Le marché immobilier des châteaux repart à la hausse

Il semblerait que la vie de château séduise à nouveau ! C’est certainement LA surprise inattendue et insoupçonnable du déconfinement. Les agents immobiliers travaillant sur les biens de prestige n’en reviennent pas… Après que ce marché a stagné ces dernières années, les acheteurs étant très peu nombreux… aujourd’hui les visites se multiplient. C’est Thibault de Saint Vincent, président de l’entreprise Barnes et du réseau Propriétés et Châteaux, qui l’affirme.

Minutes Maison Publié le 07/10/20 à 16:11
Château
© istock

Se mettre au vert

Le fait que de plus en plus de citadins rêvent d’un retour à la terre et à la campagne peut faire partie des raisons de ce changement. Cependant, ce n’est certainement pas le seul critère qui permet aux châteaux de se remettre dans la course. Toujours selon Thibault de Saint Vincent, les prix ont baissé, compte tenu du fait que ce marché était véritablement sinistré. Cependant, il ose penser que cette période est bien révolue.

Apparemment, les premiers frémissements s’étaient déjà fait sentir avant la crise sanitaire. Mais clairement, le confinement a accentué ce phénomène et cette tendance. La campagne s’est imposée comme un cadre plus agréable et offrant une meilleure qualité de vie à l’ensemble de la famille.

En recentrant la plupart d’entre nous sur les valeurs essentielles, dont la nature fait partie… Les châteaux sont apparus comme un refuge et un certain désir de se raccrocher à la terre. C’est ce qu’explique Bertrand Couturié, directeur de Propriétés et Châteaux. Bien entendu les amateurs de vieilles pierres et d’histoire ne peuvent qu’être séduits également.

La filiale de Daniel Féau, Belles Demeures de France, a vendu quelques châteaux, bénéficiant d’une bonne connexion Internet et pas trop éloignés du TGV, en Provence.

Chateau
© istock

Y a-t-il un effet télétravail ?

De plus en plus de personnes rêvent d’un pied-à-terre en dehors des grandes villes. La pandémie a permis de développer le télétravail. Les personnes intéressées par les châteaux sont, de ce fait, plus jeunes. Et si elles convoitent un château, ce n’est pas forcément pour en faire une résidence secondaire, mais souvent pour travailler depuis ce cadre luxueux, que ce soit à temps plein ou partiel.

Les châteaux dans les Pays de la Loire ou près de Deauville trouvent plus facilement leurs acheteurs. Mais les endroits plus ruraux font l’objet d’un certain engouement, ce qui change totalement puisqu’ils étaient boudés avant. C’est ainsi que le marché breton a fait un grand bond en avant après avoir été affecté durement ces dernières années.

Comment et où devenir châtelains ?

Vous avez envie de goûter au plaisir de vivre dans un cadre exceptionnel en optant pour un château ? Les régions renfermant le plus de châteaux sont le Midi-Pyrénées, l’Aquitaine et les Pays de la Loire. Cependant, vous dénicherez facilement de nombreuses annonces concernant ces biens dans le Rhône-Alpes, le Centre, le Languedoc-Roussillon et le Poitou-Charentes. Si vous avez la chance de disposer d’un budget plus important, cherchez la perle rare en Île-de-France ou en Provence-Alpes-Côte d’Azur. Les prix varient entre 3.5 et 4 millions d’euros. Ne devient pas châtelain qui veut !

Les frais d’entretien : un frein à l’achat

Les professionnels l’ont bien compris, il n’y aura pas d’explosion du marché. Les causes sont nombreuses :

Les jeunes générations privilégient la maison au bord de la mer ou le chalet à la montagne.

La crise économique, qui risque de toucher un grand nombre de personnes, affectera certainement ce marché. Enfin, on n’achète pas un château facilement, car son entretien demande un investissement en termes de temps et au niveau financier qui est très important et quasiment sans fin. Cela peut freiner les ambitions des acheteurs.

A lire sur Minutes Maison :

Aucun commentaire à Le marché immobilier des châteaux repart à la hausse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires