Investir dans les SCPI par le biais de l’assurance-vie

Placement très apprécié des Français, l’assurance-vie comporte de nombreux avantages, notamment en termes de souplesse et de fiscalité. De son côté, un investissement dans une Société civile de placement immobilier (SCPI), souvent appelée « pierre papier », peut se révéler très rentable. Alors pourquoi ne pas profiter des avantages de ces deux placements en achetant des SCPI par l’intermédiaire d’une assurance-vie ? À côté du support en euros de l’assurance-vie, qui reste indispensable, il est en effet possible d’investir dans un autre support en unités de compte, composé de parts de SCPI.

Investissement Scpi
© istock

Les avantages propres de la SCPI

Nous allons le voir, les avantages de l'assurance-vie sont nombreux. Mais ce placement n'est pas non plus sans inconvénients, à commencer par le faible rendement du fonds en euros, qui est l'un des supports d'investissement de l'assurance-vie.

Le rendement moyen de ce fonds sécurisé, qui ne cesse de baisser, est de 1,15 % d'après la Fédération française de l'Assurance. C'est pourquoi choisir une SCPI en assurance-vie est une bien meilleure solution.

Investir dans une SCPI, c'est acquérir une part d'un patrimoine immobilier. Chacune de ces parts est une portion du parc immobilier administré par des sociétés de gestion, qui louent ces biens. En échange de l'achat d'une part, vous percevez un loyer, proportionnel à l'importance de cette part.

En choisissant d'investir dans une SCPI par le biais d'une assurance-vie, vous profitez des avantages des deux placements. À commencer par ceux de la SCPI. En premier lieu, ce placement est beaucoup plus rentable que celui du fonds euros de l'assurance-vie. Il se situe autour de 4 %, ce qui est bien supérieur au très faible 1 % du fonds euros.

Par ailleurs, vous achetez vos parts de SCPI moins cher si vous les acquérez par le biais d'une assurance-vie. D'une manière générale, le prix de ces parts est de 2,5 % à 5 % moins élevé quand on les achète par l'intermédiaire d'une assurance-vie que si l'on s'en porte acquéreur directement.

En achetant des SCPI, vous pouvez acquérir des biens immobiliers sans formalisme. Dans ce cas, en effet, il est inutile de passer chez le notaire. Vous évitez donc des démarches fastidieuses et des frais non négligeables.

Sans oublier que la SCPI vous évite tout souci de gestion. En effet, vous n'avez à vous soucier ni de l'entretien des biens loués, ni de la perception des loyers ni même des problèmes d'impayés. C'est la société de gestion qui s'occupe de tout.

Enfin, l'investissement dans une SCPI vous offre l'opportunité de diversifier votre patrimoine immobilier. En effet, les sociétés de gestion constituent un parc immobilier aussi bien constitué de logements que d'immeubles de bureau ou de commerces.

Par ailleurs, les biens faisant partie du patrimoine immobilier de la SCPI sont situés dans des régions très diverses et les locataires choisis avec soin. Il peut s'agir de particuliers, sélectionnés notamment en fonction de leurs capacités financières, mais aussi d'entreprises ou d'hôtels. Autant d'éléments qui renforcent la sécurité d'un tel investissement.

Investir Scpi
© istock

Les atouts spécifiques de l'assurance-vie

En investissant dans une SCPI par le truchement d'une assurance-vie, vous bénéficiez donc des avantages propres de la SCPI. Mais vous profitez également de ceux de l'assurance-vie. Vous faites ainsi d'une pierre deux coups.

De même que le rendement de la SCPI est un avantage majeur de ce type d'investissement, la fiscalité de l'assurance-vie est son atout essentiel.

La nature de cette fiscalité dépend cependant de la date de souscription du contrat d'assurance-vie et de la durée de l'investissement. En effet, les règles fiscales ont été modifiées pour les contrats conclus après le 27 septembre 2017.

La fiscalité retenue pour ces contrats est fonction de leur ancienneté. Concernant les contrats de moins de 8 ans, le souscripteur a le choix entre deux options : soumettre ses rachats, c'est-à-dire ses retraits, à l'impôt sur le revenu, ou bien préférer un prélèvement forfait unique de 30 % au total, se composant d'une taxation fiscale de 12,8 % et de prélèvements sociaux se montant à 17,2 %.

La fiscalité est encore plus intéressante si le rachat, total ou partiel, a lieu après 8 ans de détention du contrat d'assurance-vie. Dans ce cas, le souscripteur a droit, sur les sommes retirées, à un abattement de 4600 euros, qui passe à 9200 euros pour un couple.

En plus de cet abattement, le titulaire du contrat profite d'une taxation fiscale de seulement 7,5 %, à condition toutefois que le premier rachat ne porte que sur 150.000 euros. Au-delà de cette somme, en effet, on en revient au prélèvement global de 30 %.

Investir dans une SCPI par le biais d'une assurance-vie revient donc à profiter de la fiscalité avantageuse de ce dernier placement. Mais il en est d'autres. Cet investissement profite en effet de la souplesse de l'assurance-vie. Votre épargne n'est pas bloquée, et vous pouvez faire des retraits à tout moment.

Vous n'êtes donc pas obligé de conserver vos parts durant un temps donné, vous pouvez les revendre quand vous voulez.

La combinaison des avantages des deux dispositifs fait donc de l'investissement dans des SCPI par le biais d'une assurance-vie un placement très intéressant. Pour en bénéficier, il vous suffit d'en faire la demande auprès de votre conseiller. Cependant, vous ne pourrez choisir que les SCPI sélectionnées par votre assureur.

A lire sur Minutes Maison :

Aucun commentaire à Investir dans les SCPI par le biais de l’assurance-vie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires