Echeveria : une superbe succulente au feuillage varié

Chez nous, on trouve l’echeveria dans les marchés et, dans le Bassin méditerranéen où elles forment de magnifiques parterres. Réputés pour leurs feuillages très attrayants, leurs formes et leurs couleurs – leur culture ne présente généralement aucune difficulté. Ces plantes grasses vivaces, acaules, formant des rosettes, ou sous-arbrisseaux bas et ramifiés. Ces succulentes fleurissent généralement au printemps (et jusqu’à octobre selon l’espèce).

Diverses Varietes Echeverias
© istock
Fiche descriptive :
Nom Scientifique Echeveria
Famille Crassulaceae , Plantes grasses , Succulentes
Autre nom Artichaut
Ethymologie Le nom de ce genre a été donné en l'honneur du peintre Atanasio Echeverria y Godoy, qui vécut au Mexique de 1787 à 1797, et représenta un grand nombre de plantes locales.
Origine Zones semi-désertiques du Texas, du Mexique et de la cordillère des Andes.
Dimensions Toutes les espèces restent basses ; seules les inflorescences atteignent 50 cm de haut, pour une moyenne de 10 à 30 cm en tous sens.
Couleur(s) des fleurs JaunesRouge-OrangesRougesRoses
Aspect des fleurs En clochette ou en entonnoir jaunes ou orange, de 1 à 2 cm de long, elles sont réunies en bouquets au sommet d’une hampe, au printemps ou en été.
Aspect des feuilles En rosette, triangulaires ou en losange allongé, creuses, renflées ou de section presque cylindrique. Glabres, recouvertes de pruine, d’un fin duvet, ou très velues.
Type de plante Succulente
Végétation Vivace
Feuillage en hiver Persistant
Floraison
Jan.
Fév.
Mar.
Avr.
Mai
Juin
Juil.
Août
Sept.
Oct.
Nov.
Déc.
Les variétés Echeveria elegans, E. agavoides, E. derenbergii, E. setosa, E. pulvinata...
Fiche culture :
Plantation
Jan.
Fév.
Mar.
Avr.
Mai
Juin
Juil.
Août
Sept.
Oct.
Nov.
Déc.
Exposition Soleil
Sol Drainé, Riche en humus, Terreau pour cactées, Sableux, Poreux
Humidité Modérée
Utilisation Pot, Bordure, Massif, Rocaille, Serre, Véranda, Terrasse ou Balcon, Potée, Couvre-sol
Multiplication Semi, Bouture
Maladie(s) et nuisible(s) Cochenilles, Limaces, Escargots
Nos conseils et remarques
  • Placez les echeverias en plein air, au soleil, vers la fin mai. Enterrez la base des pots, les plantes prendront alors de belles proportions. En été, on peut également les transplanter en pleine terre, par exemple dans un jardin de rocailles.
  • Ne mouillez pas le feuillage, cela provoque des pourritures. Les Echeveria sont en effet particulièrement vulnérables à la « pourriture du cœur », qui attaque la plante lorsque l’eau s’accumule dans les rosettes.
  • Ces plantes requièrent le plein soleil ou au moins une lumière diffuse extrêmement intense.
  • L’echeveria peut vivre de 3 à 7 ans en pot dans la maison. Chez certaines espèces, la rosette principale meurt après la floraison.
  • Les espèces velues aiment les endroits secs. Ne pas vaporiser.

Plante grasse herbacée vivace, toujours verte, à feuilles charnues, généralement plates et disposées en rosette. D'abord acaules, ces plantes développent généralement une courte tige, sur laquelle, au point d'insertion des vieilles feuilles desséchées, apparaissent de nouvelles plantules qui, à leur tour, émettent des racines adventives.

Les fleurs, jaunes à rouges, sont particulièrement belles et abondantes chez les nombreux hybrides horticoles.

Fiche de culture détaillée du genre echeveria

Quelle lumière ?

Le plein soleil, toute l'année. Faute de quoi les plantes dégénèrent et les rosettes perdent leur aspect bien compact. En hiver dans un endroit clair et à l'abri du gel avec (6-10 °c comme température idéale et minimale).

Quel type de sol ?

Mélange équilibré et léger de terre franche, terreau et gravier fin (pour augmenter la porosité) ou un bon terreau pour cactées du commerce.

Bon à savoir : Il est recommandé d'utiliser de l'humus sableux et d'assurer un bon apport en éléments nutritifs.

À Quelle température s’épanouissent-elles ?

L'Echeveria peut résister à une grande diversité de températures, bien qu'il y ait beaucoup de différences entre les variétés et les espèces.

La plupart des Echeveria (et des autres plantes succulentes) s’épanouissent mieux dans un climat assez chaud et sec, et préfèrent une différence d'environ 10°C le jour et la nuit.

En hiver, la plupart se contentent de conditions très fraîches, jusqu'à environ 4 à 6°C la nuit, et jusqu'à environ 15°C le jour.

En été, ils peuvent supporter des températures assez élevées, surtout dans une serre. Cependant, il est préférable qu'elles aient un peu d'ombre si les températures dépassent 30°C.

Echeveria derenbergii en floraison
© istock

Quel type d’engrais ?

D’avril à septembre, apportez 1 fois par mois un engrais « cactées » dilué à la moitié de la concentration normale.

Comment bien arroser l’echeveria ?

1 fois par semaine de mai à fin septembre, 2 fois par mois jusqu'à mi-novembre, puis 1 à 2 fois maximum durant l'hiver (quand beaucoup de feuilles basales se dessèchent).

Bon à savoir : Les feuilles fripées indiquent que la succulente a besoin de plus d'eau.

Quand le rempoter ?

Annuel en avril, dans un pot plus large de 2 à 4 cm que le précédent.

Multiplication

Semis au début du printemps, entre 15 et 20 °c ou bouturage des feuilles en terrine dans du sable.

Bon à savoir : Par semis, il y a le risque que les graines proviennent d'une variété "bâtarde" (un hybride).

Par des boutures de tige ou de branche (ou par rejet latéral) qui prennent facilement racine et dont la base donne naissance à de jeunes plantes. Les boutures de tête prennent également racine sans difficulté. Même des feuilles détachées, déposées sur le sable humide, produisent des plantes nouvelles à la base.

Le bouturage aura lieu de préférence au début de l'été, dans de bonnes conditions de chaleur et une faible humidité dans le substrat.

Bon à savoir : Étant donné que la plante a tendance à se détériorer durant l'hiver, on aura avantage à renouveler périodiquement les plants, pour avoir toujours des spécimens jeunes et décoratifs.

Top 10 des espèces et variétés d’Echeveria

Le genre comprends plus de 150 espèces, dont les plus connues :

1. Echeveria agavoides est facilement reconnaissable, car il ressemble à un agave miniature. Il est pourvu de rosettes compactes, constituées de 15-25 feuilles atteignant 9 cm de long, de forme ovée pointue, rigides, épaisses, vert clair et virant au rougeâtre avec l'âge. Les fleurs campanulées, sur de grandes inflorescences, sont rougeâtres, jaune foncé en haut.

Echeveria agavoides plante verte succulente
Les rosettes de E.agavoides ressemblent à de petits agaves. © istock

2. Echeveria derenbergii, étant ramifié à la base, forme un dense gazon de rosettes acaules, sphériques à cylindriques, atteignant 6 cm de diamètre. Les feuilles, spatulées et larges, sont fortement panachées de gris pâle et rouges aux bords et à la pointe. Les inflorescences ne dépassent pas 8 cm de haut environ, et les fleurs, de 1 à 1,5 cm de long, sont jaune rougeâtre à entièrement jaunes. Le croisement de E.derenbergii et E.setosa a donné naissance à l'hybride E.derosa, que l'on trouve dans le commerce sous le nom de E. derenbergii major.

Echeveria Derenbergii
Echeveria derembergii a des rosettes globulaires ou légèrement cylindriques, à feuilles courtes charnues, rouges à la pointe, et fleurs en courts racèmes, de couleur orangée. Les hybrides sont nombreux. © istock

3. Echeveria elegans est une plante acaule et gazonnante, produisant de longs stolons. Ses feuilles cou- vertes d'un dense velouté très blanc forment des rosettes en forme de coupe. Les inflorescences, de 10-15 cm de long, sont pourvues de tiges rouges au velouté gris et de fleurs roses, jaunes en haut.

Echeveria elegans
Echeveria elegans : a les feuilles d'un vert très pâle, fortement recouvertes de pruine et presque plates ; les fleurs sont rose corail. © istock

4. Echeveria pulvinata est un sous-arbrisseau de 12-20 cm de haut, moins fortement ramifié. Les feuilles de 1 cm d'épaisseur, souples et couvertes d'un duvet blanc, comme les branches, forment des rosettes lâches. Elles sont émoussées en haut, avec une courte pointe, et sont bordées de rouge. Les inflorescences se ramifient horizontalement, et les fleurs sont rouges à jaune-rouge.

Echeveria pulvinata 'Ruby Blush'
Echeveria pulvinata est un minuscule sous-arbrisseau. © istock

5. Echeveria secunda, l'espèce la plus connue, est souvent utilisée en massifs tapissant, car c'est une plante très luxuriante, acaule ou à courtes tiges, et dont les feuilles sont couvertes d'un joli velouté. La couleur des fleurs est bleu tendre, en particulier chez la variété E.secunda var. glauca. Les feuilles de 5 cm de long et 2,5 cm de large sont de forme ovale-spatulée inversée et pourvues de pointes pourprées. Les inflorescences, de 20-30 cm de haut, portent des fleurs carmin, atteignant 1 cm de long.

Echeveria Secunda "glauca"
Echeveria Secunda "glauca" : courtes tiges et feuilles à pointe pourpre. © istock

6. Echeveria setosa forme des rosettes acaules, denses, sphériques ou plus aplaties de feuilles vertes étroites, aux pointes émoussées et aux deux faces recouvertes d'un dense duvet blanc. Inflorescences de 20-30 cm de haut, aux fleurs jaune tirant sur le rouge.

Echeveria Setosa
© istock

7. Echeveria nodulosa semble croître sur un vaste territoire du Mexique central, généralement en altitude (jusqu'à 2000 m) où le climat est plus humide. De beaux exemplaires poussent souvent sous les arbres ou les arbustes, sur un substrat minéral. Les fleurs blanc-rosé sont très décoratives. Une espèce voisine, E. longissima aux fleurs rouges et vertes croît dans des conditions encore plus humides.

Echeveria nodulosa
Echeveria nodulosa © istock

8. Echeveria gibbiflora. Ces formes se trouvent en association avec d'autres, dans le Mexique central, où elles se plaisent au sein des forêts décidues, à des altitudes voisines de 2000 m. Dans ces stations, la var. Metallica préfère toutefois les pentes abruptes et les escarpements, plus ensoleillés et moins humides que le paysage environnant. E. gibbiflora est une espèce massive, atteignant souvent 1 m de hauteur. L'inflorescence, qui peut mesurer jusqu'à 50 - 60 cm, se compose de plusieurs dizaines de fleurs rouges. C'est une bonne espèce pour la culture, résistante, mais demandant un emplacement ensoleillé. Elle se multiplie très facilement par boutures de tiges dont on prélève une abondance lors de la taille. Celle-ci s'impose en effet lorsqu'on veut conserver aux sujets des dimensions raisonnables.

Echeveria gibbiflora
Echeveria gibbiflora © istock

9. Echeveria peacockii. C’est une espèce de 6-7 cm de diamètre, aux rosettes terrestres formées de feuilles bleutées, souvent givrées d'une pruine gris-blanc, Leurs bords et leurs pointes se teignent, surtout au soleil, de rouge et de brun-rouge. La floraison a lieu au printemps et les fleurs sont rouges à rouge-orangé. C'est une espèce aussi facile à cultiver que la précédente et qui mériterait d'apparaître plus souvent autant dans les collections que chez les amateurs. Elle provient de l'Etat mexicain de Puebla, où on la trouve à proximité de la ville de Tehuacan. Elle se multiplie facilement par boutures foliaires.

Echeveria peacockii Subsessilis
Echeveria peacockii Subsessilis © istock

10. Echeveria purpusorum. Provient du sud du Mexique et sa culture est un peu plus malaisée. Elle demande surtout à être placée à longueur d'année dans un milieu relativement bien chauffé, avec une température hivernale supérieure à 14 °c, et à recevoir un léger arrosage même pendant l'hiver. C'est une petite espèce, décorative par ses feuilles tachetées. Les fleurs jaunes apparaissent vers la fin du printemps. On multiplie soit par semis (les graines sont très menues chez toutes les espèces du genre et les jeunes sujets doivent être fréquemment humectés pendant leurs premières semaines, où ils sont placés à ['ombre) soit par boutures de feuilles qui s'enracinent lentement même au chaud et à l'humidité.

Echeveria purpusorum
Echeveria purpusorum © istock

Comme d'autres espèces aux feuilles massives disposées en rosettes, telles que E agavoides, E. peacockii, E, glauca, etc., E. purpusiorum est une jolie plante décorative permettant de varier les formes dans les collections de plantes grasses. On recommande de planter des groupes de rosettes qui rappellent les joubarbes européennes.

Bon à savoir : Dans nos contrées, les echeveria sont les « artichauts » utilisés pour la mosaïculture.

A lire sur Minutes Maison :

Aucun commentaire à Echeveria : une superbe succulente au feuillage varié

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires