11 choses à faire pour préparer son jardin pour l’hiver

L’automne s’est installé, vos plantes annuelles ne sont plus loin d’arrêter de fleurir, vos vivaces commencent à entrer en dormance, les moments passés à l’extérieur ne seront bientôt plus qu’un tendre souvenir, il est donc temps de préparer votre jardin pour l’hiver de manière à pouvoir à nouveau en profiter au retour des beaux jours. Nous vous proposons de découvrir les différentes tâches à réaliser pendant cette période pour préparer le sol à un sommeil réparateur.

Zoé Beaugrand Publié le 08/10/23 à 15:00
Tailler Arbre Pour L'hiver
© istock

Tondre la pelouse

Même si la pousse de votre gazon commence à ralentir sous l’effet de la fraîcheur nocturne, il sera important de réaliser une dernière tonte avant les premières gelées en veillant à conserver une hauteur d’herbe suffisante. Par hauteur d’herbe suffisante, il faut comprendre une hauteur de 4 à 5 cm, qui permet de préserver l’herbe des éventuelles maladies.

Une fois votre pelouse tondue, consacrez un peu de temps au nettoyage et à l’entretien de votre tondeuse, ainsi qu’à ceux de vos autres outils, comme le coupe-bordure, le taille-haie, etc., avant de les remiser dans un endroit sec et protégé du froid, de préférence.

Nettoyer les différentes zones du jardin

Au jardin, mais aussi au potager, vous devez procéder au nettoyage des différentes plates-bandes. Cela revient à arracher les herbes indésirables qui se sont développées, à supprimer les fleurs fanées, à arracher les végétaux morts, ou, au potager ceux qui ne donneront plus de légumes. Vous pouvez les mettre au compost.

Pailler avant l’hiver

Après avoir soigneusement nettoyé les plates-bandes, il est important de recouvrir d’un paillage les zones mises à nu. Cela vous permettra de garder un sol souple et d’empêcher la repousse des mauvaises herbes.

Vous pouvez simplement mettre des feuilles mortes, de la paille, etc.. Vous pouvez aussi installer ce paillage au pied des plantes, des arbres et des arbustes.

Non seulement les racines seront protégées du froid, mais l’humidité sera maintenue et la pousse des mauvaises herbes ralentie. Une épaisseur de 3 à 5 cm sera suffisante au pied des vivaces et vous pouvez mettre une dizaine de centimètres au pied des arbres et des arbustes.

Repenser vos massifs

Dès le mois de septembre, vous pouvez planter différents bulbes, comme des tulipes, des jonquilles, des crocus, etc.. Ils aideront votre jardin à retrouver des couleurs dès l’arrivée du printemps.

Pour bien les planter, référez-vous aux indications précisées sur l’emballage. En effet, en fonction des espèces, il est nécessaire de planter les bulbes à une certaine profondeur et en respectant une certaine distance. En automne, vous pouvez également procéder à différentes plantations pour agrémenter vos massifs et votre jardin.

Ramasser les feuilles

Il est important de ne pas laisser les feuilles mortes sur place, surtout si elles sont sur votre pelouse, en effet en se décomposant sur celle-ci elles risquent de l’abîmer et d’être à l’origine de grandes plaques jaunes.

Par ailleurs, ce tapis en décomposition pourrait attirer les insectes et les maladies. Vous devez donc procéder à un ratissage régulier pour retirer les feuilles mortes au fur et à mesure qu’elles tombent. Ne les jetez pas, mais déposez-les dans votre compost ou utilisez-les en guise de paillage.

Bac Compost Feuilles Mortes
© istock

Tailler les plantes qui en ont besoin

Certains arbres et arbustes nécessitent une taille en automne. C’est donc le moment de réaliser cette taille avant les premières gelées. Pour certains, ce sera fait pour un an, alors que pour les végétaux qui nécessitent deux tailles par an, ils devront à nouveau être taillés au printemps.

Pensez à bien vous renseigner, certains arbustes ne doivent surtout pas être taillés en automne. C’est le cas, par exemple, du forsythia qui doit être taillé dès la fin de sa floraison pour en profiter à nouveau dès le printemps suivant.

Rentrer les plantes frileuses

Certaines plantes, comme les cactus, les fuchsias, les lauriers-roses, ne supportent pas le gel. Elles doivent donc être installées à l’abri des rigueurs de l’hiver avant l’arrivée des premières gelées. Vous pouvez ainsi les installer dans une véranda ou dans une serre après les avoir débarrassées de leurs fleurs fanées, de leurs feuilles mortes, etc.. Tout au long de l’hiver, veillez à aérer quotidiennement la pièce pour renouveler l’air.

Protéger du froid les végétaux qui restent à l’extérieur

Vous ne pouvez bien évidemment pas mettre à l’abri tous les végétaux de votre jardin, car tout n’est pas cultivé en pot. Certains sont capables de supporter le froid et les intempéries, mais d’autres sont moins résistants et devront être protégés pour résister à l’hiver.

Pour les arbres, les arbustes ou les plantes qui en ont besoin, vous pouvez opter pour des voiles d’hivernage. Cette solution permet à la plante de respirer tout en la protégeant des gelées et des vents froids. Si vous n’avez ni véranda ni serre, cela peut également être une solution pour protéger vos plantes en pot.

Ranger tout ce qui est sensible aux intempéries

Il est important de procéder au nettoyage et à la désinfection des différents outils avant de les ranger pour l’hiver. C’est également le moment de mettre à l’abri votre mobilier de jardin pour le préserver jusqu’à l’année prochaine. Si vous ne disposez pas d’un abri dans lequel l’entreposer, vous pouvez recouvrir les différents éléments de bâches prévues à cet effet.

Pensez également à vidanger le système d’arrosage et à protéger les arrivées d’eau extérieures pour éviter les problèmes de gel.

Nourrir le sol

Pour nourrir le sol pendant la mauvaise saison et l’aider à se régénérer, apportez-lui de la matière organique. Ce peut être du compost ou du fumier. Le compost répandu mûr ou demi-mûr sera simplement étalé au sol et griffé rapidement. Il va apporter de l’humus, ainsi que des éléments nutritifs aux plantes. Au potager, attention à ne pas mettre de compost dans les parcelles où seront plantés les fèves, les pois, les haricots, l’ail et l’oignon.

Procéder aux récoltes

Avant l’hiver, c’est également la dernière ligne droite pour procéder aux dernières récoltes des légumes d’été et de ceux de la saison. Si vous prévoyez des récoltes importantes, anticipez-les de manière à être prêt(e) à conditionner les légumes pour les conserver. Si vous avez des plantes aromatiques en pleine terre, mettez-les en pot afin de pouvoir les mettre à l’abri à l’intérieur comme le basilic, entre autres.

Zoe Beaugrand

Zoé, rédactrice passionnée par le jardinage et l'aménagement extérieur. À travers mes mots, je tente de transformer chaque coin de verdure en une histoire. Écrire, pour moi, c'est semer des graines d'inspiration.

A lire sur Minutes Maison :

Aucun commentaire à 11 choses à faire pour préparer son jardin pour l’hiver

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires