Immobilier : hausse importante des ventes

Comme dans de nombreux secteurs, le confinement a signé l’arrêt des acquisitions dans l’immobilier. Plus de visites, plus de signatures de compromis, difficile de travailler dans ces conditions. Depuis le marché a explosé, mais attention, effet confinement, cette augmentation des transactions concerne essentiellement les maisons ! L’envie de se mettre au vert est bien réelle après avoir passé deux mois enfermé dans des petits appartements.

Minutes Maison Publié le 03/10/20 à 20:04
Hausse Vente Immobilier
© istock

Les maisons remportent tous les suffrages !

L’immobilier a connu un vrai regain d’activité et les grands gagnants sont incontestablement les maisons avec 19.6 % de vente en plus, au troisième trimestre, par rapport à la même époque en 2019. Ces chiffres sont calculés sur l’ensemble du territoire français par le réseau Century 21. En revanche, les ventes d’appartements restent à la traine avec une hausse tout de même, mais plus modeste, puisque de 3.7 %.

La demande demeure plus importante que l’offre au niveau national. De ce fait, fatalement les prix continuent d’augmenter. Ce phénomène est cependant assez mesuré avec une hausse de 1.5 % pour les maisons et de 2.6 %, pour les appartements.

Une grande ligne est évidemment de mise : les acheteurs sont à la recherche de verdure et d’espace. L’exode urbain favorise deux départements parmi les plus dynamiques : la Seine-et-Marne et le Val-d’Oise. Si celui-ci reste essentiellement parisien, il touche également certaines métropoles.

Ayant passé le confinement dans leur appartement et dans des superficies souvent restreintes, les acquéreurs ont envie de mètres carrés supplémentaires et de jardin. Cet constat s’applique principalement aux cadres, âgés de 30/40 ans. Ils ont dans la plupart des cas la possibilité de travailler de chez eux et ils désirent que la famille s’épanouisse dans une habitation vaste et confortable.

L’acquisition s’appliquant aux primo-accédants ouvriers et employés représente toujours la même part du marché. La situation actuelle évoque celle des années 70, période où explose l’attrait pour les lotissements et maisons phénix.

Century 21 observe un lent atterrissage des prix. Le tarif d’une maison est estimé en moyenne à 244 216 euros en France et 207 730 euros pour un appartement. Ce record a une explication toute simple : les maisons présentent une superficie de 118.4 mètres carrés, soit 2.4 mètres carrés de plus.

Les taux d’intérêt des crédits restent attractifs et les acheteurs utilisent au maximum leur capacité d’emprunt. Pour être plus précis, Century 21 fait remarquer que la quotité du financement augmente de 4.2 % par rapport à la même période en 2019. Pour l’instant, le marché des maisons secondaires évolue peu, ne correspondant qu'à 7.1 % des achats.

Pige Immobiliere
© istock

L’essor du télétravail : quel est son influence ?

Le télétravail qui a connu une expansion importante durant le confinement entre en ligne de compte certainement dans l’évolution du marché de l’immobilier. Il permet de s’éloigner physiquement de son bureau grâce aux liaisons en train et à un réseau Internet performant. Les villes à moins de 2 heures de TGV bénéficient d’un regain d’intérêt.

Un exemple est caractéristique de la nouvelle tendance : à Dreux, des maisons en vente depuis 2 ans sont parties en quelques heures, sans visite. Les acheteurs sont des couples de Parisiens qui ont trouvé le prix attractif contrairement aux locaux qui les considéraient comme étant trop chères.

Effondrement du marché parisien : conséquence de l’exode rural

Paris échappe à ce dynamisme puisque l’activité a connu une baisse de 17.9 % au troisième trimestre 2020. Les prix ont continué d’augmenter de 4.6 % par rapport au troisième trimestre 2019. Le prix moyen au mètre carré est de 10 527 euros.

L’Ile-de-France enregistre un pic d’activité avec 13.5 % de transactions en plus pour les maisons et 6.6 % pour les appartements. Les prix augmentent de 10 % pour les maisons et de 9.8 % pour les appartements, portant ainsi le prix au mètre carré respectivement à 3 247 euros le mètre carré et à 4 281 euros le mètre carré. Quant au placement dans la pierre, il suscite de nouveau un engouement avec plus 15 % dans l’investissement locatif, un record jamais atteint dans la région francilienne.

A lire sur Minutes Maison :

Aucun commentaire à Immobilier : hausse importante des ventes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires