Les douches à l’italienne obligatoires dans les logements neufs à partir de 2021

Depuis le 11 septembre 2019, un « arrêté douche » oblige les constructeurs à poser une douche à l’italienne ou tout au moins à en faciliter l’installation, dans la salle de bain de tous les logements neufs, à partir de janvier 2021. Cette nouvelle mesure qui inquiète le secteur de la construction vise à répondre aux besoins des personnes âgées ou handicapées. Les constructeurs redoutent le surcoût entrainé par cette disposition.

Minutes Maison Publié le 11/10/20 à 08:39
Douche Italienne
© istock

La douche à l’italienne : un luxe ou un élément de confort ?

La douche à l’italienne représente un rêve pour de nombreux Français. Malheureusement, souvent, elle demande des travaux importants, les logements n’étant pas adaptés et de ce fait un budget conséquent. C’est pour cette raison que cet arrêté risque de remporter tous les suffrages auprès du public. En effet, aussi esthétique que pratique, cet équipement sanitaire est réellement plébiscité.

Bien entendu, la baignoire reste une possibilité, mais la salle de bain devra être conçue pour accueillir facilement une douche à l’italienne dès que vous le souhaitez. Dès janvier 2021, ce système devra être présent dans les maisons individuelles en lotissement ou dédiées à la location et les appartements en rez-de-chaussée. Le dispositif sera ensuite étendu en juillet de la même année à l’entièreté des appartements desservis par un ascenseur.

Une longue réflexion du gouvernement

La douche à l’italienne, grâce à son absence de rebord, permet aux personnes en situation de handicap de rentrer dans la douche avec leur fauteuil. Elle est également plus fonctionnelle pour les personnes âgées valides qui ne risquent plus de trébucher en sortant ou en entrant dans la douche. L’objectif est donc clairement de rendre la salle de bain accessible à tous.

Durant de longs mois, le ministère du Logement et le Comité interministériel du Handicap ont travaillé, main dans la main pour apporter une solution à ce problème. Une mesure fondamentale pour le ministre du Logement de cette époque, Julien Denormandie. C’est une manière d’encourager le maintien à domicile des personnes âgées ou à mobilité réduite.

Le but est de pouvoir rendre l’accès à la douche à l’italienne plus simple. Que ce soit au moment de la construction ou plus tard, des travaux extrêmement simples et rapides suffiront pour l’installer. Le principe repose sur le fait de mettre un siphon de sol sur lequel une baignoire pourra se brancher directement. L’évacuation de la douche sera également prévue bien entendu. Une précision très importante : il est bien notifié que la zone de douche accessible ne comporte aucun ressaut.

Une maison qui est construite par des propriétaires privés pour y vivre n’est pas assujettie à cette obligation.

Douche Italienne
© istock

Les professionnels sur la réserve

Les professionnels du secteur sont sceptiques pour plusieurs raisons :

  • Ils s’inquiètent notamment du surcoût qu’entraineront ces travaux. En effet, dans cette installation, il faut faire une chape flottante de 7 à 10 cm de béton, un siphon de sol spécifique et une étanchéité totale de la pièce.
  • D’autre part, la plupart des plans devront être revus et corrigés en raison du volume de sécurité électrique exigé, et difficile à mettre en place, dans le cadre des salles d’eau à la superficie réduite. De ce fait, les prises de courant ne peuvent plus être installées pour le sèche-cheveux, le lave-linge, etc. Dans certains cas le périmètre de sécurité requis par la douche italienne correspond à la superficie totale de la pièce.
  • Enfin, le dernier argument lié à cet arrêté vient des assureurs qui font remarquer que les contentieux en rapport avec les dégâts des eaux et aux infiltrations augmenteraient avec cette installation.

L’Agence Qualité Construction dans un cahier d’observation datant de juin 2019 démontrait une progression réelle des désordres liés aux équipements sanitaires. En effet, les malfaçons sont passées de 1 % durant la période comprise entre 1995 et 2005, à 6 %, entre 2016 et 2018. Elle laisse entendre que ce problème pourrait être lié à une plus grande présence de douches à l’italienne présentant au niveau des liaisons avec les murs, des défauts d’étanchéité. C’est ce qu’affirme Catherine Labat, experte construction chez Neoxa.

A lire sur Minutes Maison :

Aucun commentaire à Les douches à l’italienne obligatoires dans les logements neufs à partir de 2021

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires