Saintpaulia : une plante d’appartement facile

Le saintpaulia, aussi appelé violette africaine ou violette du Cap est une parfaite plante d’intérieur. Elle est assez petite pour s’intégrer parfaitement dans les plus petits appartements, est très florifère et est plutôt très facile d’entretien : une plante parfaite pour les jardiniers débutants.

Très appréciées depuis plusieurs générations pour leurs formes et couleurs variées, les hybrides du Saintpaulia ionantha produisent des fleurs simples ou doubles dans toute la gamme du rose, bleu, rouge et violet ; il en existe aussi des blanches et parme – seul le jaune est absent.

Saintpaulia 3 Varietes
© istock
Fiche descriptive :
Nom Scientifique Saintpaulia ionantha, Saintpaulia x
Famille Gesneriaceae
Autre nom Violette du Cap, Violette africaine, Violette d'Usambara
Ethymologie Découverte par le baron Walter von Saint-Paul-Illaire (Voir "Histoire et origines")
Origine Toutes les espèces viennent de Tanzanie, en particulier des monts de Usambara où elles poussent à différentes altitudes, jusqu'à 2 000 m.
Dimensions De 5 à 15 cm de haut. De 6 à 40 cm de diamètre selon les variétés.
Couleur(s) des fleurs BlanchesRoses clairesRosesViolettesPourpresBleues
Aspect des fleurs Au centre de la rosette, des tiges ramifiées portent des bouquets de petites violettes étoilées, dont les pétales simples ou doubles, parfois frisés, se déclinent du violet foncé au rose le plus pâle, en passant par le pourpre et le blanc. Certaines formes sont bicolores, avec stries ou liserés. Toutes sont rehaussées par un œil jaune vif.
Aspect des feuilles La couleur des feuilles peut varier du vert clair au vert foncé et le revers peut être rouge violacé. En rosette, de 2 à 6 cm de long, cordiformes, légèrement ondulées, épaisses et duveteuses, portées par des pétioles rougeâtres, velus, charnus.
Type de plante Plante d'intérieur tropicale à fleurs
Végétation Vivace
Feuillage en hiver Persistant
Floraison
Fiche culture :
Plantation
Jan.
Fév.
Mar.
Avr.
Mai
Juin
Juil.
Août
Sept.
Oct.
Nov.
Déc.
Exposition Mi-ombre, Lumière vive
Sol Humifère, Drainé, Terreau, Tourbe, Sableux
Humidité Modérée
Utilisation Pot, Jardinière, Bac
Multiplication Semi, Bouture
Maladie(s) et nuisible(s) Pucerons, Oïdium, Cochenilles farineuses, Cochenilles des racines, Tarsonèmes du cyclamen, Thrips
Nos conseils et remarques
  • Supprimez les fleurs fanées et les feuilles abîmées, qui favorisent l’apparition de pourriture. Il faut éliminer les petites feuilles du centre de la rosette afin de favoriser la formation des fleurs.
  • Le saintpaulia s’abîme rapidement si la température descend de manière prolongée au-dessous de 12°c.
  • La longévité du Saintpaulia est de quelques mois s’il est trop arrosé, à 5 ans s’il bénéficie de bonnes conditions et de rempotages réguliers.
  • N’exposez jamais aux rayons directs du soleil, sauf en hiver (et pas toute la journée).

Saintpaulia : fiche de culture détaillée

Lumière

Pour que le saintpaulia continue de fleurir, exposer toute l'année les saintpaulias à une lumière vive, sans soleil. Deux ou trois heures par jour de plein soleil tamisé leur conviennent bien à condition que ce ne soit pas vers midi : les fleurs et les feuilles risqueraient d'être brûlées.

saintpaulia au bord de la fenetre
© istock

En été, installez-le à 2 ou 3 m de la fenêtre, puis rapprochez-le de la vitre au fur et à mesure que les jours raccourcissent et que la luminosité se réduit.

Les saintpaulias poussent bien à la lumière artificielle : placer les plantes à 30 cm des tubes fluorescents pendant 12 heures tous les jours. La floraison est généralement ininterrompue.

Bon à savoir : La durée de la période lumineuse est plus importante que son intensité et c'est pour cela qu'elles fleurissent bien sous une lumière artificielle.

Température

La maintenir entre 18 et 24°C sous peine de voir la croissance des saintpaulias ralentir ou s'arrêter.

Bon à savoir :  ce sont les seules plantes qui prospèrent avec une chaleur nocturne plus grande que la chaleur diurne.

Humidité de l'air

Le saintpaulia aime l'atmosphère moite de la salle de bains ou de la cuisine. Ne vaporisez jamais ses feuilles duveteuses qui sont très sensibles à la pourriture grise (botrytis).

Poser les pots sur un plateau de gravillons couverts d'eau ou suspendre des soucoupes d'eau sous les corbeilles.

Arrosage

Régulier toute l'année, mais en laissant sécher légèrement le terreau entre deux apports d'eau et en veillant à ce que l'eau ne stagne jamais au fond du pot (les racines sont sensibles à l'asphyxie).

Les Saintpaulias ont besoin de deux périodes de semi-repos : l'une en été alors que la température dépasse 25 °c et l'autre en hiver. On peut allonger ou abréger ces deux périodes selon que l'on désire une plus grande floraison en été ou en hiver, en ralentissant les arrosages et en suspendant l'administration d'engrais qui, tout le reste de l'année, devra être légère et régulière.

À savoir :
  • Si la température ambiante tombe au-dessous de 16°C pendant quelques jours, laisser sécher le mélange sur 2,5 cm avant d'arroser de nouveau.
  • Ne jamais donner trop d'eau : les racines risqueraient de pourrir.
  • Versez l'eau au pied de la plante, jamais sur le cœur.
  • Utilisez de préférence de l'eau non calcaire et tiède (22 °c).

Engrais

A chaque arrosage, donner de l'engrais liquide contenant de l'azote, du phosphate et du potassium (un engrais liquide pour plantes fleuries) à doses égales ; le diluer des trois quarts.

Mélange terreux

Très poreux et humifère, composé essentiellement de terreau de feuilles et de tourbe en parts égales, avec un peu de perlite ou de sable grossier.

Empotage et rempotage

Pour le rempotage, utiliser un mélange à volume égal de tourbe de sphaigne, de perlite et de vermiculite, additionné de 45 à 60 ml de chaux dolomitique par litre de substrat.

Planter les saintpaulias à rosette dans des pots peu profonds dont le diamètre sera égal au tiers environ de celui de la rosette. On ne devrait pas avoir besoin d'un pot de plus de 12 à 15 cm. Les formes miniatures et les jeunes sujets rampants peuvent être cultivés en pots, mais des corbeilles suspendues conviennent mieux aux formes rampantes volumineuses leurs tiges auront tout l'espace voulu pour prendre racine.

Les saintpaulias donnent de meilleurs résultats lorsqu'ils sont un peu à l'étroit dans leur pot. Ne les rempoter dans un contenant de taille supérieure que deux mois après que leurs racines ont rempli le pot. Cela peut se faire en toute saison, pourvu que la température ambiante soit supérieure à 16°C.

Si certains pétioles ont été endommagés par le rebord du pot, enlever toute la couronne extérieure au moment du rempotage : ne pas couper les pétioles mais les casser d'un coup sec sur le côté pour tout enlever : s'il en reste des morceaux, ils peuvent, en pourrissant, contaminer la tige principale.

Saintpaulia Rempotage
Lors du rempotage d'un saintpaulia, enlever les feuilles endommagées. Saisir le pétiole entre le pouce et l'index et tirer d'un coup sec. © istock
Bon à savoir : Les plantes à fleurs doubles sont stériles et les fleurs ne tombent pas spontanément, il faut les enlever quand elles sont sèches, ce qui arrive à presque toutes les fleurs à pétales doubles.

Multiplication

Elle est très facile, par boutures de feuilles. Prélever une feuille avec son pétiole dans la seconde ou la troisième couronne de la rosette en partant de l'extérieur, ou près du sommet de la tige dans le cas d'une espèce rampante. Tailler le pétiole pour qu'il en reste 2,5 à 4 cm.

L'insérer a une profondeur de 1,5 à 2 cm dans un pot de 6 cm, rempli de mélange humide (dans un mélange de sable et de terreau ou simplement dans l'eau). Enfermer dans un sachet de plastique transparent - ou une caissette de multiplication - et placer au plein soleil tamisé a un endroit où la température se maintient entre 18 et 22°C. Ne pas arroser.

Au bout de 7 à 10 semaines, une touffe de plantules sortira du mélange, près du pétiole. Au cours des 4 semaines suivantes, acclimater les plantules à la température et à l'humidité ambiantes en les découvrant un peu plus chaque jour.

N'arroser que pour empêcher le mélange de se dessécher et donner une fois par semaine de l'engrais liquide ordinaire au huitième de la concentration habituelle. Lorsque les plantules ont 4 ou 5 cm de haut, les détacher de la feuille mère et les planter individuellement dans des pots de 6 cm. Les cultiver comme des sujets adultes.

Les feuilles de saintpaulias peuvent produire des racines dans l'eau.

Bon à savoir : La multiplication peut se faire même dans de l'eau pure en prenant la précaution de maintenir le niveau du liquide à peine au-dessus de la base du pétiole coupé.

Maladies et nuisibles

Les saintpaulias peuvent être infestés par les pucerons, les tarsonèmes du cyclamen, les cochenilles farineuses, les cochenilles des racines, les thrips et l’oïdium. Pour prévenir la contagion, isoler les nouveaux sujets pendant un mois, et les traiter s'il y a lieu.

Saintpaulia : Espèces et variétés

Les plantes vendues dans le commerce sont toutes des hybrides, dérivées principalement de la première espèce découverte, Saintpaulia ionantha (les hybrideurs ont créé les 2000 cultivars connus à partir de celle-ci), et de quelques autres trouvées ensuite, en particulier Saintpaulia confusa. La plupart des plantes cultivées ont des rosettes de feuilles acaules, et si elles développent une petite tige rhizomateuse, les feuilles sont spatulées, aux marges dentées ou crénelées et au long pétiole charnu.

gros plan belle Saintpaulia terry
© istock

Il existe des variétés aux feuilles dentelées et ondulées presque sessiles et comportant généralement une tache claire à la base, appelées « girl » non pas parce qu'elles sont femelles mais parce qu'elles sont issues de mutations obtenues avec les premiers hybrides dont le plus célèbre s'appelait « Blue Boy ».

Malheureusement, ils sont rarement présentés dans le commerce avec leur dénomination.

  • 'Dorothy', rose vif bordé de stries blanches.
  • 'Colorado', rose, frangé
  • 'Bright Eyes', bleu intense à œil d'or.
  • ‘IPipSqueek', miniature, rose clair ;
  • 'Zoja', bleu mauve avec un fin liseré blanc.

Histoire et origines du Saintpaulia

gros plan saintpaulia
© istock

Vers 1890, le baron Walter von Saint-Paul-Illaire découvrit près des monts d'Usambara, en Tanzanie, une petite plante et en envoya les graines à son père, en Allemagne. Les petites plantes qui poussèrent et fleurirent, le naturaliste H. Wendland les appela Saintpaulia en l'honneur de la famille Saint-Paul et ionantha, c'est-à-dire « avec des fleurs pareilles aux violettes ».

Ce qui explique le nom scientifique et le nom populaire bien qu'il n'existe aucune parenté avec les violettes, dont le genre Saintpaulia est assez éloigné au point de vue de la classification botanique.

A lire sur Minutes Maison :

Aucun commentaire à Saintpaulia : une plante d’appartement facile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires