Assurance habitation : que faire en cas de cambriolage ?

Un cambriolage est toujours un événement traumatisant. Après l’avoir constaté, vous devez faire certaines démarches, notamment auprès de votre assureur, pour être indemnisé. Pour mettre toutes les chances de votre côté, il faut procéder avec méthode et rassembler certains documents.

Assurance Habitation Cambriolage
© istock

Prévenez la police et votre assureur

Aussitôt après avoir constaté un cambriolage à votre domicile, il faut avertir le commissariat de police et déposer une plainte. En attendant la visite de la police, ne touchez à rien, si possible, et laissez en évidence les traces de l'effraction.

C'est ensuite à votre assureur qu'il faut vous adresser. En effet, vous devez, dans un délai de deux jours ouvrés, lui envoyer une lettre recommandée avec accusé de réception, accompagnée du récépissé du dépôt de plainte. Vous décrirez, dans ce courrier, le vol dont vous avez été victime, en donnant toutes les informations dont vous disposez sur son déroulement.

Précisez les dommages éventuels causés par les intrus et donnez la liste des biens qui vous ont été dérobés. N'oubliez pas de préciser la date et l'heure du cambriolage ainsi que les coordonnées de votre contrat d'assurance habitation.

Ce qui est pris en compte par l'assurance

Cambriolage Prise En Compte Assurance
© istock

Avant de prétendre à une quelconque indemnisation, il convient de lire avec attention la partie de votre contrat qui traite de la garantie vol. En effet, elle ne couvre pas tous les événements.

En général, elle jouera si le voleur s'est introduit par effraction ou en escaladant la façade de l'immeuble. C'est la même chose si l'intrus vous extorque un objet par la force ou si votre femme de ménage dérobe des bijoux.

Il est également probable que l'assureur vous indemnise si le cambrioleur a pénétré chez vous grâce à de fausses clefs. Mais ce ne sera pas le cas, la plupart du temps, si vous avez simplement perdu un objet ou s'il vous a été volé par un membre de votre famille.

Pour connaître les événements couverts, il est donc indispensable de lire avec attention les clauses de votre contrat d'assurance habitation. Vous y découvrirez également quels biens sont pris en charge par l'assurance.

C'est le cas, en principe, de votre mobilier courant, des objets de valeur, du matériel informatique et de la télévision ou encore de l'argent liquide. Mais certaines précautions s'imposent si vous voulez être indemnisé.

Les billets de banque doivent se trouver dans un coffre ou, du moins, dans un tiroir ou un meuble fermé à clef. De toute façon, ils ne sont remboursés qu'à concurrence d'un certain plafond. De même, les objets de valeur doivent être mentionnés à l'assureur, avec l'indication de leur valeur.

L'assureur peut également indemniser en partie les dégâts subis par votre domicile, et prendre en charge certaines dépenses, comme la réparation des serrures par exemple.

Par ailleurs, soyez attentif aux exclusions de garanties. Ne sont pas pris en charge pas l'assurance, notamment, les vols commis dans une dépendance ou dans des locaux longtemps inoccupés.

Des documents indispensables

Documents Indispensables Assurance cambriolage
© istock

Vous le voyez, l'assurance habitation vous apporte de larges garanties. Donc n'ayez aucune hésitation : assurez votre maison ! Même si vous êtes propriétaire et que, dans ce cas, cette assurance n'est pas formellement obligatoire.

Encore faut-il, pour être correctement indemnisé, rassembler tous les documents qui établissent la valeur des objets dérobés. Mettez-vous donc à la recherche des factures, des bons de garantie et de tout document qui en indique le prix.

Pour avoir une preuve de la valeur de certains objets précieux, il est préférable de les faire estimer par un expert. Vous devrez donc conserver précieusement les certificats qu'il vous délivrera.

Des photos, si elles montrent votre présence aux côtés des objets volés, sont également des preuves utiles, qui attestent que vous en étiez bien propriétaire.

Le rôle de l'expert

Role Expert
© istock

Vous avez averti votre assureur et rassemblé les documents établissant la valeur et votre qualité de propriétaire des biens volés. En principe, l'assureur délègue ensuite un expert à votre domicile.

Il s'efforce de reconstituer avec vous les circonstances précises du cambriolage. Il identifie ensuite les objets dérobés et constate les dégâts causés par l'intrusion. Il s'enquiert également des travaux de réparation nécessaires et couverts par l'assurance. Il peut également prescrire des mesures urgentes, comme la consolidation de la porte d'entrée par exemple.

L'expert vérifie aussi que des précautions suffisantes ont été prises par l'assuré, faute de quoi il ne pourrait être indemnisé. Ainsi, la porte d'entrée doit être munie d'une ou deux serrures de sûreté adaptées et les fenêtres facilement accessibles pourvues de barreaux ou de volets suffisamment solides.

Certains assureurs peuvent demander à l'assuré, notamment s'il a été victime d'un cambriolage, d'équiper son domicile de systèmes anti-intrusion, comme des caméras de surveillance ou des détecteurs de mouvement.

Cette exigence s'applique notamment aux résidences secondaires, occupées seulement une partie de l'année et donc plus vulnérables aux intrusions. L'assureur peut demander l'installation, dans ces résidences, d'un système de télésurveillance permettant de contrôler la maison à distance.

Comment se passe l'indemnisation ?

Remboursement Assurance
© istock

Sur la base de l'expertise et des documents que vous lui avez remis, l'assureur décide de vous indemniser. Mais comment se déroule cette indemnisation ?

Il doit d'abord arrêter, pour chaque objet, la valeur qui servira de base à l'indemnisation. Pour les biens courants, il s'agit de la valeur de l'objet au moment où vous l'avez acquis. Mais l'assureur retranche de cette valeur un certain montant, dit de vétusté, qui prend en compte l'usure ou la dégradation du bien depuis son achat.

Le même calcul ne sera pas fait pour les objets précieux ou les œuvres d'art, qui, au contraire des autres, prennent plutôt de la valeur avec le temps.

Quant à l'indemnisation elle-même, elle peut se faire de plusieurs manières. Le plus souvent, elle prend la forme d'un chèque. Mais il existe d'autres solutions. Si l'assuré en est d'accord, l'assureur peut embaucher un artisan, qui fera les travaux de réparation nécessaires au domicile de l'assuré.

Les deux parties peuvent également s'entendre pour que l'assuré entreprenne lui-même les travaux, l'assureur prenant en charge les fournitures et le temps passé par l'assuré à réparer les dégâts commis.

A lire sur Minutes Maison :

Aucun commentaire à Assurance habitation : que faire en cas de cambriolage ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires