Comment bien utiliser le fumier de mouton au jardin ?

Aussi bien au jardin qu’au potager ou au verger, l’utilisation de fumier permet principalement d’amender le sol pour le fertiliser. Mais en fonction de l’animal duquel le fumier est issu et du degré de vieillissement de ce dernier, les résultats obtenus peuvent être différents. Parmi les différents types de fumier, celui de mouton n’est pas le plus utilisé, cependant, il reste très utile. Découvrez ce type de fumier et comment bien l’utiliser.

Moutons Dans Un Champ
© istock

Ce qu’il faut savoir sur le fumier de mouton

Ses caractéristiques

Le fumier de mouton est un fumier composé d’environ 25 % de matières sèches issues de la litière végétale, le reste étant des matières humides, les fèces et les urines. La litière végétale étant généralement de la paille, le fumier de mouton est riche en potassium, mais il permet également d’apporter du calcium, du magnésium, de l’azote et du phosphore au sol. C’est, à la base, un fumier chaud et compact. En effet, tant qu’il est dans la bergerie, il est compacté par les piétinements des ovins. L’inconvénient est que plus il est compacté, moins il produira de jus d'écoulement. Cela implique donc de l’évacuer régulièrement de la bergerie.

Ses atouts

Plus qu’un engrais, le fumier de mouton est un amendement du sol. Il permet d’améliorer la structure et la texture du sol qu’il aura tendance à rendre plus poreux, car, au fil des mois, les macros organisme du sol vont s’en nourrir et travailler le sol en même temps. En ce sens, il vous permettra de produire des légumes et des fleurs vigoureux. Même s’il ne peut pas être considéré comme un engrais, la potasse qu’il contient favorise la floraison, mais aussi la constitution de réserves dans les tubercules.

Du fumier de mouton pour quel sol ?

Voici quelques exemples de type de sol où le fumier de mouton peut s’avérer très utile :

  • Si le sol de votre terrain est compact et argileux, vous pouvez utiliser le fumier de mouton comme alternative au fumier de cheval.
  • Si le sol de votre terrain est pauvre ou épuisé par une culture précédente intensive de courges, courgettes aubergines, etc., les nutriments qui le composent permettront de l’enrichir et de le restaurer.
  • Si, sur une parcelle, vous envisagez de cultiver des légumes gourmands, comme des courges, des artichauts, des pommes de terre, etc., enrichissez d’abord le sol avec du fumier de mouton.
  • Si votre gazon est loin d’être aussi dru que vous le souhaitez, un épandage de fumier de mouton peut être une solution.

Utilisation du fumier de mouton

Pour bénéficier des avantages du fumier de mouton, vous pouvez l’utiliser de différentes manières.

Précautions à prendre lors de l’utilisation du fumier de mouton frais

Si vous ne voulez pas que le fumier frais ait un effet inverse que celui escompté, tenez bien compte de ce qui suit :

  • Au moment de sa décomposition, le fumier frais monte en température. Cela veut dire que vous ne devez planter aucun végétal tant qu’il n’est pas entièrement décomposé, au risque de brûler les racines encore jeunes. Il est recommandé d’attendre 3 mois entre l’épandage et les plantations.
  • Lorsque le fumier frais provient de chez un éleveur, les moutons peuvent être vecteurs de maladies, sans que vous ne le sachiez. Pour plus de sécurité, il convient, là aussi, de respecter un délai de 3 mois entre l’épandage et les plantations pour éviter tout risque de transmission de maladies, de vers, etc..

Utilisation au potager

Comme nous l’avons évoqué, le fumier de mouton est une très bonne solution pour restaurer le sol après la culture de plantes gourmandes et pour l’enrichir. Il peut donc être utilisé pour pailler les planches de culture afin de fertiliser le sol avant les semis.

Mais attention, un tel apport ne doit être fait qu’une fois par an. En règle générale, pour éviter de déséquilibrer la structure et la composition du sol, il est préférable de diversifier les apports sur celui-ci. Pour ce faire, vous pouvez ajouter des plantes séchées, des feuilles mortes, des résidus de tonte ou de taille, etc.. Le fumier de mouton peut également être utilisé aux pieds des arbres fruitiers à condition d’être parfaitement décomposé.

Utilisation au jardin

Si votre pelouse a mauvaise mine, vous pouvez avoir recours au fumier de mouton qui fera des merveilles grâce à la présence de phosphore et de potassium.

Utilisation en couche chaude

Les différents fumiers ovins/caprins ont la particularité de pouvoir être utilisés comme base pour créer une couche chaude. Voici comment préparer une planche de culture :

  • Sur votre future planche de culture, constituez une couche d’environ 30 cm de fumier et de déchets végétaux.
  • Tassez le monticule pour obtenir un mélange compact.
  • Procédez à un arrosage copieux.
  • Recouvrez ensuite de terre, de terreau et de compost sur 15 cm.
  • Après une quinzaine de jours, vous pouvez mettre en place vos semis.

Ajout au compost

Il est également possible d’ajouter le fumier de mouton à votre compost. Toutefois, comme il est plus difficile à composter, il est important de l’émietter correctement pour le répartir dans votre compost. Pour ce faire, vous pouvez le casser au croc. De plus, dans la mesure où ce fumier est sec, il doit être humidifié pour permettre au processus de compostage de se poursuivre normalement. La durée de compostage est assez brève et le compost obtenu est de grande qualité.

Fumier de mouton en vrac ou en granules

Bien évidemment, tout le monde n’a pas de brebis dans son jardin ou une bergerie à proximité où il peut s’approvisionner. Pas de problème ! Il faut savoir que, dans le commerce, vous pouvez acheter des sacs de fumier de mouton. Vous pouvez même trouver du fumier de mouton vendu sous forme de granules, parfois sous l’appellation « migon ». Peut-être vous demandez-vous s’il vaut mieux utiliser du fumier de mouton en vrac ou en granules ? Sachez que les deux formes offrent des qualités identiques. Néanmoins, vous pouvez avoir des difficultés à en trouver, car son utilisation est encore peu répandue.

A lire sur Minutes Maison :

Aucun commentaire à Comment bien utiliser le fumier de mouton au jardin ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires