Faut-il mélanger le terreau avec de la terre ?

Le commerce propose un large choix de terreau. En effet, il en existe pour les semis, pour les plantes à fleurs, pour les cactées, pour le potager, etc.. En bref, on peut trouver un terreau correspondant à chaque utilisation. Si l’on est tenté de les utiliser tels quels, ce n’est pas nécessairement une bonne idée. Nous vous proposons de découvrir pourquoi à travers cet article.

Mélange Terre Et Terreau
© istock

Le terreau, sa fabrication

Le terreau sert de support de culture. Il est donc obtenu en procédant au mélange de différents matériaux. Ces matériaux sont ensuite tamisés pour obtenir une terre plus ou moins fine selon les types de terreau.

Voici les différents matériaux que l’on peut trouver dans la composition des divers terreaux.

  • Les tourbes sont les matériaux les plus utilisés. Il s’agit de végétaux décomposés, comme des sphaignes.
  • La fibre de coco est obtenue à partir de l’enveloppe fibreuse de la noix de coco.
  • Le compost végétal est utilisé principalement pour les terreaux utilisés en agriculture biologique.
  • La pouzzolane est une roche volcanique qui présente d'importants avantages pour la culture.
  • L’écorce de pin maritime est broyée, puis compostée pour être utilisée.
  • La terre de bruyère provient du sous-sol des forêts. C’est une terre acide.
  • La perlite est, elle aussi, une roche volcanique.

En fonction de la qualité de terreau voulu, un ou plusieurs de ces matériaux sont mélangés et tamisés pour obtenir une matière qui sera adaptée aux différents besoins.

Le terreau et la terre doivent-ils être mélangés ?

En règle générale, il est recommandé de mélanger le terreau avec de la terre de jardin, car, de par sa nature, elle permet d’obtenir un substrat dont la consistance évite un assèchement trop rapide. De cette façon, les plantes installées dans des pots ou dans des jardinières, comme les annuelles, par exemple, seront moins vite confrontées à la soif.

Pour la culture en pots, la quantité de terre à ajouter au terreau va dépendre de la qualité de cette première. On peut soit la mélanger par tiers ou par moitié. De la même façon, pour des plantations en pleine terre, vous pouvez ajouter du terreau que vous mélangez à la terre. Vous constaterez que vos plantes se développent mieux. L’explication en est que les racines bénéficient d’un substrat plus souple dans lequel elles peuvent se frayer un chemin plus aisément, ce qui favorise grandement leur croissance.

Terre Terreau
© istock

La composition d’un bon terreau

La composition des terreaux diffère en fonction des plantations auxquelles ils sont destinés. Il est donc important de choisir un terreau adapté. En général, sur le sac de terreau, figure l’énumération des composants principaux, mais également les qualités du substrat contenu dans celui-ci. En fonction de ces critères, on obtient des terreaux de qualité très différente avec une vocation tout à fait spécifique. Il est donc nécessaire de pouvoir comprendre la composition pour un choix éclairé de votre terreau.

Le PH

Le PH permet d’être informé sur l’acidité du substrat. Il est compris entre 5,8 et 7. Cela est important, car, selon les plantes, les besoins en acidité diffèrent. Par exemple, les bruyères préfèrent des terres dont le PH est moins élevé, alors que les roses trémières préfèrent un PH plus important.

La capacité de rétention d’eau

Le substrat doit pouvoir stocker l’eau pour permettre aux plantes de puiser celle-ci au fur et à mesure de leurs besoins. Elle est exprimée en pourcentage, le taux doit être au moins de 50 %.

L’engrais

On trouve fréquemment dans le commerce des terreaux qui ont été enrichis avec des engrais. Dans ce cas, une répartition NPK exprimée entre parenthèses figure sur l’emballage du terreau.

La teneur en matière organique

Pour profiter d’un terreau de bonne qualité, privilégiez ceux avec une teneur en matière organique élevée. Elle doit être au moins de 50 %.

L’azote (N)

L’azote favorise le développement de votre plante. Entre autres, il va permettre à la plante de développer son feuillage. Il joue donc un rôle important surtout pendant la période de croissance des plantes, c’est-à-dire au printemps. Si l’azote s’avère être en quantité insuffisante, il est possible que vous constatiez que les tiges de votre plante présentent des signes d’affaiblissement et que les pousses sont plutôt rachitiques.

Le phosphate (P)

Le phosphate est, lui aussi, nécessaire pour permettre à vos plantes de croître en bonne santé. Il permet de renforcer les racines.

Le potassium (K)

Le potassium est, quant à lui, essentiel à la floraison. Ce peut être pour les arbustes, les vivaces, les annuelles, etc.. Les fleurs seront ainsi plus belles et plus abondantes. De ce fait, pour les fraises, les tomates, etc., vous obtiendrez une fructification plus importante, ce qui permet de profiter d’une meilleure récolte. La potasse influe non seulement sur la taille des fleurs et des fruits, mais aussi sur leurs couleurs.

Faut-il utiliser du terreau ?

Malgré ses vertus, le terreau ne doit pas être utilisé de manière systématique. Et pour cause, il représente un coût qui, lors de l’achat d’un terreau de qualité, peut rapidement atteindre des sommets. De plus, soyons honnêtes, ce n’est pas toujours une solution très écologique. C’est pourquoi, il est préférable de ne l’utiliser que lorsque cela se révèle être nécessaire, que ce soit pour le rempotage des plantes d’intérieur ou pour les pots ou bacs d’extérieur. Son utilisation sera également opportune pour la réalisation de vos semis ou de vos boutures. Voici comment l’utiliser :

  • Pour les cultures à l’extérieur, il est possible de le mélanger à la terre du jardin à raison de 30 à 50 % de terreau.
  • Pour les plantes d’intérieur, il est possible d’utiliser le terreau pur ou d’y ajouter jusqu’à 20 % de terre du jardin afin que le mélange conserve toute sa souplesse.
  • Pour les agrumes, les légumes, les arbres fruitiers en pot, vous pourrez opter pour un terreau pour agrumes ou un terreau pour potager utilisable en agriculture biologique.
  • Toutefois, pour les orchidées, mieux vaut ne pas utiliser de terre du jardin, mais uniquement un terreau spécialement adapté à celles-ci.

A lire sur Minutes Maison :

Aucun commentaire à Faut-il mélanger le terreau avec de la terre ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires