parasites ;
  • elle ne sert à rien dans le cas de maladies virales ou de maladies fongiques qui affectent les racines de la plante ;
  • dans le cas de maladies cryptogamiques, il est important de traiter rapidement avec de la bouillie bordelaise, car une fois la plante trop atteinte, le produit n’est plus efficace.

Enfin les traitements préventifs sont intéressants sur les arbres fruitiers et les vignes, mais seulement aux périodes recommandées.

Nous l’avons vu, la bouillie bordelaise contient du sulfate de cuivre qui est toxique et ne doit donc pas être utilisé de façon excessive au risque d’être néfaste pour les sols.

Quelles alternatives à la bouillie bordelaise ?

Pour éviter d’avoir recours à la bouillie bordelaise, il est possible de se tourner vers d’autres solutions :

  • pour certaines maladies comme le mildiou, le bicarbonate de soude associé au savon noir aura tout autant de succès et ne pose pas les mêmes problématiques que la bouillie bordelaise ;
  • une autre alternative pour lutter contre les maladies cryptogamiques consiste à préparer une macération de prêle.

A lire sur Minutes Maison :

Aucun commentaire à La bouillie bordelaise : un fongicide pour le jardin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires