Comment faire son purin d’ortie ?

Pour être utilisé au jardin comme engrais ou comme traitement, le purin d’ortie peut être acheté, mais aussi fabriqué de façon très simple. Non seulement, vous profiterez alors de l’incroyable efficacité d’un engrais, mais aussi d’un insecticide, 100 % naturel.

Purin Ortie
© istock

La fabrication du purin d’ortie

Le purin d’ortie vous permettra de traiter vos plantes et de leur apporter de l’engrais sans le moindre dommage pour la planète. Il convient donc à la culture biologique. En fin de compte, il s’agit d’un extrait fermenté d’orties rendu célèbre par ses effets impressionnants sur les plantes. En plus de cela, c’est une solution facile à mettre en œuvre et économique. Pour fabriquer le vôtre, voici ce qu’il vous faut :

  • un contenant de plus de 10 litres ;
  • des gants ;
  • un sécateur ;
  • un ancien collant ou un filet ;
  • 1 kg d’orties fraîches ou 100 g d’orties sèches ;
  • 10 litres d’eau de pluie ou d’eau non calcaire ;
  • un entonnoir et des bidons opaques.

Pour les orties, il est préférable de les cueillir au printemps avant la montée en graines. Sinon, vous risquez d’en semer partout dans votre jardin. Il est possible d’utiliser aussi bien les parties aériennes que les racines.

Concernant l’eau, si vous souhaitez utiliser l’eau du robinet, laissez-la poser durant 24 h et ajoutez 8 cl de vinaigre blanc.

Pour fabriquer votre purin d’ortie, procédez aux étapes suivantes :

  1. Après avoir fait votre cueillette d’orties, coupez-les. Plus vous réaliserez des petits morceaux, meilleure sera la fermentation, mais aussi plus rapide. Une solution consiste à placer vos orties au sol et à les faire passer sous la tondeuse à gazon pour les découper en menus morceaux.
  2. Placez ensuite tous les morceaux d’orties dans le collant ou le filet. Si vous n’en avez pas, vous pouvez les mettre telles quelles dans le seau, mais vous devrez ensuite filtrer votre mélange.
  3. Versez l’eau par-dessus, puis couvrez le récipient contenant votre mélange. Vous pouvez alors l’installer à l’abri des intempéries, dans un espace ombragé. Tenez-le à distance des espaces de vie, car une odeur désagréable peut s’en dégager durant la fermentation.
  4. Tous les jours, remuez votre mélange.
  5. Vous pouvez considérer que la fermentation est terminée lorsque les bulles qui étaient à la surface ont totalement disparu. La durée de fermentation varie de quelques jours à 3 semaines. Plus les températures sont élevées, plus la fermentation sera rapide. Celles-ci doivent être comprises entre 10°, en dessous la fermentation sera impossible, et 30°C.
  6. Si vous avez utilisé un filet pour contenir les orties, il vous suffit de le retirer. Sinon, il est temps de filtrer votre mélange pour récupérer le liquide. Le purin contiendra toujours un peu de matières organiques.
  7. Le liquide obtenu peut alors être transvasé dans des bidons opaques pour permettre sa conservation. Vous pouvez le stocker à environ 12°C et à l’abri de la lumière, et ce durant environ un an. Idéalement, le purin ne doit pas rester en contact avec l’air, il est donc préférable de le placer dans un contenant plus petit chaque fois que l’on en utilise.
  8. Vous pouvez mettre les restes d'orties dans votre composteur, ils auront alors un rôle d’activateur de décomposition.
Purin Ortie Fabrication
© istock

Comment utiliser le purin d’ortie au jardin ?

Votre purin d’ortie peut être utilisé à diverses fins.

  • Il s'agit d’un très bon engrais. Il est riche en azote, mais aussi en potassium. Il peut donc être intégré dans l’eau d’arrosage de vos plantes qu'elles soient ornementales ou comestibles et ce, à raison de 1 volume de purin pour 5 volumes d’eau. Néanmoins, on ne l’utilisera pas pour les légumineuses ou les légumes racines.
  • Il constitue également un traitement fongique qui peut être utilisé à titre préventif pour favoriser le système de défenses antibiotiques des végétaux.
  • Pour les plantes atteintes de chlorose, le purin d’ortie offrira une cure de fer aux végétaux.
  • C’est un très bon activateur de compost qui agit en faisant monter la température.
  • C’est également un désherbant efficace si on l’utilise pur. Il va alors brûler les végétaux indésirables.
  • Enfin, il permet de lutter contre les insectes. On peut alors le diluer et le pulvériser directement sur les feuilles. Vous vous débarrasserez ainsi des pucerons, des parasites, mais aussi de certains acariens.

Pour l’utiliser, il doit absolument être dilué, sauf dans  le cas où vous souhaitez l’utiliser comme désherbant.

Pour l’utiliser en pulvérisation, on doit le diluer à 5 %. Il suffit ensuite de mouiller généreusement le feuillage le matin ou le soir.

Pour l’utiliser en arrosage, on doit le diluer à 10 %. Attention cependant, il est nécessaire que la terre soit déjà humide pour arroser avec le purin d’ortie.

Purin Ortie Engrais
© istock

Pourquoi ne faut-il pas en abuser ?

Si les vertus du purin d’ortie sont connues et utilisées par le jardinier depuis très longtemps, il convient tout de même d’en faire un usage raisonné et modéré. Parce que son purin a des effets spectaculaires sur les plantes, l’ortie est considérée par beaucoup comme une plante miracle, mais elle doit être employée à bon escient. Sans cela, les conséquences peuvent être catastrophiques :

  • par exemple, si l’on utilise du purin sur des légumineuses telles que les fèves. En effet, ces végétaux sont, à la base, très riches en azote atmosphérique, or si, en plus, on leur apporte du purin d’ortie, leur teneur en azote sera tellement importante que les pucerons seront forcément attirés par elles. Ce même excès d’azote peut aussi attirer d’autres ravageurs et vous devrez avoir recours à une macération d’ortie pour les éliminer.
  • Évitez également d’utiliser du purin d’ortie sur des plantes se trouvant à proximité de légumineuses toujours pour la même raison : celles-ci captent l’azote.
  • Si le purin est utilisé en période de floraison, la plante étant alors trop vigoureuse, elle n’éprouvera pas le besoin de se reproduire. Cela sera au détriment de sa floraison et donc, de la production de légumes et de fruits. Pour la floraison, il est préférable d’avoir recours à la consoude.

En bref, l’ortie est bonne pour rendre de la vigueur à une plante faible. Il est important de ne pas en abuser pour ne pas risquer de créer des déséquilibres.

A lire sur Minutes Maison :

Aucun commentaire à Comment faire son purin d’ortie ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires