Champignons Comestibles
© istock

25 champignons comestibles et savoureux

Le champignon est un accompagnement délicieux, cependant tous ne sont pas comestibles. Pour vous aider à choisir les champignons que vous voulez ramasser, voici une petite liste des plus savoureux, ainsi que quelques astuces pour les identifier.

Cèpe de Bordeaux

Cèpe De Bordeau
© istock

Le cèpe est un champignon apprécié de la majeure partie des personnes, il est présent après une période chaude entrecoupée d’une pluie forte. Il pousse en forêt, dans les prairies ou les prés. Il est fin et plaît beaucoup du fait de sa texture et de sa saveur agréables.

La girolle

Girolle
© istock

La girolle est un champignon très recherché pour sa saveur inimitable. On la trouve entre juin et octobre sur les mousses humides généralement. Si vous en voyez une, d’autres se cachent certainement quelque part aux alentours.

Agaric Auguste

Agaric Auguste
© istock

Ce champignon se cueille du début de l’été jusqu’à la fin de l’automne. Il présente un chapeau de 10 à 20 cm de couleur blanc cassé à brun clair. Son pied est cylindrique et fait entre 10 à 20 cm de hauteur. On le trouve principalement dans les bois aérés de conifères et de feuillus, en préférant les lisières des forêts.

Le cèpe d’été

Cèpe D’été
© istock

Vous trouverez le cèpe d’été au cours de vos balades dans les bois entre mai et septembre. Il préfère les forêts de feuillus, les lisières où il se cache sous les chênes et les hêtres.

La morille blonde

Morille Blonde
© Istock

La morille blonde se distingue facilement des autres champignons notamment du fait de son chapeau très spécifique avec ses alvéoles assez profondes. On la trouve généralement sur les terrains sablonneux, à proximité des cours d’eau, sous les frênes, dans les prés, les bois de feuillus et les lisières, entre le mois de mars et de mai.

Le coprin chevelu

Coprin Chevelu
© istock

Le coprin chevelu est un champignon qui est particulièrement simple à identifier en raison de son aspect très particulier que ce soit par sa teinte, sa forme ou son aspect. Il se ramasse plutôt en avril et décembre, dans les lisières, les tourbières et les prés. Il suffit d’en dénicher un pour en trouver d’autres puisqu’il pousse le plus souvent en colonie.

Pied violet ou pied bleu

Pied Violet
© Pixabay Loggawiggler

C’est la couleur de champignon qui permet en premier de le reconnaître et sa couleur allant d’une teinte lilas à violet vif. Vous le dénicherez dans les bois de conifères ou de feuillus, mais également dans les tourbières et sur les sols riches en humus. Il se ramasse entre avril et novembre. La chair a une forte saveur, elle est tendre et il se dégage un léger parfum fruité.

Le tricholome de la Saint Georges

Tricholome De La Saint Georges
© istock

C’est le célèbre mousseron que connaissent bien les amateurs de champignons qui le ramassent parfois dès la mi-mars, mais plus généralement entre avril et juin et même plus tardivement. Vous le verrez surtout dans les bois à condition qu’ils soient aérés, en prairie, dans les haies, dans les taillis et dans les lisières de forêt.

La russule dorée

Russule Dorée
© istock

Ce champignon se reconnaît à ses spores de couleur jaune clair et à sa chair jaune vif sous la cuticule qui lui est réellement propre. Son chapeau légèrement orangé permet de le repérer facilement également. La russule dorée est présente dans les bois de feuillus principalement dans les régions chaudes et durant une longue période de juillet à octobre.

Le lactaire délicieux

Lactaire Délicieux
© istock

Le lactaire délicieux se trouve entre juillet et octobre. Il préfère les bois de conifères et les endroits humides et comme il est aussi goûteux que capricieux, il n’aime que les pins. C’est pourquoi c’est un champignon qui reste rare.

La coulemelle

Coulemelle
© istock

La coulemelle présente une chair crème ou plus blanche à la saveur douce et à l’odeur de noisette, elle est également très tendre. C’est entre avril et octobre qu’elle est présente dans les prés, les lisières et les bois de feuillus. Elle se consomme plutôt jeune et sans le pied, elle se repère facilement grâce à sa grande taille.

Cortinaire remarquable

Cortinaire Remarquable
© Pixabay Hans

Le cortinaire remarquable est l’un des plus gros champignons de nos forêts et ils sont à protéger parce qu’il est très rare. Il dégage une odeur agréable et faible. Sa chair est blanche, c’est un champignon qui présente un réel intérêt. Vous le ramassez sur les sols calcaires et dans les bois de feuillus entre septembre et novembre.

Collybie à pied velouté

Collybie à Pied Velouté
© Pixabay Hans

Le collybie à pied velouté est en fait assez peu consommé en France malgré ses qualités gustatives. Il est en revanche cultivé en grande quantité en Asie. Il se trouve dans les souches, les bois de feuillus et en touffe directement sur le bois, entre novembre et février.

Chanterelle violette

Chanterelle Violette
© Pixabay Hans

C’est une espèce délicieuse à la chair blanche, légèrement marbrée et épaisse. Étant donné que ce champignon est très sensible à la qualité de l’air, il se raréfie et il faut éviter de le récolter pour le protéger. Il pousse entre juillet et octobre dans les régions montagneuses et les bois de conifères.

Chanterelle cendrée

Chanterelle Cendrée
© Istock

C’est entre septembre et novembre que la chanterelle cendrée pousse le plus souvent en colonie. Elle se trouve surtout dans les bois de feuillus. Son odeur est faible quand elle est jeune et elle s’intensifie avec l’âge en dégageant une odeur de mirabelle agréable et fruitée.

Le bolet orangé

Bolet Orangé
© Pixabay Chadonihi

Le bolet orangé est un champignon qui se reconnaît à son chapeau orangé et à sa chair blanche, qui devient bleu-gris à noirâtre, à l’air. Il dégage une odeur faible, mais agréable. Il pousse dans les forêts de feuillus entre juillet et novembre.

Chanterelle de Fries

Chanterelle De Fries
© istock

Le chapeau présente une couleur jaune orangé un peu plus clair sur les bords, le pied présente la même teinte. Sa chair présente une saveur fruitée et agréable de couleur jaunâtre. Entre août et octobre, elle pousse sur le sol peu ou non calcaire ou dans les bois de feuillus.

Langue de bœuf

Langue De Bœuf
© istock

Ce champignon au chapeau rouge sanguin à rose orangé, qui est généralement gélatineux, mou et charnu. Le pied est trapu, voire même absent. Son odeur est très faible, on le ramasse entre juin et septembre, dans les souches, les bois de feuillus, sur les châtaigniers et les chênes.

Le meunier

Meunier
© istock

Le meunier présente une chair blanche qui devient ensuite rosée, celle-ci est fragile et cassante. Il dégage une odeur forte de farine mouillée et il se trouve surtout entre juillet et octobre, au même endroit que les cèpes, dans les lisières et les bois de conifères et de feuillus.

Morille conique

Morille Conique
© istock

La morille conique présente un chapeau en forme de cône et alvéolé. Sa chair est peu épaisse de couleur crème et elle dégage une faible odeur, mais agréable. C’est un délicieux champignon qui se consomme de mars à mai, une fois séché et bien cuit. On le trouve sur les sols frais, les tourbières et les forêts de feuillus et de conifères.

Le pleurote

Pleurote
© Pixabay Mikegoad

Ce qui frappe sur le pleurote, c’est son pied excentré. On le trouve généralement sur les troncs de feuillus ou les bois morts, entre octobre et mars. C’est un délicieux champignon qui reste cependant plutôt consommé entre octobre et janvier. Il contient ce qui est rare chez un champignon beaucoup de fer et de minéraux.

Pézize veinée

Pezize Veinee
© istock

Ce champignon est très particulier puisqu’il dégage une forte odeur d’eau de javel. Quand vous le faites cuire, il faut jeter son eau de cuisson. Sa chair est fragile et blanche. Il n’apparaît qu’au printemps, entre mars et mai, dans les bois ombragés et clairs, les tourbières, les prés, les lisières et les bois de feuillus.

Le pied de mouton

Pied De Mouton
© istock

Le pied de mouton est délicieux quand il est jeune, par la suite sa chair devient amère et désagréable. Il se récolte entre juin et novembre et dans les forêts de conifères et de feuillus. Il dégage une odeur fruitée.

Le rosé des prés

Rose Des Pres
© istock

Le rosé des prés ressemble beaucoup au champignon de Paris, et comme lui, il peut être consommé cru ou cuit. Sa chair est épaisse, blanche et ferme. Il se trouve dans les prés entre septembre et octobre.

Trompette des morts

Trompette Des Morts
© istock

La trompette des morts est un champignon à la saveur très fine et excellente. Elle se reconnaît à son chapeau gris. Elle se trouve surtout dans les endroits humides et affectionne les chênes, les châtaigniers et les hêtres. On la récolte entre septembre et décembre.

Comment reconnaître un champignon comestible ?

Les variétés de champignons sont tellement nombreuses que les connaître toutes, relève de l’impossible. Les plus simples à identifier sont souvent ceux qui sont toxiques, essayez de les repérer en apprenant à les connaître. Évitez également de cueillir les champignons avec un anneau, une volve et des lames blanches.

Si vous voulez vraiment devenir incollable, il faut être capable de savoir dans quel milieu pousse le champignon, son odeur et la façon dont il pousse, en colonie par exemple. Il faut savoir comment se présentent son pied, son chapeau et son anneau.

Acheter un guide permet d’apprendre à les reconnaître. Cela vous offre également la possibilité de comparer avec ceux que vous avez cueillis si vous avez un doute. Il faut savoir que 250 espèces sont comestibles sur les 16 000 répertoriées.

4 conseils pour une cueillette réussie :

Ne ramassez jamais les champignons au bord de la route qui absorbent la pollution.

Pour votre sécurité, ne mélangez pas les champignons, séparez bien les différentes espèces.

Faites vérifier les champignons ramassés et montrez-les à un pharmacien ou à un mycologue qui les identifiera.

Ne vous fiez pas aux idées reçues : les champignons toxiques ne dégagent pas forcément de mauvaises odeurs. De la même manière, ce n’est pas parce que les limaces ou les insectes aiment un champignon qu’il n’est pas toxique.

A lire sur Minutes Maison :

Aucun commentaire à 25 champignons comestibles et savoureux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires