Monstera deliciosa ou faux philodendron

Monstera deliciosa, que l’on appelle souvent à tort philodendron, est originaire du Mexique où il s’étale sur le sol. Mais lorsqu’il est cultivé comme plante d’appartement, il est considéré comme une plante grimpante. Cette liane aux proportions importantes de la famille des Aracées, est très facile à cultiver. Toutes nos explications.

gros plan sur les feuilles de monstera
© istock

Présentation du monstera

Fiche descriptive :
Nom Scientifique Monstera deliciosa
Famille Araceae
Autre nom Faux philodendron
Ethymologie L'origine du nom de ce genre est incertaine ; on retient en général qu'elle peut venir du latin « monstrum » dans le sens que lui donnaient les Romains, de « chose étrange, prodigieuse, incroyable », par allusion à la grandeur et à l'aspect étrange des feuilles de certaines espèces.
Origine Amérique du Sud, Amérique Centrale, Mexique, Panama
Dimensions De 1,50 m à 3 m de haut et 1,50 m de large en pot et ses grandes feuilles échancrées peuvent mesurer 60 cm de long : réservez-lui de la place. Dans la nature, le philo atteint 20 m, recouvrant un arbre.
Couleur(s) des fleurs Beige
Couleur(s) des feuilles Vertes foncées
Aspect des fleurs Des spathes blanc crème apparaissent sur les sujets âgés et de grande taille. Les fruits sont comestibles.
Aspect des feuilles Alternes, jusqu’à 1 m de diamètre, arrondies, perforées et découpées. Lorsque la lumière est insuffisante, les feuilles sont plus petites et entières.
Type de plante Plante tropicale d'intérieur
Végétation Vivace
Feuillage en hiver Persistant
Floraison
Jan.
Fév.
Mar.
Avr.
Mai
Juin
Juil.
Août
Sept.
Oct.
Nov.
Déc.
Fiche culture :
Croissance La croissance est lente.
Exposition Mi-ombre, Protégé des courants d’air
Sol Humifère, Drainé, Terreau d’écorce, Tourbe, Sableux, Poreux
Humidité Elevée
Utilisation Pot, Jardinière, Bac, Serre
Multiplication Bouture, Marcottage
Maladie(s) et nuisible(s) Cochenilles, Araignée rouge

Comment bien entretenir votre monstera ?

Une bonne luminosité, un arrosage adapté ainsi qu’un entretien durable constituent des petites actions qui rendront encore plus beau votre monstera. Explications détaillées.

Quelle luminosité / exposition pour le monstera ?

La luminosité doit être excellente pour garder des feuilles bien développées et bien découpées. Les jeunes sujets en pot ne supportent pas le soleil direct, alors que les plantes adultes sous des climats humides ont seulement besoin d'ombre en été. Mal éclairées, les monsteras produisent de très longs pétioles et de petites feuilles peu découpées.

Conseil : En période de croissance, exposer les monsteras à une lumière vive tamisée, mais, en hiver, il est possible de les placer en plein soleil.

Quelle est la température idéale pour le monstera ?

L'atmosphère tempérée d'une pièce leur convient. Mais au-dessus de 21 °c, placer les pots sur des gravillons maintenus humides.

Concernant la température hivernale minimale, certaines espèces sont uniquement adaptées à la serre chaude. Celles qui sont cultivées ont besoin d'une température de 13 °c minimum, bien que certains sujets adultes, poussant dans des endroits bien abrités sous nos climats les plus doux, supportent d'occasionnelles baisses de température sans être endommagés.

Arrosage du monstera

L’arrosage doit être fréquent et abondant en été, réduit en hiver

  • Une fois par semaine pendant la belle saison ;
  • Tous les 10 à 15 jours en hiver.
Notre conseil : L’eau ne doit jamais stagner au fond du pot car les racines charnues pourrissent. On peut essayer de guider les racines adventives de façon qu'elles absorbent l'humidité nécessaire dans des coupelles contenant du gravier humide ; toutefois l'eau ne doit jamais stagner au fond du pot. Les excès d'eau sont fatals aux philos.

Quelle terre et quel type de fertilisants pour votre montera ?

Le mélange terreux doit être très poreux et grossier, formé en parts égales de terreau de feuilles et de tourbe, avec un peu de sable, de perlite et de terreau d'écorce qui contribuent à aérer le compost.

Conseil : Le système radiculaire est peu étendu, donc les grands pots où le mélange terreux aurait tendance à se tasser ne sont pas conseillés ; il suffit que la plante soit bien stable.

Concernant la fertilisation, De mai à septembre, apportez tous les 15 jours un engrais liquide ordinaire pour plantes vertes sur une motte humide.

Humidité atmosphérique idéale

femme nettoie les feuilles de monstera
© istock

Aussi forte que possible. Elle doit être très élevée, avec de fréquents lavages des feuilles et surtout en plaçant des tuteurs les plus humides possible.

Conseil : Tous les mois, dépoussiérez les feuilles avec une éponge. Tuteurez les nouvelles pousses au fur et à mesure de leur apparition et évitez les courants d'air.

Plantation et rempotage du monstera

Chaque année, à la fin de l'hiver ou au printemps. Surfacez les grands sujets. Rempoter jusqu'à ce que la plante ait atteint une taille qu'on jugera convenable. Par la suite, renouveler chaque année le mélange en surface.

Conseil : si à l’achat vous jugez le pot trop petit, n’hésitez pas à rempoter votre monstera pour qu’il parvienne à bien se développer.

Comment multiplier le monstera ?

La multiplication est relativement simple, elle s’effectue soit par boutures des extrémités, ou des tronçons de tige. Sans précautions particulières sinon celle de maintenir le substrat peu humide pour éviter le pourrissement.

Monstera bouture
© istock

Il est préférable d'avoir un mélange très poreux composé de sable et de tourbe. Les opérations peuvent avoir lieu en toute saison (en serre) à une température de 21°c environ, et même plus, mais le printemps est une période favorable si l'on veut donner aux boutures le maximum de luminosité.

Le bouturage des extrémités est conseillé pour obtenir des plantes aux feuilles adultes déjà caractéristiques, tandis que les tronçons de tige donneront des plantes dont les feuilles auront une forme juvénile et mettront beaucoup de temps, même dans de bonnes conditions, à avoir leur forme définitive.

Bon à savoir : On peut aussi pratiquer le marcottage aérien, méthode lente mais sûre. Enfin, les semis ont des chances de succès, mais les feuilles des plantes semées mettront au moins deux ans à se découper.

Comment faire :

Mettre la bouture dans un pot de 10 cm rempli d'un mélange humide, à volume égal de tourbe et de sable. Enfermer dans un sachet de plastique transparent et la garder à la chaleur, sous une lumière vive tamisée. Lorsque la croissance reprend, la rempoter dans le mélange recommandé pour les sujets adultes et la cultiver normalement.

Ce qu’il faut retenir sur les soins dont a besoin le monstera

  • Tuteurez vos monsteras et fournissez-leur beaucoup de lumière et d'humidité, ainsi qu'une chaleur assez constante (bien qu'en hiver, la plante supporte 10 °c).
  • Arrosez moins en hiver, mais sachez que le manque — aussi bien que l'excès — d'eau font jaunir et tomber les feuilles.
  • Donnez de l'engrais une fois par semaine à partir de mai et cela pendant toute la période de croissance.
  • Dépoussiérez le feuillage de temps à autre avec une éponge humide et, à l'occasion de cette toilette, cherchez les cochenilles et les araignées rouges.
  • Rempotez dans un compost de qualité au printemps.

Ce qu’il faut retenir sur le genre monstera

Le genre comprend 22 espèces, toutes rampantes avec des racines aériennes adventives, servant de tuteurs ou à absorber la nourriture en s'accrochant sur les arbres ou sur des roches humides.

Parmi les variétés les plus connues :

  • Monstera Variegata, panaché de vert et de blanc crème.
  • Monstera Adansonii, aux feuilles ovales, perforées, est moins vigoureux.
  • Monstera Borsigiana, à croissance très lente.

Si les tuteurs et l'humidité nécessaires viennent à manquer, les plantes auront des feuilles de plus en plus petites et presque difformes, retournant souvent au stade juvénile.

Bon à savoir : Tuteuré, le monstera atteint en effet très facilement 1,80 m à 2 m. Il existe toutefois une espèce d'encombrement plus réduit, M. Pertusa, souvent vendu par les fleuristes sous le nom de M. d. « Borsigliana », dont les feuilles ont moins de 30 cm de long.

Selon les espèces, les feuilles peuvent être lobées, laciniées, pennatifides et avoir en même temps le limbe perforé de façon irrégulière, ou bien les marges peuvent être entières et les perforations plus ou moins grandes et régulières.

Ce dernier cas se retrouve dans certaines espèces et culmine dans le Monstera obliqua expilata dont le limbe est réduit à une petite lanière aux nervures et aux marges si minces que souvent il se déchire au niveau de la perforation. C'est à ce genre qu'appartient une des plantes d'appartement les plus répandues : le Monstera deliciosa communément appelé « philodendron ».

Bon à savoir : On dit que les trous et les échancrures des feuilles des monsteras sont un signe que la plante vient d'un pays venté : en effet, les feuilles sont si grandes que, si elles étaient entières, elles seraient déchirées et arrachées par le vent.

A lire sur Minutes Maison :

Aucun commentaire à Monstera deliciosa ou faux philodendron

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires