Qu’est-ce que le pétrichor à l’origine de « l’odeur de la pluie » ?

Ce mot « pétrichor », dont le « ch » se prononce K comme dans chorale, ne vous dit rien ? Et pourtant, il recouvre un phénomène bien connu qui a imprimé notre mémoire olfactive collective et continue de le faire : l’odeur singulière qui se dégage des sols mouillés et de la végétation après une averse, bien que l’eau n’ait pas d’odeur. On dit alors que l’on sent la pluie, découvrez ce phénomène plus en détail.

Zoé Beaugrand Publié le 29/02/24 à 11:28
Gouttes de pluie sur fond de forêt verte
© istock

Pétrichor, définition du terme

C’est en 1964 que deux chercheurs australiens, la chimiste Isabel Joy Bear et le minéralogiste Richard G. Thomas, ont introduit, pour la première fois, ce terme dans la littérature scientifique. Ce mot anglais « petrichor », dont la variante orthographique française est « petrichor », ils l’ont forgé à partir de deux mots du grec ancien : « petra » qui signifie rocher et « ikhor » qui désigne un fluide immatériel doré qui coule dans les veines des divinités grecques à la place du sang.

Ainsi, dans la revue Nature, ils se sont servis de ce nouveau terme qu’ils venaient de créer pour décrire l’odeur si singulière, à la fois fraîche et musquée, ainsi que terreuse et végétale, qui émane du sol lorsque la pluie tombe sur un sol sec et ce, qu’il soit nu ou recouvert de pavés, de goudron, de dalles, etc..

D’où vient cette odeur de pluie ?

Nous l’avons vu le terme pétrichor décrit la marque olfactive que laisse la pluie après qu’elle soit tombée. Dans la mesure où l’eau n’a pas d’odeur, on peut se demander d’où cette marque provient. Ce phénomène provient de la combinaison de plusieurs processus physico-chimiques qui se mettent en œuvre quand il pleut sur un sol qui n’a pas été mouillé depuis un certain temps.

En effet, l’une des conditions nécessaires à l’émanation de cette odeur est que le sol soit sec. Voici un bref aperçu de ces processus qui entrent en jeu parallèlement pour donner naissance à cette odeur de pluie :

  1. Les plantes sécrètent une huile végétale pour se protéger. Durant les périodes sèches, cette huile s’accumule sur les feuilles, puis est libérée dans le sol. La germination et la croissance des graines sont ainsi ralenties, ce qui permet aux plantes de mettre un frein à une concurrence excessive pour l’eau. Dès lors qu’il se met à pleuvoir, ces huiles sont libérées dans l’air sous forme d’aérosol.
  2. Des micro-organismes, les actinobactéries et les cyanobactéries, sont présents dans le sol. Lorsqu’ils produisent des spores, une substance chimique appelée géosmine est produite. Elle se caractérise par une odeur très forte de terre et de musc qui peut être très facilement détectée par les êtres humains. Lorsque la pluie tombe et frappe le sol, la géosmine s’évapore en dégageant son odeur qui est transportée dans les airs.
  3. De plus, le sol est une surface poreuse qui emprisonne des bulles d’air. Lorsqu’il pleut, elles remontent à la surface du sol et éclatent. Ce phénomène produit de minuscules aérosols qui contiennent des particules et des composés du sol. Les aérosols, les huiles et la géosmine vont alors se mélanger pour produire l’odeur du pétrichor.

L’intensité et la nature du pétrichor varient selon les régions. En effet, en fonction du type de sol, de végétation présente, mais aussi d’autres facteurs, l’odeur ne sera pas exactement la même, mais le mécanisme général reste le même. Il faut ensuite comprendre que cette odeur est transportée dans les airs jusque dans des zones où il ne pleut pas encore, ce qui permet à certaines personnes plus sensibles à cette odeur de dire qu’elles sentent venir la pluie.

Le pétrichor, une madeleine de Proust

Un grand nombre de personnes, et peut-être que vous en faites partie, apprécient l’odeur du petrichor et l’on peut se demander pourquoi. Différentes théories sont mises en avant pour expliquer le succès de cette odeur. Nous vous les présentons ici :

  • L’une de ces théories suggère que l’attirance pour l’odeur de la pluie serait liée à nos ancêtres. En effet, grandement dépendant de l’eau de pluie que ce soit pour leurs besoins quotidiens, mais aussi pour les cultures. Pour eux, la pluie était synonyme de vie et de survie et ils ont sans doute associé cette odeur à l’arrivée imminente de la pluie.
  • Cette odeur peut également être liée à des souvenirs d’enfance. En effet, les odeurs déclenchent des souvenirs puissants qui peuvent être associés à des moments agréables.
  • L’odeur de la pluie peut aussi permettre à certaines personnes de se reconnecter à la nature dans un monde où ce besoin a tendance à se faire sentir.
  • Enfin, une autre théorie souligne que l’odeur de géosmine qui compose le pétrichor attire les humains. En effet, nous sommes sensibles à cette molécule et cela pourrait expliquer pourquoi nous apprécions cette odeur de pluie.
Zoe Beaugrand

Zoé, rédactrice passionnée par le jardinage et l'aménagement extérieur. À travers mes mots, je tente de transformer chaque coin de verdure en une histoire. Écrire, pour moi, c'est semer des graines d'inspiration.

A lire sur Minutes Maison :

Aucun commentaire à Qu’est-ce que le pétrichor à l’origine de « l’odeur de la pluie » ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires