Fumier de poule : comment utiliser les fientes de poules au jardin ?

Vous n’y pensez peut-être pas, mais si vous possédez des poules ou s’il y en a à proximité de chez vous, sachez que leur fumier est très utile, de qualité et gratuit, ce qui n’est pas négligeable. Découvrez comment profiter de cet or brun.

Fumier De Poule
© istock

Le fumier de poule

Le terme « fumier de poule » désigne la litière sur laquelle les poules déposent leurs déjections. Lorsque vous changez cette litière, conservez-la à l’abri de l’humidité, car ce mélange de paille, de fientes et de plumes sera très utile dans votre jardin et dans votre potager. En effet, les plumes contiennent une quantité importante d’azote, alors que les fientes sont riches en minéraux, en oligo-éléments, en azote, en phosphore, en potassium et en calcium. Tout cela mélangé à la paille constitue un fumier très riche qui présente plusieurs avantages :

  • Du fait de sa teneur élevée en calcium, cet engrais est nourrissant et favorise le développement des végétaux. De plus, l’azote contenu dans le fumier de poule étant rapidement disponible, les plantes peuvent l’absorber sans délai.
  • Il permet de fertiliser le sol et de lui offrir un meilleur drainage, car il améliore la structure de celui-ci.
  • Il permet de réduire l’érosion du sol et d’augmenter sa capacité de rétention d’eau.

À titre indicatif, une poule produit environ 70 kg de fientes chaque année.

Bien utiliser le fumier de poule

Certes, le fumier de poule présente des atouts considérables, comme nous venons de le voir, mais pour éviter un effet inverse, il convient de l’utiliser correctement. Nous vous disons tout !

De l’or brun qui demande de rester vigilant

Bien utiliser le fumier de poule revient à prendre certaines précautions :

  • Les fientes de poule pouvant contenir la bactérie E. Coli, la salmonelle ou d’autres agents pathogènes dangereux, vous devez patienter entre 4 et 6 mois avant de pouvoir l’utiliser tel quel.
  • Si vous voulez préparer des planches de culture avec votre fumier de poule frais, il est recommandé de l’épandre 4 mois avant la récolte pour les plantes dont la partie consommée est directement en contact avec le fumier, comme les betteraves, les carottes, les laitues, les fraises, etc.. Pour les autres végétaux dont la partie consommée ne touche pas le sol, un délai de 3 mois est suffisant.
  • La teneur en azote du fumier de poule étant très élevée, il est important de ne pas utiliser plus de 1 kg par mètre carré. Au-delà de cette quantité, vous risquez de brûler vos plantes et leurs racines. Il vaut mieux de petits apports fréquents qu’un apport massif en une seule fois.

Composter le fumier de poule

Pour contourner ces problèmes de surdosage, d’agents pathogènes et de teneur élevée en azote, vous pouvez mettre la litière de vos poules dans votre composteur avec les déchets verts. Il vous suffit ensuite de procéder à un arrosage environ tous les 10 jours, puis de laisser poser. Si vous retournez régulièrement votre compost, il peut être prêt à l’emploi après 4 à 6 mois. Sinon, vous devrez attendre entre 6 et 12 mois.

Pour savoir si le fumier peut être utilisé, il suffit de le sentir pour vérifier si l’odeur désagréable s’est estompée. Un autre signe de sa bonne décomposition, visuel celui-ci, est lorsque la paille de la litière est totalement intégrée et donc impossible à différencier du reste. Si vous n’avez pas de bac de compostage, vous pouvez simplement entreposer le fumier de poule dans un endroit protégé où il pourra vieillir. Il est important que ni les animaux ni les enfants ne puissent y accéder. Dans ce cas, il faudra attendre un an.

Utiliser le fumier de poule sans compostage

Si vous souhaitez utiliser votre fumier de poule sans avoir à passer par l’étape du compostage ou du vieillissement, il suffit de l’épandre en automne dans votre potager, puis de labourer le sol pour l’incorporer dans la terre. En procédant ainsi, vous permettrez une libération progressive des éléments nutritifs, mais là-aussi, la modération est de mise.

Un apport en azote, mais pas pour toutes vos plantations

Nous l’avons dit et répété, le fumier de poule est très riche en azote. Cela veut dire qu’il n’est pas adapté aux plantes capables de capter l’azote qui est dans l’air, telles que les légumineuses, c’est-à-dire les pois, les haricots, etc. De même, il faut éviter ce type de fumier pour les légumes-fruits, comme les tomates, les courgettes, les aubergines, les poivrons, etc., car vous auriez plus de feuilles que de fruits.

Par contre, il est idéal pour les végétaux qui demandent beaucoup d’azote, comme les légumes-feuilles, soit les salades, les épinards, etc., les légumes-racines, comme les carottes, les pommes de terre, les radis, etc., les vivaces, les arbustes, les arbres fruitiers, le gazon.

Le fumier de poule pour augmenter le pH du sol

Il est possible d’avoir recours au fumier de poule lorsque l’on souhaite augmenter le pH du sol. Il suffit alors d’incorporer le fumier dans la terre, de préférence en automne.

A lire sur Minutes Maison :

Aucun commentaire à Fumier de poule : comment utiliser les fientes de poules au jardin ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires