Loir Dans La Maison
© istock

4 solutions pour se débarrasser d’un loir dans la maison

Vous êtes réveillé la nuit par des bruits dans vos combles ou votre grenier ? Il est tout à fait possible qu’un loir ait élu domicile dans votre habitation. Ce grimpeur très agile, qui est aussi un bon sauteur, apprécie les abris en hauteur. En plus d’être bruyant, il peut occasionner des dégâts. Nous vous proposons de découvrir comment vous en débarrasser sans pour autant le tuer, car il s’agit d’une espèce protégée par la législation européenne.

Minutes Maison Publié le 18/08/21 à 11:08
1

Le loir

Le loir est un rongeur considéré comme nuisible au vu des dégâts qu’il peut occasionner dans une habitation. Il appartient à la famille des Gliridés comme le muscadin et le lérot. Sa taille varie entre 10 et 30 cm en comptant sa queue, et il pèse entre 80 et 200 grammes. Voici quelques-unes des caractéristiques physiques qui peuvent vous aider à le reconnaître :

  • Il possède de petites oreilles rondes.
  • Il est de couleur grise avec du blanc sur le ventre et les joues.
  • Sur les flancs sa couleur tire entre le brun et le roux.
  • Ses yeux, cerclés de noir, sont saillants.
  • La queue du loir se termine par une touffe de poils noirs et blancs bien spécifique à cet animal.
  • Il a une tête allongée avec un museau équipé de moustaches qui lui permettent d’éviter les obstacles dans le noir.
  • Il est un très bon grimpeur grâce à la substance sécrétée sous ses pattes. Celle-ci est gluante et collante.

Quelques autres informations pour encore mieux le connaître :

  • Son espérance de vie est de 7 à 9 ans.
  • C’est un animal qui hiberne d’octobre à avril dans un nid créé dans le sol. Sinon, il vit essentiellement la nuit.
  • Il est omnivore et se nourrit de fruits, de graines, d'œufs, de larves, etc..
  • Pour effrayer les prédateurs, le loir claque très vite des dents en émettant des cris aigus. Il peut aussi siffler pour prévenir ses congénères. Il peut aussi grogner ou encore ronfler.
  • Lorsqu’il est attrapé par la queue, celle-ci se détache.
  • La reproduction a lieu entre juin et août et une femelle peut donner naissance à un nombre de bébés compris entre 2 et 9.

Identifier sa présence et ses nuisances

Pour savoir si vous avez un loir dans votre habitation, inutile de mener une enquête approfondie, vous pouvez vous fier à certains signes.

  • La nuit vous percevez des grattements dans les arbres du jardin, dans les cloisons ou dans le grenier, les combles, la toiture.
  • Vous pouvez constater que des câbles électriques sont rongés.
  • L’isolant présent peut être détérioré.
  • Il se peut que vous le croisiez, mais c’est plutôt rare, car il est généralement assez prudent.

Les nuisances causées par le loir sont de plusieurs ordres :

  • Sur le plan sonore : le bruit qu’il fait lorsqu’il circule au-dessus de votre tête ou dans les cloisons tout au long de la nuit peut devenir très dérangeant.
  • Sur le plan matériel : il peut dégrader les circuits électriques, mais aussi rendre l’isolation inefficace en la grignotant. En s’attaquant aux cloisons, il peut aussi fragiliser la structure de l’habitation.
  • Sur le plan de la santé : les déjections des loirs peuvent occasionner des problèmes de santé tels que la salmonellose.

Pour toutes ces raisons, il est normal de souhaiter les chasser de votre habitation.

Loir
© istock

Chasser le loir de votre logement

Il existe différentes solutions pour vous débarrasser d’un loir qui se serait invité dans votre domicile, sans pour autant le tuer.

L’appareil à ultrasons

Bien connus, ces appareils émettent des sons qui vont être gênants pour l’animal sans être perceptible par l’homme. Vous pouvez en installer plusieurs selon la superficie à couvrir. De plus, les ultrasons ne traversent pas les parois. Il est important de bien les choisir pour profiter d’un équipement qui répondra à vos besoins. Généralement, ils fonctionnent sur pile ou à l'énergie solaire. L'efficacité va dépendre du type de modèle choisi. L’inconvénient est qu’il est possible que le loir s’accoutume aux ultrasons.

Les pièges de capture

On trouve également dans les magasins de bricolage ou les jardineries, des pièges sous forme de cages qui permettent de capturer le loir sans le blesser.

  1. Pour manipuler le piège, portez des gants et essayez de le toucher le moins possible. La présence de votre odeur rendrait l’animal méfiant.
  2. Installez un appât dans le piège, par exemple, un fruit et placez-le dans un endroit fréquenté par le ou les loirs.
  3. Une fois capturé, emmenez le loir dans un bois ou un champ assez éloigné des habitations et relâchez-le.
  4. Il faut surveiller régulièrement le piège pour libérer l’animal au plus vite une fois celui-ci piégé sinon, il risque de mourir.

Les raticides

Le loir est une espèce protégée par des textes législatifs européens, en conséquence, si vous souhaitez vous débarrasser d’un loir en le tuant, vous avez l’obligation de demander l’autorisation auprès de votre préfecture. Si vous obtenez cette autorisation, vous avez alors la possibilité d’utiliser du raticide. Il vous suffit de le placer sur les lieux de passage du loir. Pensez à retirer ensuite le cadavre.

Faire appel à un professionnel

Enfin, il est possible de faire appel à un professionnel qui pourra vous aider à chasser le ou les loirs qui ont élu domicile chez vous. En effet, grâce à ses connaissances, il pourra vous en débarrasser rapidement.

Prévenir contre la présence des loirs

Pour éviter qu’un loir ne vienne s’installer chez vous, vous pouvez prendre quelques mesures. En effet, grâce à son agilité, accéder à votre toiture pour y créer un nid douillet ne lui pose aucun problème : il est donc nécessaire de l’empêcher de l’atteindre.

  • Si vous avez des plantes grimpantes le long d’un mur, veillez à les entretenir de manière à ce qu’elles ne permettent pas l’accès aux combles. Pour cela, il faut les tailler 1 m en dessous de l’endroit où les loirs pourraient entrer.
  • Si vous avez des ouvertures de plus de 2 cm, installez un grillage fin pour le boucher.
  • Sur le toit, les tuiles canal offrent généralement au loir un espace suffisant pour lui permettre de se faufiler. Vous pouvez les obstruer en utilisant un dispositif en métal.
  • Ne laissez aucune nourriture dans les combles ou les greniers.

A lire sur Minutes Maison :

Aucun commentaire à 4 solutions pour se débarrasser d’un loir dans la maison

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires