Comment peindre au rouleau ?

Si vous avez décidé de vous lancer dans des travaux et que vous avez une ou plusieurs surfaces planes assez ou très importantes à peindre, en optant pour la peinture au rouleau, vous serez non seulement plus efficace et rapide, mais le résultat sera plus uniforme et à la hauteur de vos attentes. Mais encore faut-il utiliser la bonne technique et le bon outil ! Nous vous expliquons tout ici.

Peindre Au Rouleau
© istock

Le choix du rouleau

Un rouleau se compose d’un manche qui peut être dans différents matériaux et de différentes longueurs, et d’un manchon. Outre votre habileté à peindre, une grande part du succès de votre entreprise résidera dans la qualité de la peinture choisie et dans le rouleau utilisé. Vous allez donc devoir en choisir un adapté aux divers critères : le type de peinture utilisé, le type de support à peindre, le résultat final souhaité.

Quel type de manchon ?

  • Manchon à poils très courts : les fibres mesurent entre 5 et 6 mm. Il convient pour appliquer une laque ou une peinture brillante sur des portes ou des meubles. Aussi appelés « rouleaux laqueurs », ils permettent une finition parfaitement lisse.
  • Manchon à poils courts : les fibres du manchon mesurent entre 8 et 11 mm. Ce type de manchon permet de repeindre une surface lisse et d’obtenir un résultat uniforme.
  • Manchon à poils longs : les fibres du manchon mesurent entre 12 et 14 mm. Ce type de manchon est utile pour peindre des surfaces présentant du relief comme du lambris, de la toile de verre, du crépis, etc..
  • Manchon nid d’abeille et manchon à picots : ces deux types de manchon permettent de créer un effet crépi ou un effet décoratif.

Quel manchon pour quelle peinture ?

  • Les manchons en mousse sont très utiles pour appliquer les vernis et les résines. Ils peuvent être appliqués sur n’importe quel support lisse.
  • Les manchons en fibres synthétiques sont généralement destinés à l’application d’une peinture acrylique ou à l’eau.
  • Les manchons en fibres mélangées sont généralement destinés à l’application d’une peinture à l’huile.
  • Les manchons en fibres naturelles conviennent à tous les types de peinture.
  • Il faut aussi savoir que certaines marques ont adopté un code couleur. Par exemple, dans la marque Zolpan, une rayure jaune sur le manchon indique qu’il doit être utilisé pour appliquer une peinture glycéro, alors qu’une rayure verte ou bleue indique qu’il est destiné aux peintures à l’eau.

Quelle taille de rouleau ?

Il existe également différentes tailles de rouleau qui permettent de s’adapter à vos besoins en fonction de votre chantier. Généralement, le format classique est de 180 mm, mais il faut savoir qu’il en existe des plus petits ou des plus grands. Par ailleurs, si vous devez peindre un plafond ou un mur, pensez au rouleau à manche télescopique. Il vous simplifiera la vie !

À lire également : Comment peindre à l’éponge ?

Le reste du matériel

Pour pouvoir peindre correctement votre surface, en plus du rouleau, vous devez prévoir le matériel suivant :

  • Un pinceau à rechampir qui vous permettra de faire les angles. Il doit être choisi en fonction du support.
  • Du papier de masquage qui vous permettra de protéger les zones que vous ne souhaitez pas peindre.
  • Une bâche de protection est également recommandée pour protéger le sol et, le cas échéant, les meubles.
  • La peinture doit être choisie en fonction de la surface à peindre. Pour un plafond, privilégiez une peinture mate. Si vous souhaitez pouvoir nettoyer les murs, veillez à choisir une peinture lessivable.
  • Généralement, il est également nécessaire d’appliquer une sous-couche.
  • Il vous faudra également un bac dans lequel mettre votre peinture. Vous pouvez opter pour une cuvette que vous devrez équiper d’une grille à essorer ou pour un bac plat avec une zone d’essorage prévue pour votre rouleau.

À savoir pour un résultat optimal

Pour un résultat optimal, quelques règles doivent être respectées.

  • Pour peindre, il est nécessaire que la température à l’intérieur de la pièce soit comprise entre 8 et 35 °C. L’hygrométrie relative doit être inférieure à 70 %. Ces conditions vous permettront d’éviter de nombreux désagréments lors de l’application de votre peinture.
  • Il est également nécessaire de bien respecter les consignes du fabricant comme la dilution ou non, le temps de séchage entre les couches, etc..
  • Par ailleurs, ne chargez jamais trop votre rouleau et veillez à toujours bien l’essorer sur la grille avant de le passer sur la surface à peindre.
  • Travaillez toujours par zone de 1 mètre carré et une zone après l’autre.

Préparer votre chantier

Une fois tout le matériel réuni et avant de vous lancer dans la peinture avec votre rouleau, il est nécessaire de bien préparer votre chantier.

  1. Videz la pièce autant que possible et installez les bâches de protection sur le sol et, éventuellement, sur les meubles volumineux que vous ne pouvez pas sortir de la pièce.
  2. Si la surface présente des trous ou des fissures, il est nécessaire de commencer par réparer le mur. Selon la surface, il peut être nécessaire de procéder à un ponçage léger ou plus important de la surface. Ce peut être fait avec un papier ponce à grain fin ou une ponceuse.
  3. Si vous avez prévu d’appliquer la nouvelle peinture sur un mur déjà peint, il est recommandé de le lessiver avec de l’eau additionnée de cristaux de soude. Patientez jusqu’à ce que la surface soit totalement sèche.
  4. Pour protéger ce qui ne doit pas être peint et délimiter les zones à peindre, installez le ruban de masquage le long des plinthes, autour des portes, des fenêtres, à la jonction entre le plafond et le mur, etc..
  5. Mélangez soigneusement votre peinture. Le mieux est d’utiliser un mélangeur branché sur la perceuse. Veillez à bien aller jusqu’au fond du pot.
  6. Videz de la peinture dans votre bac.
  7. Vous pouvez vous équiper de vêtements qui ne craignent rien pour éviter de vous salir et il est recommandé de porter un masque de protection.

Peindre un mur au rouleau

Enfin ! Tout est prêt ! Le moment de commencer à peindre est venu. Voici les étapes à suivre :

  1. Dans un premier temps, il est nécessaire de dégager les angles avec votre pinceau à rechampir. Autrement dit, vous allez appliquer une bande de peinture le long du ruban de masquage pour, en quelque sorte, dessiner le contour de la zone à peindre. Vous pouvez faire une bande de 100 mm en veillant à ne pas trop charger pour ne pas créer une démarcation qui serait ensuite difficile à estomper. En procédant ainsi, vous ne risquez pas, par la suite, de tacher la surface à ne pas peindre avec votre rouleau.
  2. Une fois les angles dégagés, vous allez pouvoir peindre la surface par zone de 1 mètre carré, en partant du haut pour aller vers le bas et de la droite vers la gauche ou de la gauche vers la droite selon que vous êtes gaucher ou droitier. L’important est que votre bras qui tient le rouleau ne risque pas de frotter le carré que vous venez de peindre.
  3. Pour peindre, chargez votre rouleau de peinture. Pour ce faire, trempez la moitié inférieure du manchon dans la peinture, puis faites-le rouler sur la grille d’essorage. Cela permettra de répartir la peinture sur toute la surface du manchon tout en éliminant le surplus. Pour obtenir une application régulière, il faut trouver le juste équilibre : le manchon ne doit pas goutter, mais il doit être chargé de suffisamment de peinture..
  4. Appliquez la peinture sur le mur en exerçant une pression suffisante. Faites d’abord rouler de haut en bas pour recouvrir la première zone à peindre. Cela correspond à environ 3 ou 4 largeurs de rouleau. Puis passez de gauche à droite afin d’uniformiser la couche. C’est ce que l’on appelle des passes croisées. Rechargez votre rouleau dès que nécessaire.
  5. Procédez ainsi zone par zone jusqu’à avoir recouvert la totalité de la surface.
  6. Patientez le temps de séchage nécessaire avant d’appliquer la seconde couche de la même manière.
À lire également : Comment peindre au pochoir ?

Peindre un plafond au rouleau

Pour un plafond, la procédure est la même que pour un mur, mais vous devez veiller à peindre face à la source de lumière. Cela vous permettra de voir correctement l'avancée de votre travail et les éventuelles traces de peinture. Comme nous l’avons vu, vous pouvez utiliser une perche télescopique. Néanmoins, celle-ci demande plus de force et d'entraînement. Pour certains, il sera plus simple d’utiliser un petit échafaudage ou un escabeau stable.

Finaliser votre chantier

Une fois les surfaces peintes, n’attendez pas pour retirer le ruban de masquage, car vous risqueriez d’arracher la peinture si vous lui laissez le temps de sécher. Dans tous les cas, enlevez-le en douceur. Vous pouvez également retirer les bâches de protection et nettoyer votre rouleau dans de l’eau ou du white spirit selon la peinture utilisée.

A lire sur Minutes Maison :

Aucun commentaire à Comment peindre au rouleau ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires