Quelles sont les aides financières pour l’installation d’un poêle à granulés ?

Face au réchauffement climatique et à l’inflation, les poêles à granulés séduisent de plus en plus de français. Il faut bien dire qu’ils présentent de nombreux avantages en termes d’environnement, d’efficacité et d’économie. Certes, l’achat et l’installation représentent un coût non négligeable, mais différentes aides financières sont en place. Le point dans cet article.

poêle à granulés dans la maison
© istock

Les avantages à installer un poêle à granulés

Nous l’avons dit, les poêles à granulés présentent divers avantages, mais voyons-les plus en détail. Ces poêles sont :

  • écologiques : les granulés sont considérés comme une ressource verte dans la mesure où ils sont issus de déchets non utilisés du bois, comme les copeaux ou les sciures ;
  • efficaces : le taux de rendement est de 80 % et les granulés se caractérisent par une combustion parfaite. De plus, l’utilisation et l’entretien sont simples ;
  • économiques : vous pouvez espérer jusqu’à 30 % d’économie sur vos factures de chauffage.

Ajoutons à cela que les poêles à granulés sont de plus en plus esthétiques et se déclinent en de nombreux modèles pour répondre à tous les goûts.

Les poêles à granulés éligibles aux aides

Pour l’achat et l’installation de ce type de chauffage d’appoint que sont les poêles à granulés, vous pouvez bénéficier d’une aide financière à condition que le poêle de votre choix réponde aux critères suivants :

  • Le logo « Flamme verte » doit être apposé sur l’équipement. Ce signe permet de garantir les performances environnementales, mais aussi énergétiques du poêle à granulés choisi. Cette condition d’attribution des aides étant incontournable, soyez vigilant au moment du choix de votre poêle.
  • Il convient également de distinguer les poêles à granulés des poêles à bois. Si les deux fonctionnent par combustion, le premier nécessite des granulés, aussi appelés « pellet », alors que dans le second, ce sont des bûches qui sont brûlées. Les poêles à bois offrent un rendement un peu inférieur à celui des poêles à granulés. Néanmoins, les deux peuvent être éligibles aux aides financières.
  • Pour être sûr de bénéficier des aides, vous devez passer par un professionnel certifié Qualibois pour l’achat et l’installation de votre poêle. Il saura vous orienter vers un modèle dont l’efficacité et le niveau de pollution répondent aux exigences à respecter.
  • Voici un récapitulatif des critères techniques à respecter pour l’éligibilité du poêle à granulés :

Critères d’éligibilité

Poêle à granulés

Rendement énergétique ≥ 87 %
Émissions de monoxyde de carbone ≥ 300 mg/Nm3
Émissions de particules ≤ 30 mg/Nm3
Efficacité énergétique saisonnière (ETAS) 80 %

Les conditions d’attribution

Pour bénéficier des aides, il est nécessaire de bien lire les conditions d’attribution en amont.

  • Les demandes d’aide doivent être réalisées avant la signature du devis. Soyez très vigilant sur ce point. Il est nécessaire de monter votre dossier de demande d’aide avant de vous engager auprès de l’artisan en signant le devis.
  • Il est nécessaire de passer par un professionnel RGE avec la certification Qualibois. Il est reconnaissable grâce au logo apposé sur son véhicule, la vitrine de son magasin, etc.. Comme évoqué précédemment, un professionnel de ce type a suivi une formation spécifique qui lui permet de connaître les critères techniques nécessaires à l’obtention des aides. Privilégiez un artisan à proximité du logement dans lequel vous souhaitez faire installer un poêle à bois.
  • Votre logement, que vous soyez locataire ou propriétaire, doit déjà être existant et avoir au moins 15 ans. De plus, son bilan énergétique doit le classer comme étant énergivore. Certaines aides sont aussi accessible pour les logements de plus de 2 ans. Les logements neufs sont exclus de ces programmes d’aide.
  • Enfin, l’attribution ou non de ces aides est conditionnée par vos revenus, par exemple, les foyers les plus aisés en sont exclus. Par ailleurs, le montant auquel vous avez droit est calculé par rapport à vos revenus, ce qui veut dire que les familles plus modestes pourront bénéficier d’aides plus conséquentes. Sachez que la proportionnalité est différente entre les revenus des personnes vivant en Île de France et ceux des personnes vivant dans d’autres régions.

Les aides financières

Il existe différentes aides financières disponibles. Les montants varient selon les revenus du foyer.

MaPrimeRénov’

Cette prime est une aide à la rénovation énergétique proposée par France Rénov’. Elle permet aux propriétaires de procéder à des rénovations permettant une amélioration énergétique de leur logement, comme l’installation d’un système de chauffage performant, mais aussi l’isolation thermique. Dans le cas du poêle à granulés, le montant de l’aide est calculé en fonction de vos revenus, mais aussi du gain écologique obtenu.

Un conseiller France Rénov’ est mis à disposition afin de vous accompagner dans ces démarches et vous conseiller. Pour bénéficier de cette aide, il est nécessaire de procéder à la demande via le site du gouvernement. Vous pouvez déposer une demande en tant que propriétaire occupant, propriétaire bailleur ou encore syndicat de copropriétaires.

Les certificats d’économies d’énergie (CEE)

Il s’agit d’une aide proposée par les fournisseurs d’énergie aux particuliers propriétaires d’un logement. Ils permettent de financer une partie des travaux de rénovation énergétique, comme l’installation d’un poêle à granulés. Il s’agit des fournisseurs d’électricité, de gaz, de carburants automobiles, etc.. C’est une aide qui peut être cumulée avec d’autres aides financières.

À noter : N’hésitez pas à comparer les aides proposées par les différents fournisseurs, car leurs montants et leur application peuvent être différents.

L’aide du Fonds Air Bois

Si votre logement est équipé d’un foyer de cheminée ouvert ou d’un vieil appareil de chauffage à bois qui n’est plus performant, il est alors possible de le changer pour un système plus performant et moins polluant en bénéficiant de l’aide Fond Air Bois. C’est une aide qui est mise à disposition par certaines collectivités, en collaboration avec l’ADEME, l’objectif étant de limiter la pollution sur certains territoires.

Pour connaître les conditions d'éligibilité, vous pouvez vous renseigner auprès d’un conseiller France Rénov’. Cette aide varie entre 1 000 et 2 000 €, car son montant dépend des collectivités et peut être soumis aux conditions de ressources.

Éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ)

Pour financer les travaux de rénovation énergétique, il est possible de bénéficier du prêt Éco-PTZ. accordé par certaines banques. Ce prêt a l’avantage d’être sans intérêt. Le montant maximal de ce prêt s’élève à 50 000 €. Il est attribué sans condition de ressources au propriétaire occupant ou bailleur d’un logement de plus de 2 ans, et peut être utilisé dans le cadre de travaux de rénovation ponctuelle, comme l’amélioration des performances énergétiques sur un poste tel que l’isolation de la toiture, ainsi que dans le cadre de travaux de rénovation globale.

Cette solution de financement des travaux énergétiques peut être cumulée avec certaines aides comme MaPrimeRénov’, entre autres. Pour en bénéficier, vous devez vous adresser à une banque qui est sous convention avec l’État. La liste est disponible sur le site du Service Public. Là encore, vous pouvez vous renseigner auprès d’un conseiller France Rénov’.

La TVA à taux réduit

Pour les poêles à granulés dont les critères remplissent les exigences permettant d’obtenir un crédit d’impôt, la TVA est réduite à 5,5 % à condition de passer par un professionnel certifié RGE. Si vous achetez votre poêle vous-même, vous ne pourrez pas en bénéficier.

A lire sur Minutes Maison :

Aucun commentaire à Quelles sont les aides financières pour l’installation d’un poêle à granulés ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires