Nid de bourdons dans le jardin : que faire ?

Intrigué par le vol bruyant de bourdons à côté de chez vous, vous avez repéré qu’ils y avaient établi un nid ? Certes, ces pollinisateurs, qui se distinguent des abeilles par leur taille, pratiquement le double de celle des abeilles, doivent être préservés pour leur rôle important, mais il est des cas où l’emplacement de leur nid peut présenter un danger. Dès lors, il peut être nécessaire de le déplacer, voire de l’éradiquer si nécessaire.

Nid De Bourdons
© istock

Le bourdon

Issu de la famille des Apidae, comme l’abeille, le bourdon lui ressemble beaucoup. Voici quelques indications pour essayer de le reconnaître et mieux faire connaissance avec lui.

Caractéristiques physiques

Tout comme l’abeille, il a un corps trapu et velu, mais d’une taille supérieure puisqu’il mesure environ 22 mm pour 11 à 13 mm chez l’abeille. Son corps noir à l’extrémité blanche est barré d’une bande jaune sur le thorax et d’une autre sur le haut de l’abdomen. Ce qui est le plus reconnaissable chez lui, c’est le vrombissement impressionnant produit par son vol.

Le bourdon est-il dangereux ?

Dans sa vie, une seule chose l’intéresse : butiner le pollen des fleurs. Il n’est pas d’un naturel agressif, mais s’il se sent menacé, il pique.

Mais attention, seules les femelles peuvent le faire puisqu’elles sont les seules à être munies d’un dard et, à la différence des abeilles, elles peuvent le faire à plusieurs reprises. Néanmoins, quand vous vous approchez, elle émet d’abord un bruit pour vous prévenir du danger. Les piqûres en elles-mêmes ne sont pas dangereuses, sauf si vous souffrez d’allergies. En dehors du problème de la présence d’un nid chez soi, il convient donc d’ignorer les bourdons autant que possible pour laisser ces excellents pollinisateurs œuvrer.

Le nid de bourdons

Chaque printemps un même cycle recommence : la reine bourdon se met en quête d’une cavité, que ce soit dans une cheminée, un arbre creux, un ancien terrier, une fissure d’un mur, etc., pour fonder sa nouvelle colonie. Le nid de bourdon, qui sert à la fois de garde-manger et de couveuse, se présente sous la forme d’un amas d’enveloppes de cire irrégulières dans lesquelles sont stockés le pollen et le miel.

Les bourdons ne vivant pas en grande colonie, ces nids sont généralement de taille modeste et sont désertés dès l’automne. Dès lors les nouvelles reines fécondées partent hiverner et les ouvrières meurent.

Vous pouvez donc trouver un nid de bourdon dans une cavité de la façade de votre maison, dans votre jardin ou votre potager. Ce qui peut vous alerter, ce sont les allées et venues de ces insectes pollinisateurs, ainsi que l'activité autour du nid, comme les va-et-vient des ouvrières qui apportent du pollen et repartent en chercher. Le pic de leur activité se situe à l’aube et au crépuscule.

La présence d’un nid

Dès lors que vous constatez la présence d’un nid, la première chose à faire est d’éviter de vous en approcher au risque de vous faire piquer par les insectes qui se sentiraient menacés.

Si le lieu où le nid a été bâti est à l’écart des lieux de passage, il peut être laissé pour la saison. Il suffit alors de signaler son emplacement avec un drapeau d’avertissement, par exemple, où carrément une clôture provisoire pour éviter que les enfants ne s’en approchent. De plus, si la saison estivale touche à sa fin, il suffit de patienter quelques semaines ou quelques jours avant que les bourdons ne meurent et que le nid ne soit alors déserté.

Hélas, dans certains cas, l’endroit où il se trouve peut être réellement dangereux et le risque de confrontation avec les humains tellement important qu’il vaut mieux soit le déplacer, soit l’exterminer.

Déplacer un nid de bourdons

Le bourdon fait partie intégrante de la biodiversité et de ce fait, il doit, autant que possible, être préservé. En effet, il contribue aux cultures et donc, à la vie sur terre en pollinisant les plantes. De par l’abondance de ses poils, qui se chargent facilement de pollen avant de le disséminer dans la nature, il est d’ailleurs considéré comme le meilleur des pollinisateurs.

Ainsi, au lieu d’avoir un premier réflexe consistant à vouloir détruire le nid coûte que coûte, demandez-vous s’il ne serait pas possible de le déplacer pour essayer de préserver la colonie. Voici ce que vous devez savoir :

  • Vous pouvez procéder à cette opération de jour ou de nuit.
  • Même si vos intentions sont bonnes, le choc pour la colonie risque d’être tellement important qu’elle mourra.
  • Si le nid se trouve dans un pot de fleurs, un nichoir, etc., il est possible de le déplacer, mais seulement de 1 ou 2 m du lieu d’origine. Sinon, les bourdons pourraient ne pas trouver le nouvel emplacement.
  • Pour vous protéger, il sera nécessaire de prendre des précautions : vous devrez enfiler des vêtements épais qui couvrent la totalité du corps, ainsi que des gants épais et un chapeau d’apiculteur.

Déplacer le nid en journée

Vous pouvez procéder de la manière suivante :

  • Une fois équipé comme vu précédemment, munissez-vous d’une boîte en carton ou en polystyrène dans laquelle vous aurez percé un ou deux trous de deux centimètres de diamètre.
  • Prenez le nid dans vos mains avec précaution et mettez-le dans la boîte en le laissant dans la même position.
  • Posez la boîte à une quarantaine de centimètres de l’endroit où se trouvait le nid et patientez pour laisser aux bourdons le temps de s'habituer à cet emplacement.
  • Vous pouvez ensuite pousser le nid 10 cm plus loin de manière régulière jusqu’à atteindre un emplacement moins dangereux.

Déplacer le nid la nuit

Il est recommandé de procéder la nuit, car le soleil étant couché, les bourdons sont inactifs. Si vous optez pour cette solution, il est préférable d’agir à deux, de manière à ce que la seconde personne puisse tenir une lampe de poche à lumière rouge, une lumière que les bourdons ne voient pas, mais qui vous aidera à voir ce que vous faites. La procédure est ensuite la même que celle vue précédemment.

Les inciter à déménager

Une autre solution consiste à déranger les bourdons pour les pousser à aller ailleurs. Une méthode consiste à faire brûler des plaquettes de soufre à proximité du nid. Les bourdons détestent cela et peuvent éventuellement chercher à partir faire leur nid ailleurs.

Détruire un nid de bourdon

Pour détruire un nid de bourdon, il est recommandé de faire appel à un professionnel. Cette solution doit être envisagée en dernier recours lorsque l’endroit où le nid se trouve est dangereux. Le plus souvent, c’est un insecticide en bombe qui est utilisé.

A lire sur Minutes Maison :

Aucun commentaire à Nid de bourdons dans le jardin : que faire ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires