Les avantages et inconvénients du radiateur en fonte

Séduit par le design du radiateur fonte ? Envie de le coupler à votre pompe à chaleur ou votre chaudière ? Découvrez tous les avantages – et quelques inconvénients du radiateur en fonte.

Sandrine Dauchez Publié le 28/06/24 à 15:57
Radiateur En Fonte
© istock

Comment fonctionne un radiateur en fonte ?

Le principe du radiateur en fonte repose sur un phénomène d’inertie. Il s’agit de la capacité d’une matière à garder la chaleur. La fonte est, de longue date, connue pour ses capacités à garder la chaleur. Rappelez-vous des cuisinières en fonte de nos grands-mères !

Le principe est de chauffer l’eau par l’intermédiaire d’une chaudière. L’eau montée en température vient ensuite alimenter le chauffage en fonte, ce qui induit une chaleur homogène et douce. La diffusion de la chaleur continue de se produire même une fois le radiateur éteint, ce qui fait de ce type de chauffage un équipement économique.

À savoir : Il est possible de profiter de l’inertie de la fonte tout en se chauffant à l’électricité en choisissant des radiateurs électriques à inertie fonte. Notez toutefois que ces radiateurs de style fonte sont le plus souvent conçus à base d’acier.

Quels sont les avantages de ce mode de chauffage ?

Design et esthétisme

Le radiateur en fonte s’intègre plutôt bien dans tous les styles de déco d’intérieur. Loin des modèles de radiateurs des années 70 que l’on qualifiait de grille-pains et qui étaient énergivores, le radiateur en fonte offre toute une gamme de modèles et peut même être peint pour se fondre dans votre décor ou garder son aspect métal, très tendance !

Un matériau recyclable et durable

Il ne fait aucun doute que la fonte est un matériau solide et que ce type de radiateur pourra vous durer longtemps. C’est aussi un matériau recyclable : bon pour l’environnement !

Une bonne conductivité thermique et une bonne inertie

La fonte est un matériau qui offre une excellente conductivité thermique (50 à 55 W/m°C). L’eau contenue dans ce type de radiateur offre une bonne inertie, deux éléments qui distinguent les radiateurs en fonte des radiateurs en acier.

Un bon confort thermique

L’inertie thermique des radiateurs en fonte permet la diffusion d’une chaleur douce et homogène dans chaque pièce. De plus, il n’assèche pas l’air contrairement à d’autres types de radiateurs.

Un radiateur économique

La diffusion lente et progressive de la chaleur qui perdure une fois le radiateur éteint permet de faire de bonnes économies sur la facture d’électricité.

Compatibilité avec tous les types de chaudières et les PAC

Qu’il s’agisse d’une chaudière bois ou d’une chaudière fioul ou gaz, ce type de radiateur est compatible. Il l’est aussi avec toutes les pompes à chaleur (PAC).

Les limites du radiateur en fonte

Le poids de la fonte et l’encombrement du radiateur

La fonte est un matériau plus lourd que le fer, ce qui rend le déplacement de ces types de radiateurs un peu plus contraignant. Ils sont aussi souvent plus volumineux.

La diffusion de la chaleur

Grâce à sa force d’inertie, la chaleur se diffuse encore après avoir éteint le radiateur en fonte. Cela peut parfois être un inconvénient si l’on souhaite couper la diffusion de chaleur.

Un choix de radiateur un peu plus coûteux

A l’achat, un radiateur en fonte coûte plus cher par rapport à un modèle en aluminium ou en acier. Il faut toutefois retenir que cet investissement de départ peut vite être rentabilisé du fait que les factures d’énergie seront réduites avec l’installation de ce type de chauffage.

Nécessité d’un entretien régulier (purge, traitement anti-rouille)

La purge des radiateurs doit se faire régulièrement afin d’éviter les bulles d’air dans le circuit qui peuvent ralentir la circulation de l’eau chaude. Un indice consiste à écouter le bruit qu’occasionne un radiateur qui a besoin d’une purge. Faire les purges au bon moment vous évitera un surcroît de consommation. Un traitement anti-rouille régulier est également nécessaire pour pallier au phénomène d’oxydation de la fonte.

Combien coûte l’installation d’un radiateur en fonte ?

Les critères à prendre en compte

Pour déterminer le coût de revient de l’installation d’un radiateur en fonte, il faut tenir compte de plusieurs critères :

  • modèle de radiateur ;
  • design et marque ;
  • taille,
  • puissance…

Le coût de la main d’œuvre peut varier selon la localité (peut être plus cher à Paris et région parisienne par rapport à la province par exemple). Le mieux est de faire une demande de devis auprès de 2 ou 3 chauffagistes.

Fourchette moyenne

Les gammes de radiateurs en fonte étant nombreuses, la fourchette de prix est assez large avec un prix plancher autour de 250 euros et un prix maximum pouvant atteindre 1 700 euros (achat et installation).

L’installation seule oscille entre 80 et 300 euros selon le type de radiateur et la technicité de la mise en service.

L’installation n’est pas éligible aux aides financières de l’État, à moins de coupler celle-ci au remplacement d’un ancien équipement de chauffe et de bénéficier ainsi d’aides à la rénovation.

En associant en plus vos radiateurs en fonte à une pompe à chaleur ou une chaudière THPE, vous pourrez faire des économies d’énergie, ce que le gouvernement encourage par l’octroi d’aides (exemple : MaPrimeRénov’, TVA réduite ou encore Eco-PTZ).

Comment choisir la bonne taille de radiateur ?

Le choix de la bonne taille de vos radiateurs en fonte dépend de plusieurs critères, notamment :

  • savoir évaluer le niveau d’isolation thermique dans chaque pièce et les déperditions pouvant exister en cas de défaut d’isolation ;
  • savoir à quel emplacement on va faire installer le radiateur en fonte pour déterminer la taille de l’équipement ;
  • ce type d’équipement tient aussi compte de la température de l’eau qui va circuler dans le circuit interne.

Quant au choix de la puissance d’un radiateur en fonte, on la choisit en fonction de la pièce de destination. Par exemple, pour équiper une chambre, on aura besoin de valeurs moyennes comprises entre 25 et 35 W/m³, tandis que pour chauffer une salle de bains, on opte plutôt pour des valeurs moyennes entre 40 et 50 W/m³.

Ce type de radiateur est-il adapté à une rénovation énergétique ?

Lorsque l’on a un projet de rénovation et que l’on doit changer de système de chauffage, il est important de commencer par vérifier l’isolation thermique de l’habitat. En effet, si les déperditions de chaleur sont importantes, vous risquez d’acheter un équipement de chauffage qui sera surdimensionné par rapport à vos besoins réels. Il est donc toujours conseillé de commencer par faire une bonne isolation thermique avant de changer ses équipements de chauffage.

Si vous avez prévu l’installation de radiateurs en fonte, ils peuvent être couplés avec une chaudière ou une pompe à chaleur de votre choix mais les plus écologiques – donc, ouvrant droit à des aides financières de l’état – sont :

  • la chaudière à gaz TPHE (Très Haute Performance Énergétique) : économies réalisables pouvant aller jusqu’à 30 % sur la facture d’énergie ;
  • la pompe à chaleur (PAC Air/Eau) qui peut être utilisée pour les besoins de chauffage et parfois d’ECS (Eau Chaude Sanitaire). L’économie réalisable annuellement sur les factures d’énergie peuvent être en moyenne de 1000 euros.

Le radiateur en fonte d’occasion : oui ou non ?

L’heure est à la récup’ et à l’anti-gaspi ! Qu’en est-il pour le chauffage en fonte d’occasion ? Valable ou pas ?

Récupérer des anciens modèles dans le cadre d’une rénovation afin de créer une décoration classique et moderne avec des modèles plus datés donne beaucoup de cachet à un intérieur, d’autant que les anciens chauffages en fonte s’ornent souvent de motifs décoratifs et artistiques très particuliers.

On en trouve d’ailleurs encore de la fin du 19ème siècle. Bien rénovés, il peuvent parfaitement être opérationnels. Il suffit juste de remplacer les principales pièces d’usures comme les joints ou les câbles et pièces de raccordement. Ceci fait, on peut obtenir des radiateurs aussi performants que si l’on investit dans des modèles neufs.

Que se passe-t-il si je change de chauffage ?

SI vous avez déjà des radiateurs en fonte et que vous avez un projet de changement de chauffage, vous pourrez garder vos radiateurs en fonte sous certaines conditions !

Pour les radiateurs en fonte haute température, il est possible de les utiliser avec l’un des équipements suivants :

  • une chaudière biomasse,
  • une chaudière gaz et condensation,
  • une pompe à chaleur haute température.

La chaudière fioul tendant à disparaître, les nouvelles installations de chauffage ne la prenne plus en compte bien qu’elle soit compatible avec le radiateur en fonte.

Les radiateurs en fonte basse température ne peuvent être couplés avec des équipements basse température. Il faudra donc choisir un système à basse température comme la chaudière basse température ou les pompes à chaleur basse température, en particulier la PAC eau/eau.

Les radiateurs en fonte ont de nombreux atouts, notamment leur compatibilité avec des équipements de chauffage récents et permettent de faire des économies sur la facture tout en obtenant un bon confort thermique.

A lire sur Minutes Maison :

Aucun commentaire à Les avantages et inconvénients du radiateur en fonte

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires