À quelle hauteur installer un tableau électrique ?

Pour tout ce qui touche à l’électricité, il convient d’être prudent au moment de l’installation. C’est la raison pour laquelle, les installations électriques à basse tension sont régies par la norme NF C 15-100. Vous y trouverez, entre autres, des recommandations concernant la hauteur à laquelle installer votre tableau électrique. Pour bénéficier d’une installation sécuritaire, il est primordial de vous référer à cette norme. Dans le cadre d’une construction ou d’une rénovation totale, l’application de ses prescriptions est obligatoire depuis 1969, dans les autres cadres, il est fortement conseillé de s’y conformer et ce, quel que soit le logement.

Hauteur Tableau électrique
© istock

Que dit la norme NF C 15-100 à propos de la hauteur d’installation du tableau électrique

Lors de l’installation d’un tableau électrique, élément essentiel d’un logement puisqu’il permet son alimentation en électricité tout en assurant sa protection, les recommandations suivantes de la norme NF C 15-100 doivent être prises en compte :

  • la manette du disjoncteur d’abonné aussi appelé dispositif de coupure d’urgence, qui permet de mettre hors tension l’ensemble de l’installation électrique, doit se trouver à une hauteur située entre 0,90 m et 1,80 m au-dessus du sol fini.
  • les manettes des disjoncteurs divisionnaires remplacent les fusibles et font partie intégrante du tableau électrique. Elles permettent de couper le circuit électrique en cas de surcharge ou de court-circuit et évitent ainsi d'endommager l’installation électrique ou pire encore, l’incendie. Afin d’être facilement accessibles, elles devront être installées à une hauteur comprise entre 1 m et 1,80 m. Si le coffret électrique est protégé par une porte, alors la hauteur minimum est de 0,50 m.

Ces réglementations ont pour objectif de rendre les manettes des disjoncteurs facilement accessibles à un adulte, tout en empêchant les enfants de jouer avec les manettes, ce qui pourrait être à l’origine de la coupure de l’alimentation électrique de certaines pièces ou de certains appareils.

Personne à mobilité réduite : à quelle hauteur fixer le tableau électrique de son logement ?

Dans le cas d’un logement habité par une personne à mobilité réduite ou par des personnes âgées, les recommandations ajoutent des spécificités concernant l’accessibilité du tableau électrique.

  • Ainsi, la hauteur maximale réglementaire n’est plus fixé à 1,80 m, mais 1,30 m pour le disjoncteur général. Autrement dit, le dispositif de coupure d’urgence doit alors être installé à une hauteur comprise entre 0,90 m et 1,30 m.
  • Il en est de même pour les manettes des disjoncteurs divisionnaires du tableau électrique et tous les dispositifs de commande d’une façon générale.
  • Le tableau électrique doit donc être installé à une hauteur comprise entre 0,75 m et 1,30 m.

De cette façon, les habitants du logement ne rencontreront pas de difficulté pour accéder aux différentes commandes.

Les autres recommandations de la norme NF C 15-100 concernant le tableau électrique

Dans la norme NF C 15-100, on trouve d’autres recommandations relatives au tableau électrique. En effet, elle ne se contente pas de nous renseigner sur la hauteur du tableau électrique, mais elle requiert également de laisser des emplacements vides dans les rangées de modules. Et pour cause, si un jour vous souhaitez agrandir votre installation électrique, c'est-à-dire ajouter de nouvelles prises dans votre logement pour de nouveaux équipements, par exemple, vous aurez ainsi la possibilité de le faire. Si vous êtes dans un logement individuel, il convient de laisser 20 % des modules libres. Pour un logement collectif, on en conservera 6.

De plus, il est nécessaire de laisser un emplacement sous le tableau afin de pouvoir y installer le coffret de communication. Celui-ci vous permettra de recevoir les lignes téléphoniques, la télévision, Internet, mais également la domotique.

Tableau électrique Installer
© istock

Les autres grandes règles d’installation d’un tableau électrique

Lors de toute intervention, si minime soit-elle, sur un tableau électrique ou sur n’importe quelle installation électrique, la première règle primordiale est de bien penser à couper le disjoncteur général. De cette façon, vous vous assurez de ne pas prendre le risque de vous électrocuter. De plus, assurez-vous qu’aucune tension ne reste dans le circuit que vous allez traiter et utilisez des outils aux normes CE ou NF.

Le code couleur appliqué aux gaines des câbles permet de repérer le type de câble dont il s’agit :

  • Le bleu correspond au neutre. Un câble de cette couleur est porteur de courant lorsque l’installation est sous tension, il faut donc être vigilant.
  • Le jaune ou le vert sont utilisés pour la terre. Les câbles de l’une ou de l’autre de ces couleurs servent de protection aussi bien pour l’habitation que pour les individus.
  • Enfin, toutes les couleurs qui ne sont ni le bleu, ni le vert, ni le jaune sont utilisées pour signaler la phase. Là encore, il est nécessaire d’être vigilant, car ce câble peut être porteur de courant.

Attention toutefois, sur les vieilles installations, les codes couleur ne sont pas nécessairement respectés ou les mêmes et il peut être utile d’avoir recours à un tournevis testeur pour vous permettre de savoir de quel fil il s’agit.

GTL et tableau électrique : que dit la norme ?

La même norme régit la GTL, c’est-à-dire la Gaine Technique Logement qui regroupe tous les équipements de protection, de commande et de communication de votre logement. Elle est composée du panneau de contrôle, du tableau de répartition principal avec les disjoncteurs et interrupteurs différentiels et enfin, du tableau de communication. Elle fait partie intégrante de l’ETEL ou Espace Technique Électrique du Logement dans lequel elle doit se trouver et depuis lequel elle doit être accessible.

L’ETEL contient également le tableau électrique, les différentes arrivées et les différents départs d’alimentation, les installations de communication, etc.. Il est lui aussi régi par la même norme. Les dimensions de la GTL sont établies à 25 cm de profondeur au minimum, 60 cm de large et une hauteur allant du sol au plafond. Quant à l’ETEL qui la contient, ses dimensions sont celles la GTL augmentées de 10 cm en largeur. Pour pouvoir y accéder aisément, un passage libre d’au moins 70 cm doit être ménagé devant celui-ci. Il doit également être éloigné des sources de chaleur en respectant une distance de 40 cm et de l’installation de gaz en laissant au moins 10 cm entre les deux.

A lire sur Minutes Maison :

Aucun commentaire à  À quelle hauteur installer un tableau électrique ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires