Comment déposer un parquet flottant ?

Vous envisagez de changer de revêtement de sol. Découvrez comment faire la dépose de votre parquet flottant, les outils nécessaires et la technique à suivre.

Sandrine Dauchez Publié le 10/07/24 à 14:49
Dépose Parquet Flottant
© istock

Quels sont les différents types de parquets ?

Le parquet massif

Pour les puristes, le véritable revêtement méritant l’appellation parquet est celui en bois noble (souvent du chêne, mais aussi du châtaignier, du frêne, du merisier ou de l’érable). On le désigne sous le nom de parquet massif. C’est un revêtement qui se retrouve fréquemment dans les anciennes demeures avec, souvent, une pose clouée même s’il peut aussi être collé. Son épaisseur totale est d’environ 20 à 23 mm.

Le parquet contrecollé

Le parquet contrecollé que l’on appelle aussi parquet multicouche se présente avec 3 couches :  une sous-couche en bois tendre, une couche intermédiaire en bois de résineux et une couche supérieure – ou couche d’usure - en bois noble (chêne, merisier, frêne). L’épaisseur totale est comprise entre 10 et 16 mm. Sa pose peut être collée ou flottante.

Le parquet stratifié

Le parquet stratifié ou parquet flottant imite bien le parquet mais n’est pas constitué de bois noble. Sa couche d’aggloméré est recouverte d’une couche imitation bois décorative. Pour sa pose, on peut soit le clipser, soit le coller. On parle de pose flottante.

A quoi correspond le parquet flottant ?

Définition

Le parquet flottant correspond à une technique de pose où le parquet n’a pas besoin d’être soit collé au sol, soit cloué. Ce type de pose n’est pas adapté pour un parquet massif. Les autres types de parquet peuvent être installés avec une pose flottante. Pour tenir, sans être fixées au sol, les lames de parquet sont assemblées les unes aux autres au moyen de languettes, ou parfois de rainures.

À noter : Certains parquets peuvent avoir une pose flottante qui utilise un système de clipsage.

Quand et pourquoi décider de déposer le parquet flottant ?

Soit par choix personnel ou envie de passer à un autre revêtement, soit parce que le parquet actuel s’est dégradé au fil du temps, on peut avoir besoin d’enlever ce revêtement afin de le remplacer.

A part le bois massif qui dure des années, les autres types de parquets sont moins durables (une vingtaine d’années pour un stratifié contre plusieurs centaines d’années pour un parquet massif).

Sachez aussi que, si le parquet massif peut être poncé pour un entretien régulier, il n’est pas possible de poncer un parquet stratifié.

Si vous décidez de changer votre parquet stratifié pour un parquet massif, sachez que ce dernier représente un investissement valorisant votre bien immobilier.

Les raisons pour lesquelles on souhaite souvent faire la dépose d’un parquet flottant sont par exemple :

  • l’envie de changer de revêtement pour passer à un carrelage ou la pose d’une moquette ;
  • la détérioration due à un dégât des eaux ;
  • une usure normale du parquet ;
  • une pose mal faite ;
  • une rénovation et agrandissement de maison ;
  • des travaux de type isolation thermique ou acoustique du sol ;
  • la pose d’un chauffage par le sol.

Les étapes de la dépose d’un parquet flottant

Une fois que vous avez rassemblé les outils et l’équipement nécessaires, la dépose du parquet flottant est assez facile à faire.

Préparation des outils et équipements

Pour déposer votre parquet flottant, il vous faut :

  • un tire-lame ;
  • une tenaille ;
  • un ciseau à bois ;
  • une cale de petite taille ;
  • une paire de lunettes de protection ;
  • un masque de protection ;
  • des gants ;
  • des genouillères (travail à genoux long et pouvant être douloureux)

Etapes pour déposer le parquet flottant

ETAPE 1 : retirer les barres de seuil et les plinthes

Si les plinthes de vos murs sont collées, vous allez utiliser votre petite cale. Il suffit de la positionner à l’intersection de deux plinthes afin de ne pas endommager les murs, puis de venir appliquer votre ciseau à bois exactement contre la cale. La pointe du ciseau vient s’insérer entre le mur et la plinthe. En faisant levier, la plinthe peut alors être décollée du mur.

Dans le cas de plinthes clouées, la procédure est la même sauf que l’on va ôter les clous en se servant d’une tenaille.

Pour enlever délicatement les barres de seuils, on procède de la même façon qu’avec les plinthes en utilisant la cale. Cette fois, on vient la plaquer contre le sol, puis on glisse le ciseau à bois sous la barre pour faire levier et pouvoir l’enlever, en même temps que l’on appuie sur la cale.

ETAPE 2 : retirer les lames de parquet

La pose d’un parquet flottant se fait souvent en clipsant les lames entre elles. La dépose, va tout simplement se faire en déclipsant les lames.

Pour cela, on utilise un tire-lame que l’on va placer dans le joint de dilatation. Ce joint sera visible dès lors que vous aurez préalablement ôté les plinthes car il se trouve en-dessous. Commencez ainsi par enlever la première lame contre le mur en accédant à ce joint.

Important : Il faut procéder avec minutie car les joints peuvent être fragiles.

La aussi, la manipulation consiste à faire levier avec le tire-lame en place.

Procédez ainsi, lame après lame, pour chaque rangée, sans précipitation pour ne pas les abîmer.

ETAPE 3 : dépose de la sous-couche

Une fois que toutes les lames ont été enlevées, il ne reste plus qu’à s’occuper de la sous-couche.

Pour faire sa dépose, il suffit d’enrouler les bandes.

Une fois ceci fait, il ne reste plus qu’à vérifier l’état du sol et à nettoyer le support avant de pouvoir installer un nouveau revêtement.

Que faire des chutes de la dépose de parquet flottant ?

Une fois que la dépose est terminée, la question est de savoir que faire des lames et autres chutes qui résultent de cette dépose ?

Si les chutes ne sont pas endommagées, ce qui peut être le cas, si vous avez réussi votre dépose sans trop de casse, vous pourrez réutiliser les chutes pour une autre pièce par exemple. Sinon, il est possible de les mettre en vente sur un site permettant de revendre des matériaux de seconde main.

Vous pouvez les stocker pour un usage ultérieur en les rassemblant par paquets de dix lames par exemple et en les rangeant dans un endroit sec.

On peut également innover dans le domaine de la création en réutilisant les lames de la dépose pour faire une déco ou pour construire des étagères.

D’un point de vue écologique, la réutilisation et même la revente ont tout bon. Cependant, si vous n’avez pas de temps et pas la place de stocker, le mieux est d’apporter les chutes en déchetterie. C’est une solution, certes moins écologique, mais qui est plus raisonnable que de jeter ses chutes de parquet n’importe où.

Le démontage d’un parquet flottant n’est pas si complexe qu’il y paraît mais il est important de travailler avec méthode et sans précipitation afin d’éviter d’endommager vos lames, d’autant plus si vous souhaitez ensuite les réutiliser ou les mettre en vente.

A lire sur Minutes Maison :

Aucun commentaire à Comment déposer un parquet flottant ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires