Gynura aurantiaca (orangé) ou plante de velours

Cette plante, en fait, ressemble à une ortie sophistiquée. Ses feuilles ont la même forme ; elles sont violet vif et leur surface est veloutée (qui lui vaut son nom de « plante de velours »). Les tiges sont également couvertes de poils fins de la même teinte et contribuent à la somptuosité de cette plante.

Les gynuras sont cultivés uniquement pour leurs feuilles. En effet, leurs fleurs orange, qui ressemblent à celles du séneçon, sont insignifiantes et doivent être supprimées dès leur éclosion ; sinon, la plante s’altérera très rapidement. Aussi, ces fleurs dégagent une odeur plutôt désagréable.

Les deux espèces communément commercialisées sont G. aurantiaca, plante touffue aux tiges verticales, et G. sarmentosa qui est, au contraire, basse et très ramassée. On peut la qualifier de plante rampante, mais elle pourra devenir grimpante si on la tuteure. Les gynuras appartiennent à la famille des Astéracées, anciennement appelée Composées.

Purple passion - Gynura aurantiaca
Purple passion - Gynura aurantiaca © istock

Fiche descriptive :

Nom Scientifique Gynura aurantiaca
Famille Asteraceae
Autre nom Gynure, Plante de velours, Gynura orangé
Ethymologie Le nom vient du grec ghyné, « femelle », et oura, « queue », allusion à la longueur des stigmates long et rêche.
Origine Asie du Sud-Est, Indonésie, Inde.
Couleur(s) des fleurs BlanchesJaunesOranges
Aspect des fleurs Des marguerites jaunes puis pourpres, de 1 à 2 cm de diamètre, éclosent parfois en automne et en hiver. Coupez-les, car elles dégagent une odeur désagréable.
Aspect des feuilles Alternes, de 10 à 20 cm de long, ovales, dentées, pourpre violacé sombre presque fluorescent sur les bords, couvertes, ainsi que les tiges, d’un duvet épais et soyeux, très doux au toucher.
Type de plante Plante rampante, Plante d'intérieur, Plante ornementale à feuillage décoratif
Végétation Vivace
Feuillage en hiver Persistant
Floraison
Jan.
Fév.
Mar.
Avr.
Mai
Juin
Juil.
Août
Sept.
Oct.
Nov.
Déc.
Les variétés Gynura aurantiaca est la seule espèce proposée, avec son cultivar 'Purple Passion', aux nuances rouge pourpré, appelé Gynura sarmentosa.

Fiche culture :

Plantation
Jan.
Fév.
Mar.
Avr.
Mai
Juin
Juil.
Août
Sept.
Oct.
Nov.
Déc.
Exposition Soleil, Mi-ombre, Lumière vive
Sol Riche en humus, Sableux, Bruyère
Humidité Modérée
Utilisation Pot, Jardinière, Bac, Panier suspendu, Intérieur, Serre, Terrarium
Multiplication Bouture
Maladie et nuisibles Pucerons, Cochenilles, Maladie des taches noires

Les conseils Minutes Maison

  • En été, un séjour à l’extérieur est apprécié dans un lieu ombragé. Evitez les zones trop arrosées. La culture de Gynura ne vous donnera pas trop de peine si vous lui fournissez beaucoup de lumière et de chaleur.
  • Les gynuras craignent les courants d’air, idéalement cultivez-les dans un terrarium.
  • Pincez les jeunes tiges pour conserver une forme assez compacte et pour l’encourager à se ramifier ; autrement, la plante poussera en hauteur.
  • Les pucerons attaquent les jeunes pousses. On les repère facilement sur les feuilles pourpres ; les enlever un à un s’ils ne sont pas trop nombreux. S’ils abondent, utiliser un insecticide (même si nous n’encourageons pas vraiment cette solution…).
  • Remplacez la plante tous les 2 ou 3 ans, car seuls les jeunes sujets portent de belles couleurs vives.

Fiche de culture détaillée de Gynura aurantiaca

Gros plan d’une fleur d’un Gynura aurantiaca
A la fin de l'été, les fleurs rouge orangé, qui ressemblent un peu à des pâquerettes, apparaissent. Elles ne sentent pas très bon et il vaut mieux les éliminer car le feuillage sera moins beau si vous laissez la plante fleurir. © istock

Quelle lumière ?

Le gynura a besoin de soleil tous les jours pour garder son port buissonnant et les magnifiques couleurs de son feuillage. Même le soleil direct est conseillé, sauf pendant la saison et les heures les plus chaudes, où il faudra placer la plante dans la pénombre.

Il lui faudra donc une lumière vive, mais voilée pour conserver la coloration des feuilles, sans les brûler. En hiver, il faut rapprocher la plante d'une fenêtre aussi éclairée que possible.

À quelle température ?

L'atmosphère normale d'une pièce lui convient pourvu que l'on règle l'hygrométrie. Si nécessaire, poser les pots sur des gravillons couverts d'eau. Un gynura peut survivre à des températures descendant jusqu'à 13°C. En dessous, la plante perdra ses feuilles.

En été, plus il fait chaud, mieux il se porte. Il restera touffu si vous pincez ses tiges au début du printemps et de nouveau en plein été.

À savoir : Le gynura ne supporte que moyennement le chauffage central et l'air sec (qui enlaidira beaucoup la plante). Au-dessus de 20 °c, installez le pot sur un lit de cailloux humides. Ne pas vaporiser.

Comment bien arroser ma Gynura ?

Ne pas mouiller le feuillage : le duvet garde l'eau, ce qui tache les feuilles. Par temps chaud, arroser modérément et laisser sécher le mélange sur 2,5 cm entre les arrosages. Si la température descend au-dessous de 16°C, n'arroser que pour empêcher le mélange de se dessécher complètement. On conseille généralement un demi-verre d'eau par semaine l'hiver.

Détail de plante Gynura
Les gynuras sont recouverts d'un fin duvet violet. Comme ce duvet est plus abondant sur les plantes jeunes, il est préférable d'acheter celles-ci qui, par ailleurs, sont plus touffues. © istock

Quel type de terre idéale ?

Deux possibilités :

  • Poreux et léger, composé en parts égales de terre engraissée, de terreau de feuilles et de tourbe ; on peut ajouter un peu de sable
  • OU un mélange de terreau pour plantes vertes et de terre de bruyère avec 10 % de fertilisant à base de fumier.

Quel engrais ?

Apportez une demi-dose d'engrais liquide ordinaire pour plantes vertes une fois par mois, d'avril à août, après l'arrosage. Une fertilisation excessive donne des tiges épaisses et molles.

Comment tailler Gynura aurantiaca ?

En mars de la seconde année, afin de donner un aspect net. Utiliser les parties coupées comme boutures (voir plus bas).

Comment la nettoyer ?

Vaporiser de temps à autre de l'eau tiède, par temps sombre lorsque le soleil ne risque pas de flétrir les feuilles. Secouer l'excédent d'eau sur les feuilles. Celles-ci étant duveteuses, ne jamais se servir de lustrant. Dépoussiérer avec une petite brosse.

Empotage et rempotage

Utiliser un mélange à base de terreau. Les deux espèces de gynuras croissent rapidement ; les rempoter au printemps (de fin février à début mars).

Après deux ans, les plantes perdent leur beauté et il vaut mieux les remplacer par de jeunes sujets.

  1. Rempoter les plantes jeunes quand leurs racines se sont multipliées, ainsi qu'au début de leur seconde année. Bien arroser.
  2. Préparer un pot de 2 tailles supérieures, avec couche de drainage et couche de terreau frais humide.
  3. Tenir l'ancien pot d'une main en maintenant le terreau de l'autre. Tapoter le bord du pot : la plante et le terreau sortiront.
  4. Avec un crayon ou un bâtonnet, enlever la terre sans endommager les racines.
  5. Placer les racines sur le terreau du nouveau pot.
  6. Remplir de terreau frais. Recouvrir les racines. Bien tasser. Mettre deux jours à l'ombre, sans eau, pour favoriser l'enracinement.
Bon à savoir : La croissance rapide du gynura impose souvent un premier rempotage 6 mois après l'achat.

Bouturage

  1. Au printemps, couper des boutures pour remplacer les vieilles plantes. Préparer un pot avec une couche de drainage et un mélange de sable et de terreau frais (ou de tourbe).
  2. Choisir un rejeton ou un bout de tige ayant au moins 2 paires de feuilles saines et un bourgeon. Couper sous la 2e paire de feuilles près de la tige principale ; longueur des boutures : 8 à 10 cm.
  3. Préparer les boutures en taillant la tige juste en dessous d'une feuille.
  4. Couper la paire de feuilles la plus basse.
  5. Tremper la coupe dans de la poudre radiculaire aux hormones. Secouer l'excédent.
  6. Avec un bâtonnet ou un crayon, faire de petits trous dans le terreau.
  7. Introduire la bouture, l'extrémité de la tige au fond du trou, les feuilles au ras du terreau.
  8. Bien arroser et recouvrir de polyéthylène soutenu par du fil de fer. Découvrir 5 minutes par jour ; ne jamais laisser le terreau se dessécher. Température : 18 à 21°. Retirer la protection au bout de 21 jours et, si les boutures ont bien pris, rempoter dans du terreau frais.
  9. Les placer dans un endroit chaud à la lumière vive tamisée et garder le mélange tout juste humide.
  10. L'enracinement se fait en deux ou trois semaines. Quatre ou cinq semaines plus tard, commencer les apports bimensuels d'engrais liquide ordinaire.
  11. Lorsque les plants ont pris 15 cm, les rempoter dans un pot de 12 cm rempli de mélange ordinaire et les cultiver comme des sujets adultes.
Bon à savoir : Pour obtenir un plus bel effet, grouper plusieurs plants.

Palissage

  1. Enfoncer une extrémité de l'arceau en fil de fer ou en bambou au bord du pot aux 2/3 de sa profondeur.
  2. Ployer l'arceau et enfoncer l'autre extrémité dans le terreau.
  3. Enrouler avec soin la tige de la plante sur l'arceau.
  4. S'il y a lieu, attacher une ficelle au bas de l'arceau et l'enrouler tout le long de la tige.

De quels problèmes courants peuvent souffrir les Gynuras ?

  1. Feuilles plus vertes que violettes. Trop peu de lumière. Choisir un endroit mieux éclairé.
  2. Taches noires sur les feuilles. On a laissé de l'eau sur les feuilles après vaporisation. Régler le nébuliseur au plus fin et mettre la plante aussitôt à l'ombre.
  3. Feuilles déformées et gluantes, insectes verts. Pucerons. Pulvériser du pyrèthre ou un insecticide systémique.
  4. La plante produit des fleurs orange à l'odeur désagréable. Les feuilles s'abîment. Enlever les fleurs et tous les boutons dès leur apparition.
  5. Plante fatiguée et broussailleuse. La remplacer. Utiliser des rejetons.

Comment choisir sa plante Gynura ?

Choisir des plantes bien touffues, aux pousses nombreuses et d'un beau violet intense. Lorsque leurs couleurs sont pâles, c'est signe qu'elles manquent de lumière. S'assurer, en les achetant, de préférence au début du printemps ou en automne, qu'elles ne sont pas en fleurs.

Description de Gynura Aurantiaca

Gynura Orangé Gynura Aurantiaca
Installez-la en panier suspendu ou tuteurée à des entrelacs de fil de fer. © istock

Plantes vivaces tropicales à port rampant, aux feuilles alternes, lancéolées, acuminées et dentées irrégulièrement sur leurs marges. Les jeunes sujets ont les tiges et les feuilles entièrement recouvertes d'un duvet pourpre qui se ternit sur les vieilles feuilles, au point de laisser voir la partie verte du limbe.

Les fleurs, semblables à de petites marguerites jaune orangé, sont réunies en corymbes et apparaissent souvent sur des plantes cultivées ; étant donné que la couleur des fleurs ne s'harmonise pas du tout avec celle du feuillage, la plante perd beaucoup de sa beauté à l'époque de la floraison ; de plus les tiges s'allongent trop, et la couleur devient terne, aussi les fleurs doivent-elles être enlevées dès qu'elles apparaissent.

Cette plante, d'un grand effet quand elle est jeune, prend un port désordonné avec le temps et il est préférable de la renouveler périodiquement par multiplication. Son ennemi principal est la cochenille cotonneuse qui apparaît inévitablement sur les tiges et à l'aisselle des feuilles, même si les conditions de culture sont excellentes. Voilà donc une raison de plus pour renouveler la plante, car les cochenilles apparaissent surtout à la base des tiges et plus rarement aux extrémités.

A lire sur Minutes Maison :

Aucun commentaire à Gynura aurantiaca (orangé) ou plante de velours

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires