À quelle hauteur installer une main courante ?

Pour être fonctionnelle, mais aussi sécuritaire, la rampe d’escalier murale, aussi appelée main courante, doit être installée dans le respect de certaines règles. À l’image d’un garde-corps, elle contribue à éviter les chutes, mais à la différence de celui-ci, elle est fixée directement sur le mur de la montée d’escalier. Pour vous assurer de la fonctionnalité de votre main courante, nous vous proposons donc de découvrir à quelle hauteur l’installer.

Hauteur Main Courante Escalier
© istock

La main courante

Selon sa configuration, un escalier peut être équipé de mains courantes et/ou de garde-corps. La rampe qui est fixée au mur le long d’une montée d’escalier est une main courante, alors que la rampe fixée directement sur l’escalier, en l’absence d’un mur, est un garde-corps. Qu’il s’agisse d’un garde-corps ou d’une main courante, mais nous parlerons ici, plus précisément, de la main courante, leur présence permet non seulement de protéger les usagers contre une chute dans l’escalier, mais également de guider les personnes non-voyantes ou malvoyantes, les personnes à mobilité réduite ou encore les personnes âgées et les enfants. La main courante est donc d’une grande importance. Elle doit donc être installée solidement pour remplir parfaitement sa fonction de guidage, d’appui, mais aussi de sécurisation de l’escalier. Pour être conforme, elle doit respecter la norme NFP 01-012.

La hauteur d’installation idéale d’une main courante

Dans les habitations privées, la norme préconise une installation de la main courante à une hauteur comprise entre 0,80 m et 1 m. Cette hauteur se prend à partir du nez de marche. Néanmoins, la hauteur idéale est de 0,90 cm, car elle permet une utilisation efficace de la main courante. En plus de la hauteur, il est nécessaire de s’assurer que l’espace entre le mur et la rambarde est lui aussi optimal pour ne pas s’égratigner la main contre le mur. Pour cela, il est préférable de laisser 5 à 8 cm entre les deux pour le passage de la main.

La longueur de la main courante

Pour déterminer la longueur de votre main courante, il est nécessaire de vous baser sur la longueur de votre montée d’escalier. En effet, à minima, la longueur de la rampe doit être déterminée de manière à ce qu’elle arrive au niveau du nez de la dernière marche et de la première marche. Il est cependant recommandé d’inclure un prolongement d’au moins 300 mm. Votre main-courante dépasse alors de la première et de la dernière marches. Néanmoins, selon la configuration de la cage d’escalier, il n’est pas toujours possible d’intégrer ce prolongement sans créer d’obstacles pour la circulation.

Escalier Main Courante
© istock

Les recommandations

Parmi les recommandations, voici ce qui est suggéré :

  • Pour permettre de mieux distinguer la main courante, il peut être intéressant de créer un contraste visuel. Ce peut être en jouant sur la couleur, sur la différence de matériaux ou par le biais d’un éclairage à LED, par exemple.
  • Il est nécessaire de faciliter la prise en main de la main courante, elle doit donc être rigide et continue.
  • Il est nécessaire de veiller à ce qu’elle reste en bon état. Cela est important pour éviter qu’elle ne cède sous la pression et qu’elle n’occasionne des coupures ou autres blessures lorsque l’on fait glisser sa main dessus.
  • Il est préférable qu’elle ait une forme arrondie et, de préférence, un diamètre de 4 cm.
  • Pour éviter tout risque d’accident, elle doit être ininterrompue. Les mains courantes constituées de plusieurs éléments ne devront pas présenter un espacement trop important entre ceux-ci pour ne pas risquer de désorienter un usager qui aurait des troubles de la vue. De plus, une crosse de terminaison permet de marquer la fin de la zone sécurisée.
  • Pour les constructions neuves, mais aussi les établissements recevant du public (ERP), il est nécessaire d’avoir une main courante de chaque côté de l’escalier. L’espace entre les deux mains courantes doit alors être de 1,20 m. Dans les ERP, lorsqu’il s'agit d’ajouter une seconde main courante, il est nécessaire de s’assurer que la largeur entre les deux n’est pas inférieure à 1 m. Si c’est le cas, une seule main courante est exigée.
  • Pour les personnes à mobilité réduite (PMR), on suit, dans les établissements de soins, les mêmes règles que pour les ERP, à quelques différences près.

A lire sur Minutes Maison :

Aucun commentaire à À quelle hauteur installer une main courante ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires