Quand et comment planter des fraisiers ?

Pour profiter du plaisir de déguster vos fraises directement dans le jardin ou de faire de bonne confiture, etc., nous vous proposons de découvrir comment cultiver les fraises. C’est une culture assez facile dès lors que l’on procède de la bonne façon.

Plants De Fraises
© istock

À quel moment planter les fraisiers ?

En fonction de la variété de vos fraisiers, remontants ou non remontants, deux périodes sont propices à leur plantation. À vos agendas !

  • Fraisiers non remontants : leur plantation doit intervenir entre l’été et l’automne. Si vous choisissez de les planter entre la mi-août et la mi-octobre, ils profiteront d’un démarrage plus facile. Il y a une explication à cela : si vous procédez à la plantation de vos fraisiers pendant cette période de l’année, ils auront le temps de bien s’enraciner avant le froid de l’hiver. De cette manière, vous profiterez de fraises dès l'année suivante.
  • Par contre, si vous optez pour des variétés remontantes ou de type Quatre saisons, privilégiez alors une mise en terre entre mars et avril. De cette façon, les plants profiteront du printemps pour prendre racine, lorsque la terre se réchauffera.

Quelle que soit la période, pour une bonne implantation de vos fraisiers, misez sur des jours plutôt frais. Vous devez donc éviter le plein été, lorsque les journées sont les plus chaudes. Idéalement, la terre doit encore être humide et fraîche.

Pour la plantation des fraisiers avec la lune, vous pouvez choisir un jour fruit du calendrier lunaire avec une préférence pour les lunes croissantes.

Il ne vous reste plus qu’à choisir parmi les nombreuses variétés de fraises celle qui vous conviendront le mieux.

L’emplacement des fraisiers

L’exposition idéale

Pour une culture réussie de vos fraisiers, il est nécessaire de bien choisir leur emplacement. Là encore, en fonction de leur variété, leurs besoins en matière d’exposition diffèrent :

  • Pour les fraisiers produisant de gros fruits, privilégiez un emplacement ensoleillé.
  • Pour les fraisiers produisant de petits fruits, optez pour une situation mi-ombragée.

Dans les régions chaudes, comme le sud de la France, il est conseillé, dans tous les cas, de miser sur les emplacements mi-ombragés, alors que pour les autres régions de France, il est préférable de choisir des variétés à installer plein soleil.

Le climat idéal

Les fraisiers supportent tous les climats, puisqu’ils profitent d’une résistance au froid pouvant aller jusqu'à -15°/-20°. Mais vous devrez malgré tout surveiller les éventuelles gelées tardives qui peuvent avoir lieu au printemps après la floraison des plants. Dans ce cas, il peut être utile de prévoir un tunnel de forçage.

Le sol idéal

Nous l’avons évoqué, les fraisiers se plaisent dans un sol humifère. Leur développement sera optimal dans un sol acide à neutre riche en humus, léger et bien drainé. Si le sol de votre terrain est calcaire ou siliceux, il est possible de cultiver des fraises. Néanmoins, dans un sol calcaire ou très humide, il sera nécessaire de réaliser au préalable un amendement de tourbe.

La densité de plantation

Quelques conseils pour une production abondante :

  • Au moment de planter vos fraisiers, il est nécessaire de prévoir entre 4 à 6 plants/m² et un espace d’une trentaine de centimètre tout autour des pieds.
  • Dans un carré potager, vous pouvez planter les fraisiers en pleine terre en installant 3 pieds aux bords du carré à égale distance les uns des autres.
  • Vous pouvez aussi les planter dans un pot ou une jardinière.
  • Si votre famille compte 4 personnes, il est conseillé de planter entre 25 et 30 plants. Vous pouvez alors miser sur un tiers de variétés non remontantes à récolter entre mai et juin pour la confection de confitures, et deux tiers de variétés remontantes pour profiter des fruits frais.

Les fraisiers et les bonnes associations

À proximité de vos fraisiers, il est possible de cultiver de l’ail, des épinards, des haricots, de la laitue, des œillets d’Inde, etc.. En choisissant des associations favorables chaque plant profitera des bénéfices de sa proximité avec l’autre plante. Par exemple, l’ail, de même que le basilic, éloignera les insectes, et l’œillet d’Inde les nématodes, etc. Par contre, éloignez les choux de vos fraisiers.

Les différentes variétés de fraisiers

Il existe un large choix dans la famille des fraisiers. En fonction de la variété que vous allez choisir, vous profiterez d’atouts différents.

  • Les fraisiers des 4 saisons produisent des fruits évoquant la fraise des bois. La fructification à lieu de juin à octobre. Ces fraisiers se plairont plutôt à la mi-ombre.
  • Les fraisiers remontants à gros fruits permettent de récolter des fraises en mai et juin, puis à l’automne. Ce sont des fraisiers qui se plaisent au soleil. On peut citer, par exemple, la variété ‘Gourmandine’, ‘Mara des bois’, etc..
  • Les fraisiers non remontants à gros fruits offrent des fraises encore plus grosses. Leur production a lieu de manière groupée au mois de juin. On peut citer la ‘Gariguette’, ‘Magnum’, etc..

Si vous souhaitez profiter de fraises sur une période étendue et échelonnée, il est préférable de mélanger les variétés.

Planter Fraisier
© istock

Comment les planter ?

Le matériel nécessaire à la plantation de vos fraisiers :

  • du compost ;
  • des plants de fraisiers en godet ou en motte ;
  • une bêche ;
  • une petite pioche ;
  • un arrosoir.

La plantation de fraisiers étant réalisée pour au moins trois ans, prenez le temps de bien préparer le terrain au préalable. De cette manière, ils seront plus productifs.

  1. 15 jours avant de planter vos fraisiers, vous devez bêcher le sol en profondeur. Retirez les herbes présentes sur cette zone. Ajoutez ensuite entre 8 et 10 kg de compost mûr par mètre carré.
  2. Une fois vos fraisiers achetés, faites les tremper dans un récipient contenant de l’eau.
  3. Vérifiez chaque plant. Si des fleurs sont présentes, coupez-les. De cette manière, les plantes pourront entièrement se consacrer à l’enracinement.
  4. Vous pouvez réaliser des buttes afin d’éviter que l’eau ne stagne. Conservez alors un sentier d’une soixantaine de centimètres pour faciliter la cueillette.
  5. Préparez ensuite des trous espacés de 30 cm environ dans lesquels installer vos fraisiers. Le collet, c’est-à-dire à l’endroit où les feuilles se rejoignent, doit affleurer la surface du sol.
  6. Rebouchez le trou avec de la terre et tassez.
  7. Procédez à un arrosage copieux.
  8. Vous pouvez recouvrir le sol d’un paillage pour limiter la repousse des mauvaises herbes et, surtout, préserver l’humidité du sol. Cela favorisera l’enracinement de vos plants et, dans le futur, leur productivité.

A lire sur Minutes Maison :

Aucun commentaire à Quand et comment planter des fraisiers ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires