La mérule : qu’est-ce que c’est et comment s’en débarrasser ?

La mérule est un champignon aussi appelé plus communément « la pourriture brune » ou encore la « lèpre de la maison ». Ces noms sont évocateurs du fléau que peut engendrer ce champignon. Néanmoins, la mérule peut être traitée pour éviter qu’elle ne se répande et endommage votre maison.

Mérule Champignon Maison
© istock

Qu’est-ce que la mérule ?

La Serpula Lacrymans ou mérule pleureuse est un champignon qui se développe dans un bâtiment dans lequel règne un excès d’humidité. Elle s’attaque alors aux boiseries. De type lignivore, elle se nourrit du bois imprégné d’humidité jusqu’à ce qu’il se décompose totalement. Elle peut ensuite progresser et attaquer les parties saines et sèches. Ainsi, si une maison infestée est collée à une maison saine, la maison saine finira par être attaquée si rien n’est fait. Il a également été démontré que la mérule ayant besoin de calcium et de fer, elle va également attaquer les briques, le plâtre et même les métaux. Elle est originaire des conifères des forêts boréales, mais elle s’est adaptée pour évoluer dans les environnements créés par l’homme. La conséquence en est que nous ne la trouvons presque plus que dans nos foyers.

À quoi ressemble la mérule ?

La mérule a une forme circulaire ou elliptique. Elle peut atteindre des tailles importantes, jusqu’à environ un mètre de diamètre. Elle est de couleur brun-rouge avec des contours blanchâtres. Outre le champignon en lui-même, différents éléments peuvent permettre de la détecter :

  • les carpophores, ce qui permet la fructification du champignon, ressemblant à une crêpe avec des contours blancs ;
  • les spores, qui ont l’aspect d’une poudre couleur rouille ;
  • les mycoses blanches, qui ont l’air de flocons déposés à la surface du bois.

Le mode de propagation de champignon

La mérule peut être présente et rester en sommeil pendant des décennies. Elle peut être dissimulée par du plâtre, du lambris, etc. et on peut ne pas détecter sa présence immédiatement. Néanmoins, c’est une excellente colonisatrice grâce à son système de transport qui est très efficace. Elle possède un important réseau de rhizomorphes qui sont comme des racines microscopiques. De cette façon, lorsqu’elle apparaît dans une maison, elle peut rapidement envahir les alentours. C’est pourquoi, en cas de doute, il est préférable d’agir rapidement.

Les conditions de développement

La mérule apparaît lorsque certains facteurs sont réunis :

  1. il faut au préalable de la pénombre ;
  2. que l’humidité soit supérieure à 20 % ;
  3. une température située entre 20 et 30° ;
  4. la présence de bois.

Pour autant, la mérule ne craint pas la lumière. La ventilation est également très importante. En effet, une maison ayant un mauvais système de ventilation va être plus humide. La mérule peut rester en veille jusqu’à ce que les conditions soient réunies pour lui permettre de se développer.

Quels sont les dégâts provoqués par la mérule ?

Les dégâts provoqués par la mérule peuvent être importants. C’est pourquoi, elle est aussi appelée « la lèpre des maisons ». Il convient donc d’intervenir rapidement dès lors qu’elle est constatée ou en cas de doute. C’est un champignon lignivore, c’est-à-dire qui se nourrit de bois humide et ce, quelle que soit son essence, mais avec une préférence pour les résineux. Les bois vont alors perdre de leur rigidité. En effet, elle dégrade la cellulose sans pour autant toucher la lignine. C’est alors toute la structure de votre maison qui peut être mise à mal. Elle peut s’attaquer à la charpente et fragiliser toute la structure. En plus, elle risque de s’étendre aux habitations voisines. Elle progresse très vite puisqu’elle peut prendre jusqu’à 2 cm par jour.

Comment détecter sa présence ?

Il est très difficile de détecter sa présence puisqu’elle va se développer dans les espaces sombres. Elle peut donc être cachée par un plancher, etc.. Hélas, lorsqu’elle devient visible, bien souvent la mérule a eu le temps de progresser de façon considérable et de faire de gros dégâts, si ceux-ci sont réparables. Cependant, certains signes doivent attirer votre attention :

  • si vous constatez des éléments en bois de votre maison se déformer. Par exemple : les plinthes, le chambranle, etc. ;
  • le bois présent dans votre maison a un toucher cotonneux ou se couvre de filaments blancs ;
  • vous sentez une odeur de champignon sur du bois de votre habitation ou dans toute la pièce ;
  • le bois se ramollit et casse ;
  • la couleur du bois devient brun.

Dans ces cas, il est recommandé de faire vérifier l’éventuelle présence de la mérule par un professionnel. Veillez également à surveiller toutes les pièces sombres, humides ne bénéficiant pas d’une ventilation importante.

La mérule est-elle dangereuse pour la santé ?

La mérule n’est pas à proprement parler dangereuse pour la santé, car elle ne dégage pas de composés chimiques ou organiques nocifs pour l’homme. Néanmoins, des études scientifiques ont été menées pour établir un lien entre l’asthme et ce champignon. Ainsi, les personnes asthmatiques et atopiques souffrent plus fréquemment de bronchites dans un espace atteint par la mérule. De plus, la mérule se développe dans une habitation où le taux d’humidité est important. Ce sont donc des logements où les parasites et les acariens sont, eux aussi, plus fréquents. Une maison trop humide peut engendrer des problèmes respiratoires.

Mérule Champignon
© istock

Comment prévenir l’apparition de la mérule ?

Il est possible de prévenir l’apparition de la mérule.

  • Pour cela, il faut lutter contre l’humidité.
  • Il faut permettre une bonne ventilation des pièces et surtout des pièces humides comme la salle de bain ou la buanderie.
  • Il convient également de réparer toute fuite d’eau avant qu’elle n'ait le temps d’endommager vos espaces.
  • Il peut également être nécessaire de faire appel à un professionnel qui pourra vous aider à traiter efficacement les différents problèmes d’humidité de votre habitation.
  • Vous pouvez également traiter les boiseries de façon régulière. Pour cela, optez pour un produit contenant un ou plusieurs agents de biocide actifs.
  • Il est préférable de ne pas stocker de bois dans des espaces comme la cave pour éviter la prolifération de la mérule.
  • Si vous constatez la présence de mérule, ne la touchez pas. Vous risqueriez de répandre des spores qui sont très volatiles.
  • Évitez également l’utilisation d’eau de Javel ou d’ammoniaque dans les espaces où la mérule est susceptible d’être présente, car elle les apprécie particulièrement.

Les traitements curatifs contre la mérule

Il existe différents traitements pour lutter contre la mérule. Néanmoins, il sera nécessaire de faire appel à un professionnel qui va évaluer le développement de la mérule et l’ampleur des dégâts. Il vous proposera ensuite la solution qui convient le mieux à votre situation.

  • Le traitement chimique consiste à déceler toutes les traces de mérule. Une fois repérées, les zones atteintes sont brûlées puis un produit fongicide est appliqué.
  • Une autre solution consiste à utiliser de l’air chaud. La maison est rendue hermétique grâce à des bâches, puis on fait monter la température de la maison jusqu’à 50° pendant 16 h. Cette solution est plus économique, car elle permet de traiter toute la maison sans avoir besoin de démolir. Cette solution n’est proposée que par deux sociétés en France.

Quel est le prix des traitements pour débarrasser la maison de la mérule ?

Le prix pour traiter votre habitation contre la mérule va dépendre de son niveau d’infestation. Plus la surface à traiter est importante, plus le prix sera élevé. Vous devez dans tous les cas faire appel à un professionnel spécialisé pour qu’il réalise un diagnostic. Le coût va alors être compris entre 80 et 200 euros du mètre carré en fonction du traitement qui sera préférable. Dans le cas où toute votre charpente est atteinte par la mérule, le budget peut alors être compris entre 15 000 et 70 000 € en fonction de la superficie de celle-ci.

Problème de mérule et assurance : est-ce pris en charge par les assurances ?

Cela dépend de plusieurs critères. Déjà, de votre compagnie d’assurance et du contrat auquel vous avez souscrit, mais aussi des conditions dans lesquelles la mérule s’est développée. En effet, si la mérule est apparue suite à un dégât des eaux, alors, elle pourra être prise en charge. Si vous avez effectué des travaux chez vous et que vous avez mis un film plastique sous votre plancher et que la mérule est apparue à cause de la condensation, alors les coûts engendrés par la mérule ne seront pas pris en charge. La mérule fait de plus en plus partie des exclusions de garantie, car les assureurs considèrent qu’elle est due à un mauvais entretien de l’habitation. Vous l’aurez compris sa prise en charge est loin d’être automatique.

Vente d’un logement : le diagnostic mérule est-il obligatoire ?

Le diagnostic mérule n’est pas obligatoire dans le cadre d’une vente immobilière. Néanmoins, le vendeur est dans l’obligation d’en parler à l’acheteur. Le diagnostic mérule peut alors avoir un aspect sécurisant pour les futurs acquéreurs qui sont en droit de vous le demander. Dans le cas où vous acceptez de le leur fournir, cette analyse est faite par un diagnostiqueur indépendant, reconnu et certifié. S’il diagnostique la présence de la mérule, il va établir une liste des causes du développement de la mérule, son ampleur et les solutions qui peuvent être apportées. Ce diagnostic a une validité de 6 mois et est payant. Si une infestation de mérule est constatée, il convient également de le signaler à la mairie que l’on soit propriétaire ou locataire.

A lire sur Minutes Maison :

Aucun commentaire à La mérule : qu’est-ce que c’est et comment s’en débarrasser ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires