Que faire au jardin en juillet ?

Généralement synonyme de longues journées ensoleillées et, pour certains, de vacances, le mois de juillet incite à se prélasser à l’extérieur. Cependant, si ce mois est essentiellement celui où vous récoltez le fruit de vos efforts printaniers, c’est aussi celui où de nombreuses « petites tâches ménagères » sont à effectuer dans le jardin. Voyons cela plus en détail.

Zoé Beaugrand Publié le 02/07/24 à 11:02
Jardin En Juillet
© istock

Petit coup de projecteur sur le mois de juillet

Eh voilà, l’été tant attendu est enfin là et la végétation estivale bat son plein, que ce soit au jardin, au potager, sur un balcon ou sur une terrasse. Dès que le soleil pointe le bout de son nez, le mercure peut rapidement monter et nous ne trouvons plus que le courage de nous réfugier dans les espaces ombragées pour nous y ressourcer ou de piquer une tête dans la piscine pour nous rafraîchir.

Cela tombe bien, car au mois de juillet, rien de bien urgent à faire au jardin. Toutefois, vous ne devez pas pour autant délaisser ces espaces dans lesquels vous avez œuvré tout au long du printemps, car ils risquent de dépérir si vous les abandonnez totalement. En effet, entre les vagues de chaleur, les orages de plus en plus violents et souvent accompagnés de vent, les insectes qui apprécient ce garde-manger à ciel ouvert et les plantes adventices qui s’en donnent à cœur joie, vos plantations ont grand besoin d’être préservées, surveillées et entretenues.

Sans parler des récoltes qui sont à faire pour ne pas perdre le fruit de vos efforts !

Le jardin d’ornement au mois de juillet

De manière générale, le plus grand risque que court votre jardin d’ornement au mois de juillet est celui lié à la chaleur. Votre tâche la plus importante à effectuer au jardin d’ornement consiste donc à assurer à vos plantes l’humidité dont elles ont besoin.

Voici les tâches auxquelles vous consacrer dans votre jardin d’ornement en juillet :

  • Arroser : si vous avez opté pour des plantes résistantes à la sécheresse, veillez malgré tout à les arroser les deux premières années pour leur permettre de bien s’enraciner avant de les laisser livrées à elles-mêmes.
  • Pailler : il peut également se révéler utile d’installer une couche épaisse de paillage autour du pied des plantes ou arbustes les plus sensibles à la sécheresse pour arriver à leur assurer une certaine humidité.
  • Débroussailler : si vous habitez dans le sud, pensez à procéder au débroussaillage pour limiter les risques d’incendie.
  • Éliminer les fleurs fanées : faites-le au fur et à mesure afin de favoriser l’apparition de nouvelles fleurs.
  • Tuteurer : certaines plantes, comme les dahlias, les glaïeuls, etc., peuvent avoir besoin d’être tuteurés.
  • Bouturer : c’est le moment de faire des boutures d’hortensia ou de lavande, entre autres.
  • Semer : semez des bisannuelles, comme des giroflées, des lupins, des ancolies, etc. pour préparer le printemps prochain.
  • Diviser : vous pouvez diviser des touffes d’iris, de primevères, etc..
  • Planter : vous pouvez planter des bulbes d’automne.
  • Surveiller : attention à l’apparition d’araignées rouges sur les conifères ou de pucerons sur certaines de vos plantes !

Le potager au mois de juillet

Là non plus, ce ne sont pas des tâches harassantes qui vous attendent, mais une multitude de petites tâches essentielles à la survie et à la bonne santé de vos plants :

  • Récolter : astreignez-vous à un un suivi quasi quotidien des différentes cultures. Vous pourrez ainsi profiter des récoltes au fur et à mesure.
  • Désherber : arrachez les mauvaises herbes régulièrement pour ne pas les laisser envahir vos plantations et entrer en concurrence avec celles-ci.
  • Tuteurer : au fur et à mesure que certaines plantes vont se développer, comme les tomates entre autres, il sera nécessaire de les fixer pour éviter qu’elles ne cèdent sous leur poids.
  • Tailler : il est nécessaire de procéder à la taille de certains végétaux pour favoriser la fructification, comme les concombres, les tomates, etc..
  • Arroser : là encore, l’arrosage régulier peut être nécessaire en fonction de la météo. Si le sol n’est pas paillé, il sera alors nécessaire de griffer la terre pour casser la croûte et favoriser la pénétration de l’eau dans le sol. Lors des arrosages, évitez de mouiller les feuilles pour éviter l’apparition de maladies.
  • Protéger : vous pouvez protéger les cultures fragiles des rayons brûlants du soleil en mettant des cagettes dessus. Vous pouvez également miser sur l’association des cultures afin que certaines plantes plus hautes offrent de l’ombre aux plantes plus basses et plus fragiles.
  • Semer : dès qu’une parcelle se libère, pensez à semer des engrais verts, comme la luzerne, le trèfle blanc, la moutarde blanche, la phacélie, le sarrasin, le lupin et le fenugrec. Vous pouvez également continuer d’effectuer certains semis comme les carottes, les radis, les laitues, etc., afin de bénéficier de récoltes étalées. Vous pouvez effectuer les derniers semis de haricots.
  • Éclaircir : éclaircissez les semis qui en ont besoin.
  • Surveiller : attention à l’apparition de doryphores et au mildiou.

Le verger en juillet

Voici les tâches qui vous attendent dans votre verger :

  • Tailler : si vous n’avez pas encore procéder à la taille de vos arbres fruitiers, il est encore temps de le faire. Par ailleurs, si vos framboisiers non remontants ont déjà produit des fruits, débarrassez-les de leurs cannes.
  • Éclaircir : sur vos poiriers ou vos pommiers, entre autres, pensez à supprimer les fruits en excès afin d’assurer le développement de ceux qui resteront. Eh oui, cela peut faire mal au cœur de supprimer certains fruits, mais c’est préférable, car si les fruits sont en trop grande abondance à un endroit, ils ne pourront pas se développer pleinement.
  • Arroser : cela concerne essentiellement les framboisiers, car leurs racines ne vont pas suffisamment en profondeur pour trouver de l’eau.
  • S’occuper de la vigne : vérifiez que votre vigne est correctement attachée. Dégagez les jeunes grappes que vous pouvez éventuellement protéger des coups de bec des oiseaux en les couvrant d’une pochette.

Le balcon et la terrasse en juillet

Vous ne possédez pas un jardin, mais un balcon ou une terrasse fleuris ? Là encore, entre vos séances de farniente, il est nécessaire de bien suivre vos plantes :

  • Arroser : la culture en pots nécessite des arrosages plus fréquents, car le substrat a tendance à sécher rapidement. Privilégiez des pots en terre cuite, plutôt que des pots en plastique qui vont chauffer rapidement.
  • Pailler : installez un paillage à la surface du substrat pour limiter l’évaporation.
  • Éliminer les fleurs fanées : si vous cultivez des plantes à fleurs, veillez à supprimer les fleurs à mesure qu’elles fanent. Vous pourrez ainsi profiter de nouvelles fleurs tout au long de la saison.
Zoe Beaugrand

Zoé, rédactrice passionnée par le jardinage et l'aménagement extérieur. À travers mes mots, je tente de transformer chaque coin de verdure en une histoire. Écrire, pour moi, c'est semer des graines d'inspiration.

A lire sur Minutes Maison :

Aucun commentaire à Que faire au jardin en juillet ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires