Comment entretenir et nettoyer le jonc de mer ?

Découvrez toutes les particularités et les avantages du jonc de mer et quelles sont les meilleures astuces pour entretenir un revêtement de sol ou un tapis en jonc de mer.

Sandrine Dauchez Publié le 24/06/24 à 11:47
Jonc De Mer
© istock

Qu’est-ce que le jonc de mer ?

Lorsque l’on évoque le jonc de mer, on parle d’une matière naturelle qui sert aussi bien pour les revêtements de sol et les tapis que pour les meubles.

Issue d’une plante aquatique de zones marécageuses des mers d’Asie, cette matière constituée de fibres naturelles est tissée, puis tressée après avoir été récoltée et séchée dans les règles de l’art. Le jonc de mer séduit par son aspect naturel et esthétique. On aime aussi sa durabilité mais il faudra particulièrement veiller à son entretien, notamment lorsqu’il est exposé à l’humidité de nos maisons et appartements.

Avantages et inconvénients du jonc de mer

Comme le sisal, le jonc de mer rencontre un succès grandissant du fait de son aspect très esthétique et de son côté naturel.

Les avantages du jonc de mer

  • Naturel et esthétique : un tapis en jonc de mer apporte immédiatement une touche naturelle et discrète sur un sol un peu fade. En revêtement de sol, la couleur naturelle et typique de cette matière et sa texture donnent à une pièce un caractère unique. Il s’adapte à tous les styles, modernes ou plus rustiques.
  • Écologique : le jonc de mer est une matière naturelle et renouvelable. Pas étonnant qu’on le rencontre de plus en plus dans nos décorations d’intérieur !
  • Longévité : s’il est bien entretenu, le jonc de mer est très résistant à l’usure et offre une grande solidité.
  • Hypoallergénique : les personnes allergiques le préfèrent à d’autres fibres. Contrairement aux fibres synthétiques, le jonc de mer ne retient pas les poussières, allergènes et acariens. Cela ne dispense toutefois pas de l’entretenir régulièrement, notamment pour éviter les moisissures qui peuvent se former à la surface.
  • Facile à entretenir : au quotidien, l’entretien d’un jonc de mer peut se satisfaire d’un nettoyage à l’aspirateur.

Les inconvénients du jonc de mer

  • Manque de confort sous les pieds : pour celles et ceux qui aiment se promener à pieds nus dans leur intérieur, le jonc de mer n’a pas une texture très douce. Son contact sous les pieds peut sembler manquer de confort.
  • Taches : lorsqu’un accident arrive, il est important d’agir vite et d’utiliser des produits adaptés pour enlever les taches. Le jonc de mer peut être plus difficile à entretenir et enlever les taches peut s’avérer un peu compliqué.
  • Ennemi de l’humidité : paradoxalement, cette fibre naturelle issue d’un milieu aquatique est sensible à l’humidité, lorsque celle-ci est en excès dans une pièce. C’est pourquoi, le jonc de mer est à éviter dans les pièces humides (cuisine, salle de bains).
Notre conseil : Si vous souhaitez tout de même adopter cette matière naturelle et tendance dans la salle de bain, suivez les conseils de cet article !

Quelles sont les précautions à prendre avec le jonc de mer ?

Conseils pour prendre soin de votre jonc de mer

Dans toutes les pièces, mais en particulier dans la salle de bain ou la cuisine si vous y faites poser un jonc de mer, il faudra veiller à avoir une bonne ventilation afin d’éviter tout problème de moisissure.

Outre l’aspiration quotidienne de votre revêtement de sol en jonc de mer ou de vos tapis, il est nécessaire de prévoir des séances d’entretien en profondeur (environ 4 fois par an). Ce nettoyage en profondeur peut se faire simplement avec du vinaigre blanc additionné d’un peu de liquide vaisselle, en évitant toujours l’excès d’eau et en veillant à un séchage minutieux après l’opération d’entretien du jonc de mer.

À savoir : Le jonc de mer, une fois mouillé, peut s’avérer dangereux car glissant. Il faudra donc bien le sécher et privilégier l’emploi d’un tapis antidérapant pour éviter tout risque de chute.

Nettoyage et entretien du jonc de mer

Pour garder son bel aspect, le plus longtemps possible, à votre jonc de mer, il conviendra de lui apporter tous les soins nécessaires, non seulement avec un entretien quotidien, mais aussi avec des nettoyages en profondeur, plusieurs fois dans l’année.

Le nettoyage quotidien

Ce nettoyage permet l’éliminer poussières, cheveux et poils d’animaux sur votre jonc de mer, soit en utilisant simplement un aspirateur, soit en se servant d’une brosse à poils souples. Dans tous les cas, il faut éviter de décaper la surface car vous pourriez abîmer les fibres de votre jonc de mer.

Une fois par semaine, vous pouvez également passer une serpillière légèrement humide pour rendre son éclat à votre jonc de mer, en évitant toutefois le trop-plein d’eau.

La ventilation de la pièce est indispensable pour éviter les risques de moisissures. Ouvrez largement les fenêtres chaque jour et, d’autant plus, après avoir nettoyé votre jonc de mer à l’eau.

Conseils pour éliminer les taches et les moisissures sur un jonc de mer

Enlever les taches sur le jonc de mer

Même en prenant un maximum de précautions, il peut arriver que des taches apparaissent sur votre tapis ou votre revêtement de sol en jonc de mer. En fonction du type de tache, on va adapter la technique pour éliminer la tache sans endommager la fibre du jonc de mer.

  • Encre : votre stylo a coulé et vous avez taché votre jonc de mer ? Vous pouvez enlever la tache en commençant par éliminer l’excédent d’encre avec un papier absorbant et éviter que l’encre n’imprègne trop la fibre en profondeur. Ceci fait, utilisez du jus de citron et mettez-en suffisamment à l’emplacement de la tache. Frottez délicatement avec un chiffon doux avant de rincer à l’eau claire puis de sécher à nouveau.
  • Graisses : beurre ou sauce grasse tombée sur le jonc de mer peuvent tacher et rendre votre revêtement inesthétique. Après avoir enlevé le surplus de graisse, utilisez du bicarbonate de soude et laissez-le quelques minutes sur la tache en posant un papier absorbant dessus. Vous pouvez également utiliser du talc ou de la farine de la même manière. Posez ensuite délicatement un fer chaud pour finir d’absorber tout résidu graisseux. Renouvelez l’opération si nécessaire.
  • Boue : comme tous les tapis, votre revêtement de sol en jonc de mer n’est pas à l’abri des conséquences du mauvais temps extérieur et lorsque l’on marche avec des chaussures boueuses, on peut salir le jonc de mer. L’idéal, est de laisser sécher la boue, puis d’ôter celle-ci avec une brosse douce ou à l’aspirateur. Ceci fait, si vous constatez qu’il reste, malgré tout, une tache, faites-la simplement disparaître avec un chiffon imbibé légèrement d’un mélange eau savonneuse/jus de citron.
  • Huile : comme pour les taches de graisse, une tache d’huile peut imprégner votre tapis en jonc de mer et le rendre inesthétique si vous n’agissez pas immédiatement. Commencez, là aussi, par absorber le surplus avec un papier absorbant, puis utilisez un peu d’ammoniaque sur un chiffon propre et doux et frottez la tache d’huile et son contour externe. Rincez ensuite à l’eau claire et séchez votre tapis.
  • Taches de couleur : une tache de jus de fruits peut être éliminée en employant de l’eau oxygénée et en frottant délicatement avec un chiffon doux.

Vous viendrez également à bout des taches tenaces en vous servant simplement de jus de citron ou de vinaigre blanc. Appliquez l’un ou l’autre sur la tache avant de rincer à l’eau claire puis de sécher votre jonc de mer.

Enlever les moisissures sur le jonc de mer

Lorsque la ventilation est insuffisante, on peut voir apparaître des taches de moisissure dues à l’humidité.

Il existe des solutions pour les éliminer au moyen de produits naturels.

Versez dans un récipient un mélange de vinaigre blanc additionné de quelques gouttes d’huile essentielle de Tea Tree (Arbre à thé). Imbibez légèrement un chiffon doux et frottez délicatement la tache de moisi. Vous pouvez aussi utiliser une brosse douce.

Lorsque les moisissures sont bien parties, rincez à l’eau claire avant de sécher méticuleusement avec un papier absorbant, un chiffon sec ou un séchoir à cheveux.

Comment entretenir un jonc de mer : le nettoyage en profondeur

Le nettoyage en profondeur se fait environ tous les 3 à 4 mois.

  • Pour cela, on va commencer par aspirer la surface du revêtement de sol ou du tapis en jonc de mer avec un aspirateur.
  • On prépare ensuite dans un seau, un mélange de liquide vaisselle (pas d’excès pour éviter d’avoir trop de mousse) et d’ammoniaque (1/2 litre pour un seau d’eau). On lave son sol avec ce mélange eau/ammoniaque/liquide vaisselle avant de bien le rincer à l’eau claire.
  • On peut ensuite absorber l’humidité restant avec un papier absorbant ou un chiffon propre et sec. Le truc est d’utiliser un sèche cheveux pour être certain d’avoir éliminé tout résidu d’humidité qui pourrait occasionner des moisissures.
  • Lorsque le temps est sec, on pense à ouvrir les fenêtres pour accélérer le séchage.
  • L’utilisation unique d’un nettoyeur vapeur est aussi intéressante pour conjuguer : propreté sans produits et nettoyage impeccable sans excès d’eau.

Le jonc de mer est un revêtement de sol naturel et durable qui donne un bel aspect à un salon ou une chambre. Il doit s’entretenir régulièrement mais est assez résistant, même si l’on doit éviter de l’exposer à l’humidité en veillant toujours à le mettre dans une pièce bien ventilée.

A lire sur Minutes Maison :

Aucun commentaire à Comment entretenir et nettoyer le jonc de mer ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires