Mur végétal intérieur : 5 conseils pour le créer

Vous avez envie d’accueillir la nature chez vous ? Et pour cause, en plus d’être très décorative, elle apporte la sérénité dans votre intérieur, elle assainit l’air et vous offre une décoration originale. Que d’atouts dont il serait dommage de se passer ! En créant un mur végétal, vous pourrez ainsi admirer l’évolution constante de votre jardin vertical.

Mur Végétal Intérieur
© istock

Comprendre ce qu’est un mur végétal

Le mur végétal se décline sous diverses formes, mais le point commun à toutes est que l’on retrouve un support qui tient au mur et qui permet aux plantes de pousser. Certains modèles peuvent être équipés d’un système d’irrigation, par exemple. Ce qui va guider le choix de la forme est bien évidemment l’aspect esthétique. Votre mur végétal peut alors prendre des allures de tableau, si vous ne l’installez que sur une partie de mur, ou évoquer une fenêtre ouverte sur la nature. Il peut également jouer un rôle d’isolant phonique, mais aussi climatique. De plus, en fonction des plantes que vous allez choisir, il peut également contribuer à l’assainissement et à l’humidification de l’air de votre intérieur pour une pièce plus saine. Enfin, votre mur végétal peut être naturel, artificiel ou encore stabilisé.

A lire aussi : 24 plantes dépolluantes d’intérieur à avoir chez soi

Où installer votre mur végétal ?

Vous pouvez installer un mur végétal à peu près n’importe où. Ce peut être dans une chambre, une salle de bain, un salon, etc.. Aucune pièce n’est contre-indiquée pour l’installation d’un mur végétal. Néanmoins, sur le plan de son exposition, il est préférable d’éviter de l’installer sur les surfaces qui bénéficient d’un ensoleillement important. Par exemple, il vaut mieux éviter les vérandas ou les grandes baies vitrées. Comme certaines plantes sont sensibles aux rayons directs du soleil, et c’est le cas de nombreux végétaux, elles risquent de s’abîmer très vite.

À l’inverse, si la pièce prévue pour son installation est trop sombre, il faudra alors envisager d’installer une lumière artificielle. Pour une question de simplicité, il est donc judicieux de réfléchir à la pièce et au mur les mieux exposés, si cela est possible. Il vaut mieux éviter d’implanter un mur végétal dans un espace restreint tel qu’un couloir ou un escalier étroit. En effet, le passage constant à proximité des plantes de votre mur végétal pourrait à la longue les endommager. Enfin, pensez à installer votre mur végétal à une distance suffisamment grande des sources de chaleur, que ce soit des radiateurs, une cheminée, etc...

Mur Végétal D'intérieur
© istock

Quel mur végétal choisir ?

Pour la réalisation d’un mur végétal, vous pouvez faire appel à un professionnel qui va procéder selon la technique la plus adaptée en fonction de ce que vous souhaitez et de l’emplacement choisi pour son installation. Le coût d’un mur végétal est assez conséquent. Néanmoins, plus vous augmentez le nombre de mètres carrés de votre mur végétal, plus le coût baisse. Il faudra ajouter à ce prix les dépenses liées à l’eau et à l'électricité.

Vous pouvez également trouver dans le commerce des kits tout prêts qu’il vous suffit d’installer assez simplement, mais leur taille est plutôt petite. Sinon, il est possible de le réaliser vous-même. Cette dernière solution est plus économique et pour cause, elle n’inclut pas forcément un système hydroponique. Nous vous proposons différentes solutions, de la plus simple à la plus complexe :

  • vous pouvez installer des pots avec des plantes qui tombent et ce, à différentes hauteurs ;
  • il est également possible d’utiliser des plantes grimpantes que l’on installe sur un treillage pour recouvrir un mur ;
  • on peut aussi le réaliser à partir d’une palette, mais dans ce cas, les plantes seront alors plantées dans de la terre ;
  • enfin, il est également possible de faire son mur végétal avec du matériel hydroponique. Il faudra au préalable régler toutes les questions techniques telles que la fixation, en sachant que 1 m² équivaut en moyenne à 15 kg, l’éclairage, l’arrosage, etc..

Nous l’avons évoqué plus tôt, il est également possible de trouver des murs végétaux stabilisés, mais en plus d’être chers, ils ne sont pas recommandés, car ils font appel à des solvants pour remplacer la sève. Enfin, il existe des murs végétaux artificiels. Mais ils présentent un grand nombre d’inconvénients, entre autres le fait qu’ils sont en plastique et, en conséquence, totalement à l'opposé de l’image naturelle que l’on recherche lorsque l’on souhaite un mur végétal.

Quelle taille pour un mur végétal ?

Si le mur végétal n’a pas de taille maximum, on évitera, néanmoins, de le choisir de moins de 1 m². Cependant, plus il sera grand, mieux il se portera. L’explication en est que c’est un véritable écosystème qui va se créer. Les plantes vont ainsi pouvoir s’aider les unes et les autres, mais aussi profiter d’un échange de nutriments. De cette façon, les plantes seront plus résistantes contre les différentes attaques de champignons, parasites, maladies, etc.. Pour la superficie, votre décision va dépendre de la taille du mur que vous souhaitez couvrir, mais aussi de l'effet recherché. Un autre élément à prendre en compte est que si vous êtes propriétaire, vous pouvez faire ce que vous voulez, mais si vous êtes locataire, un mur végétal de plus de 1 ou 2 m² peut vous imposer de faire plusieurs trous dans le mur, il est donc préférable de demander l’autorisation préalable à votre propriétaire. Sinon, vous pouvez créer un mur végétal autoportant qu’il vous suffira d’installer sur le bac qui vous servira de réserve d’eau.

Mur Végétal Dans Le Salon
© istock

Quelle plante choisir pour votre mur végétal ?

De nombreuses espèces se prêtent à la création d’un mur végétal. Il n’est pas nécessaire qu’elles soient épiphytes, c’est-à-dire des plantes qui se servent d’autres plantes comme support, par contre elles doivent supporter la culture hydroponique, c’est-à-dire, sans terre. Les succulentes ou les cactées ne seront pas adaptées, car l’humidité constante risque de les faire pourrir. Vous pouvez néanmoins choisir des plantes parmi les fougères, les bégonias, les philodendrons, qui font partie des incontournables des murs végétaux, des plantes retombantes, comme les aeschynantus, les rhipsalis, mais aussi des plantes à fleurs comme l'epiphyllum, l’hibiscus, etc..

L’arrosage du mur végétal

L’arrosage de votre mur végétal doit être réfléchi en amont. Il peut être réalisé en circuit ouvert ou en circuit fermé. En circuit ouvert, il doit nécessairement être branché à une arrivée d’eau et à une évacuation d’eau. En circuit fermé, ce sont des bacs qui accueillent les pompes. Il doit être fonctionnel, mais aussi pratique. Votre mur végétal doit toujours être humide, sans noyer les plantes pour autant.

A lire sur Minutes Maison :

Aucun commentaire à Mur végétal intérieur : 5 conseils pour le créer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires