Le lombricompostage : qu’est-ce que c’est ?

Vous n’avez pas un grand jardin dans lequel installer un composteur ? Alors, cette solution est parfaite pour vous ! En effet, le lombricompostage est une solution qui permet non seulement de réduire les déchets, mais aussi de les valoriser et ce, même dans les petits espaces. C’est une bonne solution pour les citadins, par exemple, car ce véritable écosystème permet de bénéficier d’un système de compostage à l’intérieur et ce, sans odeur ! Parce qu’il accueille de petits vers, il est aussi appelé vermicompost.

Lombricompostage
© istock

Qu’est-ce que le lombricompostage ?

Grâce au lombricompostage, le compostage et la valorisation des déchets ne sont plus réservés aux seules personnes qui possèdent un jardin. Ainsi, si vous souhaitez, entre autres, trier vos déchets verts dans votre appartement, votre jardin ou sur votre balcon, c’est tout à fait possible avec un lombricomposteur.

Celui-ci nous vient des pays anglo-saxons où il s’est d’abord développé dans les années 1950. Son mode de fonctionnement repose sur des vers, appelés lombrics, qui vont digérer la nourriture, autrement dit vos déchets et ce, à plusieurs reprises. Petit à petit, leurs déjections vont s’accumuler et vous permettre d’obtenir du compost et de l’engrais liquide organique que vous pourrez utiliser pour vos plantes. Le compost obtenu est mature, il a la consistance du terreau, il est de couleur noire, grumeleux et a une odeur de sous-bois. Totalement adapté à la vie en intérieur, il ne dégage aucune odeur et permet de décomposer rapidement les déchets verts. C’est, en plus, une solution très simple à mettre en œuvre et son entretien est facile.

Quelles sont les différences entre le lombricompostage et le compostage ?

  • Le compostage ne se pratique pas tout au long de l’année, puisque son principe de fonctionnement repose sur la chaleur. En hiver, la décomposition est plus lente. Alors que le lombricomposteur peut être utilisé quelle que soit la saison.
  • Le lombricomposteur ne dégage pas d’odeur contrairement au composteur. Cela est dû aux enzymes présents dans les intestins des vers qui vont éliminer les odeurs liées à la décomposition. De plus, en bougeant sans arrêt, les lombrics font entrer de l’oxygène. Le lombricompost ainsi aéré, les nouvelles bactéries, qui sont source de mauvaises odeurs, ne s’y développent pas.
  • Le lombricomposteur permet, en plus, de profiter d’un engrais liquide d’une grande qualité. Cet engrais totalement naturel est très riche en nutriments. Il sera très apprécié par vos plantes.
  • Du fait que le lombricompost est le résultat de la digestion des lombrics, il est assimilable directement et offre un compost très stable. Le compost obtenu à partir d’un composteur peut, quant à lui, mettre plusieurs mois à se stabiliser.
  • Le compost nécessite d’être remué régulièrement, mais aussi arrosé. L'intervention humaine est donc indispensable et plutôt contraignante, voire un peu physique selon la taille de votre tas de compost. Dans le lombricomposteur, les vers font tout le travail.
  • Le lombricomposteur peut être installé à l’intérieur ou à l’extérieur, sur un balcon, par exemple. Vous pouvez choisir l’endroit qui vous arrange. Les contraintes d’installation d’un composteur limitent les possibilités, de plus il doit nécessairement être à l'extérieur. De ce fait, pour déposer vos déchets, vous êtes obligé de sortir sous la pluie, le vent, etc..
  • Le composteur fonctionne à chaud contrairement au lombricomposteur qui sera plutôt à température ambiante.
  • Pour décomposer la matière avec un composteur traditionnel, il faut compter entre 6 et 12 mois, alors que cette opération est plus rapide dans un lombricomposteur, car les lombrics mangent l’équivalent de leur poids au quotidien et travaillent 24 h/24.
  • L’utilisation et la récolte du compost est plus simple avec le lombricomposteur grâce au robinet de collecte et aux plateaux superposés. Les bacs de compostage, même ceux avec des trappes, rendent l’accès au compost difficile.
Lombricompost
© istock

Comment fonctionne un lombricomposteur ?

Le lombricomposteur est constitué de plusieurs bacs totalement opaques pour préserver l’obscurité la plus complète pour les vers. Chaque bac est troué pour permettre aux vers de circuler.

Selon certains systèmes, on peut mettre ses déchets dans le lombricomposteur en remplissant le bac du haut. D’autres fonctionnent avec un système de roulement : on commence par remplir le bac situé en bas, une fois que celui-ci est plein, on passe à celui situé au-dessus. Les vers vont alors, eux aussi, passer dans le bac supérieur. Dès que vous voyez qu’il n’y a plus de lombric dans le bac du bas, cela signifie que votre compost est prêt à être utilisé. Il vous suffit alors de le vider et vous pouvez replacer le bac, cette fois-ci, tout en haut.

Il s’agit donc d’un système rotatif permettant une utilisation non-stop. Tout au long du processus, les déchets organiques que vous allez mettre dans le lombricomposteur vont servir à nourrir les vers qui vont les transformer en compost et engrais. Les déchets peuvent être des végétaux, dès lors qu’ils ne sont ni malades, ni atteints de parasites, des restes de fruits et légumes, du carton, des papiers, du thé, du marc de café, etc.. Pour faciliter le lombricompostage, vous devez couper ces déchets en morceaux, afin qu’ils ne soient pas trop gros pour les vers. Évitez cependant de mettre des produits laitiers, de la viande, des agrumes, de l’ail ou de l’oignon.

Placer votre lombricomposteur

Nous l’avons vu, le lombricomposteur peut être installé à l’intérieur ou à l’extérieur. Néanmoins, en dessous de 0°C, vos vers ne survivront pas et en dessous de 5°C, ils vont hiberner. Il faut donc l’installer dans un espace abrité où les températures ne seront jamais trop basses, ni trop hautes d’ailleurs, car au-delà de 35°C, les vers vont mourir. L'idéal est de pouvoir le placer dans un espace où la température se maintient entre 15 et 25°C.

Il ne faut pas installer le lombricomposteur en plein soleil sous peine d’entraîner une surchauffe des espaces. Les vers vivent dans le noir et une bonne aération est indispensable. Il est également important de maintenir une bonne humidité dans le lombricomposteur. Vous pouvez utiliser un tapis d’humidité qui sera placé au-dessus des déchets pour éviter que le dessus ne s’assèche. Si l’humidité est trop importante, vous pouvez la réguler en apportant du papier, du carton, etc., qui permettront de l’absorber. Enfin, en ajoutant régulièrement des coquilles d'œufs broyées, vous allez pouvoir contrôler l’acidité.

A lire sur Minutes Maison :

2 commentaires à Le lombricompostage : qu’est-ce que c’est ?

  • Merci pour l’article! Je pense qu’on peut également ajouter aux avantages la rapidité du processus! Les vers permettent d’aller beaucoup plus vite et rendent possible le compostage en appartement! Sans eux il faut avoir recours à des accélérateur pas hyper naturels… Ou juste avoir un composteur collectif à disposition. Je rajouterais juste aussi que le compost n’est pas censé sentir même sans les vers en tout cas si l’humidité est bien gérée! Très claire sinon!

  • Pour compléter ma réponse j’ai vu deux choses récemment. Des lombricomposteurs qui font pot de fleur et franchement jolis. Et encore plus fous un lombricomposteur qui ressemble à une armoire très design!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires